CGPME RHONE

Election de Philippe Grillot à la tête de la CCI de Lyon : un bureau aux deux-tiers CGPME

Dominique Largeron

Il devait y avoir deux adhérents du Medef au sein du bureau de la CCI de Lyon, à l'issue de l'élection qui a vu une large victoire de la CGPME. Il y en aura en définitive trois. Philippe Grillot, élu à l'unanimité veut panser les plaies et retrouver le lien avec les 67 500 entreprises adhérentes. Ce ne sera pas si facile que cela : le budget de la CGPME doit diminuer de 15 % au cours des trois prochaines années. Le nouveau président va lancer un audit sur les finances de la CCI pour voir dans quelles dépenses tailler, mais il n'envisage pas de se désengager d'EM.Lyon. Au contraire.

Election de Philippe Grillot à la tête de la CCI de Lyon : un bureau aux deux-tiers CGPME

Philippe Guérand, vice-président et Ronald Sannino, trésorier adjoint, ainsi que Philippe Lescarboura, secrétaire : tels sont les trois membres du Medef qui siégeront au sein du nouveau bureau de la CCI de Lyon. Sur dix membres, président compris (*). Comme il l'avait promis au cours de la campagne électorale, Philippe Grillot, 60 ans, nouveau président de la CCI de Lyon élu sur la liste CGPME qui a récolté 37 siège sur 60, a tenu à tirer un trait sur la guerre intestine qui avait opposé pendant la campagne le Medef et la CGPME.

Pour preuve de sa volonté affichée, il a même augmenté le nombre de membres du Medef au bureau de la CCI qui originellement était de deux, pour le passer à trois. Et ce en augmentant le nombre de membres du bureau qui passe de neuf à dix. « J'ai renforcé l'équipe car elle va avoir beaucoup de boulot sur la planche », précise Philippe Grillot. Qui ajoute aussitôt : «  La campagne est passée. Nous ne travaillons désormais plus pour la CGPME ou le Medef, mais pour l'entreprise. »

L'ancien Président du Tribunal de commerce de Lyon (de 2004 à 2008) ne va pas avoir la tâche facile. La fameuse RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) est passée par là. Il va devoir pendant les trois premières années de son mandat, faire baisser de 5 % le budget de la Chambre, soit un recul global de 15 %. Par bonheur, son prédécesseur, Guy Mathiolon, laisse un budget en excédent, mais il faudra que le nouveau président taille dans les comptes. « Je vais tout de suite lancer un audit pour voir de quels types de dépenses la Chambre peut se passer. » Et d'ajouter : « Il y a des économies à faire sur les frais, les déplacements », précise-t-il. Il compte aussi sur les départs naturels à la retraite. Régime rigueur annoncé, donc.

Il le faudra bien car parallèlement, Philippe Grillot n'entend pas modérer les ambitions de la Chambre qu'il préside désormais. Lors de la campagne électorale, François Turcas avait évoqué le souhait de la CGPME de voir la CCI de Lyon se désengager d'EM.Lyon. « C'est l'avis de François Turcas (2), pas le mien. Je pense au contraire qu'EM.Lyon constitue l'un des trois joyaux de la CCI de Lyon. Il s'agira de la soutenir et de lui permettre de poursuivre son développement pour qu'elle conforte sa place dans le Top Ten des Ecoles européennes. »

Comme il l'avait fait tout au long de sa campagne, Philippe Grillot veut une proximité accrue de la CCI avec chacune de ses 67 500 entreprises ressortissantes, avec un maillage plus dense de la présence sur le terrain. Trois nouvelles antennes de la CCI devraient ainsi voir le jour. Une nouvelle commission « services et proximité » destinée à définir leur emplacement géographique sera mise en place.

Enfin, « il veut inverser la pyramide hiérarchique au sein de la Chambre : les patrons, ce ne sont pas le président et le bureau, mais les ressortissants. » Et de scander : « Il faut redonner à cette Chambre toute sa légitimité : elle doit intéresser beaucoup plus que les vingt pour cent des ressortissants qui ont affaire à elle ou ont besoin d'elle ! »

(1) Photo (Jean-Jacques Reynal)- Les nouveaux membres du bureau présidé par Philippe Grillot : Philippe Valentin, vice-président catégorie Industrie (CGPME) ; Jacques Descours, vice-président catégorie Commerce (CGPME) ; Philippe Guérand, vice-président (Medef) ; Emmanuel Imberton, vice-Président (CGPME) ; Sophie Defforey-Crepet, trésorier (CGPME) ; Ronald Sannino, trésorier adjoint (Medef) ; Philippe Lescarboura, secrétaire ( Medef) ; Marc Degrange, secrétaire adjoint (CGPME ) ; Elisabeth Thion, Présidente de la Délégation de Tarare ( CGPME).

(2) Président de la CGPME du Rhône.

Publiée le 10 janv. 2011 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 10 janv. 2011
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Chambres de commerce, des métiers
CGPME RHONE
News


HAUT