Grand Hôtel Dieu : ce sera bien un joyau ! Visite à mi-travaux et avant la première livraison...

Dominique Largeron

Engagés par le groupe Eiffage il y a deux ans, les travaux du Grand Hôtel-Dieu, bien que semés de difficultés avancent à grands pas. Dès décembre 2017, la partie commerciale du site avec ses magasins ouvrira ses portes. Un an plus tard, ce sera au tour de l'hôtel Intercontinental 5 étoiles et de la Cité de la Gastronomie de lever à leur tour le rideau...

Grand Hôtel Dieu : ce sera bien un joyau ! Visite à mi-travaux et avant la première livraison...Le chantier de nuit-®Vincent Ramet
PLAN D'ENSEMBLE POUR SE REPERERPLAN D'ENSEMBLE POUR SE REPERER
UNE ARCHITECTURE NEO-CLASSIQUE VOUS ACCUEILLE A L'ENTREEUNE ARCHITECTURE NEO-CLASSIQUE VOUS ACCUEILLE A L'ENTREE
LES DOMES A NOUVEAU MIS EN VALEURLES DOMES A NOUVEAU MIS EN VALEUR
LA SALLE OU LE FUTUR HOTEL INTERCONTINENTAL 5 ETOILES INSTALERA SON BAR SOUS UNE INCROYABLE HAUTEUR SOUS PLAFONDLA SALLE OU LE FUTUR HOTEL INTERCONTINENTAL 5 ETOILES INSTALERA SON BAR SOUS UNE INCROYABLE HAUTEUR SOUS PLAFOND
L'ARCHITECTURE ORIGINELLE EST SORTIE DE SA GANGUEL'ARCHITECTURE ORIGINELLE EST SORTIE DE SA GANGUE
LE CARACTERE DES LIEUX, TRES PARTICULIER EST PRESERVELE CARACTERE DES LIEUX, TRES PARTICULIER EST PRESERVE
RESTAURATION DES CHARPENTES ET PLANCHERS -®VINCENT RAMETRESTAURATION DES CHARPENTES ET PLANCHERS -®VINCENT RAMET
DOME DES 4 RANGS AVANT RESTAURATION -®VINCENT RAMETDOME DES 4 RANGS AVANT RESTAURATION -®VINCENT RAMET
LES BATIMENTS NEUFS COMMERCIAUXLES BATIMENTS NEUFS COMMERCIAUX
LES BATIMENTS NEUFS RUE BELLECORDIERE-®VINCENT RAMETLES BATIMENTS NEUFS RUE BELLECORDIERE-®VINCENT RAMET
TOITURES EN TUILES CREUSES ET CHIENS ASSIS EN ZINC-®VINCENT RAMETTOITURES EN TUILES CREUSES ET CHIENS ASSIS EN ZINC-®VINCENT RAMET
LA COUR DU CLOITRE - FACADES RESTAUREES ET MENUISERIES NEUVES A L'IDENTIQUE-®VINCENT RAMETLA COUR DU CLOITRE - FACADES RESTAUREES ET MENUISERIES NEUVES A L'IDENTIQUE-®VINCENT RAMET
ENDUITS MURAUX- PLAFONDS A LA FRANCAISE RESTAURES - MENUISERIES SELON LES DESSINS DE SOUFFLOT -®VINCENT RAMETENDUITS MURAUX- PLAFONDS A LA FRANCAISE RESTAURES - MENUISERIES SELON LES DESSINS DE SOUFFLOT -®VINCENT RAMET
ASSEMBLAGE DE LA VERRIERE-®VINCENT RAMETASSEMBLAGE DE LA VERRIERE-®VINCENT RAMET
 LA VERRIERE DE LA COUR DU MIDI ACHEVEE -®VINCENT RAMET LA VERRIERE DE LA COUR DU MIDI ACHEVEE -®VINCENT RAMET

Même encore couvert d'échafaudages et accueillant encore des centaines d'ouvriers du BTP, le site que nous avons pu visiter laisse d'incontestables étincelles dans les yeux, la déambulation dans les cours et jardins (8 000 m2), les corps de bâtiment (42 000 m2) et les trois dômes, ne peuvent que susciter l'enthousiasme. Difficile de ne pas vibrer à cette renaissance.

Un joyau est en train de naître : il devrait attirer sans peine les Lyonnais et les touristes dans ce qui en pleine presqu'île, se présente comme un hâvre de paix et de sérénité. La gangue de l'ancien hôpital a disparu et laisse la place à un diamant signé du fameux architecte du 17ème siècle, Jacques-Germain Soufflot, aux multiples facettes et dont les volumes impressionnent. Le respect patrimonial a été total. Ce futur « must » lyonnais a un coût : 180 millions d'euros pour les seuls travaux...

Les travaux ont été difficiles, complexes car ici tout est classé et le respect doit être parfait, mais dans le même temps, il a fallu adapter les bâtiments aux besoins actuels, en matière d'isolation thermique notamment. Pour les mettre aux normes de la RT 2012. Et cela a un coût...

La première partie du Grand Hôtel-Dieu ouverte au public sera celle concernant les surfaces commerciales. La livraison est toujours annoncée pour décembre 2017, c'est-à-dire d'ici six mois. Et vu l'état des travaux, Eiffage est manifestement dans les temps...

Près de 87 % des coques commerciales à louer ont déjà été signées ou sont en négociation avancées selon Hélène Couderc, directrice de la SCAPRIM, la société qui commercialise ce qui devrait constituer le plus majestueux des centres commerciaux lyonnais.

Un centre commercial doté d'un bel écrin

A la rentrée, les aménagements des différents commerces et restaurants déjà annoncés dans ces mêmes colonnes (Fragonard, AM.PM, Wagamama, etc.) ou à venir, pourront donc débuter. Les boutiques qui se veulent premium selon le choix opéré par cette même SCAPRIM devraient trouver là sans conteste leur écrin.

La plus belle partie de ce centre commercial in situ est constitué par la verrière  de 1 100 m2  et de 120 tonnes d'acier, de la cour du Midi conçue par l'atelier d'architecture AIA, directement reliée aux rues de la Barre et Bellecordière (il y aura sept entrées différentes pour pénétrer dans le Grand Hôtel-Dieu). Cet espace accueillera un univers dédié à la mode et à des concepts stores en principe inédits.

Il faudra ensuite attendre fin 2018 pour découvrir l' hôtel Intercontinental de 143 chambres et suites, un 5 étoiles qui trouvera là encore un écrin à sa mesure.

Le bar le plus impressionnant de Lyon

Le seul hall d'entrée de l'hôtel située à hauteur des quais du Rhône dans le grand dôme de l'Hôtel-Dieu devrait susciter des oh et des ah d'admiration. Le bar qui sera lui aussi situé dans le même grand dôme, mais au premier niveau, sera sans doute le plus impressionnant de tous les bars de Lyon et d'ailleurs. Non seulement sa hauteur sous plafond est incroyable, mais elle est encore accentuée par un jeu de perspectives signé Soufflot, qui le fait paraître encore plus élevé.

Enfin la Cité de la Gastronomie qui a du retard à l'allumage car il a fallu trouver les sponsors acceptant de signer l'essentiel du chèque (10 millions sur les 12 que coûte ce lieu) ouvrira lui aussi ses portes en décembre 2018.

Avec le quartier Grôlée contigu, lui aussi en plein renouveau, suite à l'arrivée de nouvelles enseignes à l'instar d'Uniqlo, le Grand Hôtel-Dieu devrait faire basculer pour partie l'axe commercial de la presqu'île lyonnaise un peu plus au sud...



Publiée le 19 juin 2017 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 19 juin 2017
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT