Dernières infos

Expertise-comptable : le Rhônalpin Eurex accélère son développement

Figurant dans le Top 10 des cabinets comptables de Rhône-Alpes, le groupe Eurex vient d'acquérir de nouveaux cabinets à Bourg-en-Bresse et à Ambérieu-en-Bugey, mais aussi à Caen et Strasbourg. Grâce à son modèle original de gouvernance, il attire des cabinets indépendants, souvent de petites taille qui se sentent esseulés. Paradoxalement, la période est faste : le groupe voit aussi son chiffre d'affaires tiré par ...l'insécurité fiscale et juridique !

 Expertise-comptable : le Rhônalpin Eurex accélère son développement

Le monde de l'expertise-comptable bouge beaucoup depuis quelques années en Rhône-Alpes. Les fusions, les rapprochements à l'instar de celui des cabinets Magnat et Gallo, constituent la toile de fond de cette profession encore très émiettée et qui est en voie de concentration : 70 % des cabinets ont encore moins de dix salariés !

 C'est dans ce cadre que se développent un certain nombre de structures. A cet égard l'évolution du cabinet comptable Eurex, né en 1962 à Annecy qui vient donc de fêter ses cinquante années d'existence, est significative.

 Ce cabinet vient de se hisser en cinq ans de la 20ème à 16ème place du classement de la profession comptable française, mais aussi dans le top 10 rhônalpin où sont installés la plupart des cabinets qui le composent.

 Le groupe Eurex compte à ce jour près de dix mille clients dont la Maison de la Danse à Lyon, l'ASSE (les Verts) à Saint-Etienne ou les ciments Vicat en Isère, pour un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros en 2011. Une hausse de 38 % qui s'explique fort bien : au cours des cinq dernières années ses effectifs ont crû de 140 personnes issues de dix nouveaux cabinets venus le rejoindre.

Implanté en Suisse depuis l'année dernière

 Cette expansion se poursuit. Deux nouveaux cabinets rhônalpins viennent de rejoindre Eurex dont le siège social est basé à Seynod, en Haute-Savoie : Bourg-en-Bresse, une cession opérée à l'occasion d'un départ à la retraite, ainsi qu'Ambérieu-en-Bugey, cabinet qui était associé au premier.

 Deux opérations similaires sont en cours à Caen, en Normandie-là c'est un expert-comptable qui rejoint le groupe- et à Strasbourg.

 L'année dernière le groupe d'expertise-comptable avait pour la première fois traversé la frontière suisse en reprenant une société fiduciaire de dix personnes située dans le bassin alémanique.

 Face aux « Bigs », ces importants cabinet d'audit qui ont essaimé dans le monde entier, Alain Néolier,un expert-comptable lyonnais (ex-Compagnie Fiduciaire Européenne de Lyon), président d'Eurex depuis 2002, se dit persuadé que « face à ces grands cabinets mondialisés, il y a la place pour les groupes de taille intermédiaire comme le nôtre. Notre taille nous va bien.  Face aux demandes de plus en plus précises en matière de compétence, les petits cabinets ne sont pas toujours outillés, en matière technique comme l'informatique ou en compétences pointues pour répondre aux attentes de leurs clients.»

 Mais encore, faut-il pour attirer dans son orbite ces petits cabinets indépendants déployer des arguments solides.

 Le groupe Eurex pense les posséder grâce à sa structure de gouvernance atypique dans le monde comptable.

 « Notre groupe fonctionne sur un modèle économique original dans lequel chaque associé garde une forte autonomie de gestion de son cabinet, et ce tout en participant à la définition de la stratégie globale d'Eurex», décrit Alain Néolier.

Une nouvelle clientèle : les particuliers

 En outre, le capital de la holding portant le groupe est dilué : cela signifie que le plus gros porteur de parts ne peut détenir plus de trois fois ce que possède le plus petit. « C'est dans notre charte. Le plus important actionnaire chez nous, n'a pas plus de 8 % d'Eurex », précise le président du groupe rhônalpin.

 Un groupe dont paradoxalement l'activité est tirée par la forte insécurité fiscale et juridique qui s'accélère et dont notre pays se fait une spécialité !

 « Génératrice de stress, l'instabilité juridique et fiscale nous amène une nouvelle catégorie de clients, les particuliers et notamment les anciens chefs d'entreprise à la retraite qui ont vendu leur affaire. Ils ont besoin de conseils et souvent nous restons leur interlocuteur. Les lois en matière sociale, fiscale et juridique se sont enchaînées à un rythme soutenu ces dernière année, elles sont devenues tellement complexe que les attentes de nos clients sont à cet égard très fortes. » Ce nouveau secteur croît au rythme de 10 à 15 % l'an !

 Photo (DR)-Alain Néolier, un expert-comptable lyonnais, président du groupe Eurex.

Publiée le 30 sept. 2012 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour


HAUT