Dernières infos

Hausse de 4,3 % du revenu par chambre : le mois d'avril meilleur pour l'hôtellerie lyonnaise

 Après la forte chute du mois de mars, les affaires ont repris en avril dans l'hôtellerie du Grand Lyon. Grâce notamment au salon de l'Industrie, le taux d'occupation a crû de 5,5 %, entraînant une forte hausse duRevPAR.

Décidément ce début d'année est en dent de scie dans l'hôtellerie lyonnaise. Souvenez-vous, le mois de mars a été plutôt catastrophique pour des raisons calendaires notamment. Résultat : une baisse du revenu moyen par chambre de 10,9 % !

 Pour cette même raison, mais cette fois avec effet inverse, mais en ajoutant l'organisation d'un solide salon de l'Industrie (850 exposants, 20 000 visiteurs) à Lyon-Eurexpo et une importante Convention de la société Century 21, le mois d'avril s'est présenté sous de meilleurs auspices.

 Une baisse des prix des chambres de – 1,1 % constatée pratiquement sur l'ensemble des catégories, sauf le secteur super-économique, a provoqué une hausse sensible du taux d'occupation (+ 5,5 %), suivie mécaniquement d'une hausse de 4,3 % du revenu par chambre, le fameux RevPAR, le sésame de la gestion hôtelière

 Ce sont le sud et l'est de l'agglomération lyonnaise, les plus proches géographiquement d'Eurexpo qui enregistrent les meilleures performances du fait d’indicateurs relativement faibles en 2012.

En revanche, le cœur de l'agglomération, Presqu'île comprise a connu des performances en recul.

Depuis le début de l'année 2013, de janvier à avril 2013, comparé aux mêmes mois de 2012, ce sont les hôtels situés aux deux extrêmités de l'offre : l'hôtellerie super-économique et le haut de gamme qui ont connu dans l'agglomération lyonnaise la plus forte progression de leurs revenus par chambre (RevPAR), respectivement : + 3 % et + 9,9 % !

A noter que le prix moyen de l'hôtellerie haut de gamme en a profité pour grimper de 5 %.

Publiée le 03 juin 2013 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour


HAUT