Dernières infos

Gros contrats pour Poma et MND : la Chine, nouvel Eldorado des industries de la montagne

Un contrat de 110 millions d'euros pour le Savoyard MND (Montagne et Neige Développement) ; un autre de 200 millions pour l'Isérois Poma. Si l'avenir du massif alpin reste assujetti aux bouleversements climatiques, la Chine apparaît comme un relais de croissance important : les classes moyennes chinoises se mettent au ski.

Gros contrats pour Poma et MND : la Chine, nouvel Eldorado des industries de la montagne

Le groupe rhônalpin Montagne et Neige Développement (MND, coté en Bourse) vient de remporter un important contrat en Chine.

 Il représente 110 millions d'euros sur trois ans pour l'aménagement clé en main d'un nouvelle station de ski, Snowland. En 2022, les JO d'hiver se dérouleront en effet en Chine.

 Une centaine d'emplois pourrait être créée côté français.

 Ce contrat a été signé entre Xavier Gallot-Lavallée, Pdg du Groupe savoyard MND, et Li Guo Ping, directeur général de CCZMM.

 Entreprise d’État chinoise, China Coal Zhangjiakou Coal Mining Machinery (« CCZMM ») est la filiale à 100% de China Coal Group Corporation, groupe industriel référent en Chine dans les équipements pour l’exploitation minière.

 Forte de 4 000 salariés¬ la société CCZMM dispose notamment d’un site de production ultra-moderne, localisé à Zhangjiakou, dans la zone montagneuse au nord-ouest de Pékin. Zhangjiakou est ville hôte avec Pékin des Jeux Olympiques d’hiver 2022.

 MND et CCZMM ont décidé de s’associer au travers d’une joint-venture qui aura vocation à produire et assembler pour MND une partie des équipements destinés au marché chinois et plus largement à la zone asiatique.

 Plus précisément, le contrat porte sur la station de Snowland qui va être créée de toutes pièces sur un site vierge à fort potentiel au nord-ouest de Pékin.

 MND a charge de la totalité de l’aménagement de la montagne¬ comprenant remontées mécaniques¬ 55 km de pistes équipées d’un système d’enneigement de culture, ainsi que des équipements de sécurité. Le domaine skiable de

Snowland pourra accueillir des compétitions internationales et proposera un panel complet d’activités de loisirs outdoor.

 Retour gagnant de Chine pour Poma

 De son côté le groupe isérois Poma revient de Chine avec un autre contrat, encore plus significatif : 200 millions d'euros. Poma revient de Chine avec un contrat de plus de 200 millions d'euros

Le groupe spécialiste des téléphériques, télécabines et funiculaires va équiper une station de ski située à 200 km à l'ouest de Pékin dont la construction a débuté en avril 2014.

Le groupe isérois dont le siège est basé à Voreppe a signé avec la société chinoise Beijing Raissun investiment Co.ltd, propriétaire de la station de ski Thaiwoo Resort, un contrat de partenariat stratégique pour le développement de Thaiwoo.

 Cette station de ski accueillera des épreuves des JO d'hiver de Pékin en 2022.

 Le partenariat porte sur le développement de Thaiwoo Ski Resort. Poma devient fournisseur exclusif de Thaiwoo Ski Resort pour l'ensemble des futures remontées mécaniques.

 Les trois premières de la station ont été construites par Poma avec une télécabine deux tronçons et deux télésièges débrayables avec coques.

L'investissement prévu est de plus de 200 millions d'euros concerne les deux prochaines années.

 
Publiée le 20 févr. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT