Dernières infos

Hôtellerie : malgré un mois de novembre plutôt bon, les chiffres 2014, en recul dans le Grand Lyon

Alors que l'on apprend que le Radisson Blu hôtel de la Part-Dieu, en travaux, réouvrira pour cause d'amiante, beaucoup plus tard que prévu, l'hôtellerie lyonnaise continue à retrouver quelques couleurs, mais c'est surtout le haut de gamme qui tire son épingle du jeu.

Hôtellerie : malgré un mois de novembre plutôt bon, les chiffres 2014, en recul dans le Grand LyonLe grand Hall du Radisson dans le "Crayon" et ses sept étages.

Il devait rouvrir ce mois-ci. Ce ne sera pas avant l'été 2016, c'est-à-dire avec un an et demi de retard par rapport au calendrier initial !

 Le Radisson Blu Hôtel installé dans le « Crayon » de la Part-Dieu a rencontré de sérieuses difficultés au cours des travaux, en l'occurrence de l'amiante, constatée par l'Inspection du travail. Il va falloir prendre en compte cette nouvelle donne.

 En conséquence, le personnel qui avait été mis à la disposition d'autres hôtels lyonnais va devoir faire l'objet d'un plan de départ volontaire. L'effectif devrait passer de 80 à 40 salariés. Avec un nouveau recrutement lors de la réouverture.

 Rappelons que le Radisson est, avec 245 chambres sur sept étages le plus grand vaisseau hôtelier de Lyon.

 Sa fermeture favorise-t-elle le remplissage des autres quatre étoiles lyonnais ? Probablement, si l'on en croit les chiffres de la fréquentation hôtelière en novembre dans l'agglomération lyonnaise.

 Ils sont relativement bons, avec une hausse du RevPar (prix moyen par chambre de 1%, « grâce à une activité événementielle qui était riche » explique la CCI de Lyon, à l'origine de ce chiffre. Et ce , malgré une baisse de 1,3 % du taux d'occupation.

 Et la chambre consulaire de citer comme événements : « A la Cité des Congrès, le congrès International Healthcare Infection Society et le congrès de la Société française d’endocrinologie qui ont permis aux hôtels proches d’enregistrer une hausse de leur RevPAR de 15,4% ».

 Et d'ajouter : « Le salon international de la piscine à Eurexpo a permis aux hôteliers de faire le plein sur la seconde moitié du mois (avec des taux d’occupation supérieurs à 95% les jours de salon). » 

 C'est donc le haut de gamme qui a tiré ce mois-ci son épingle du jeu avec une hausse de son revenu par chambre (RevPar) de 7 % par rapport à la même période en 2013.

En revanche, la situation est beaucoup moins rose pour l'hôtellerie économique dont le taux d’occupation et les prix moyens ont diminué, entraînant une baisse du RevPAR de 7,1%.

Reste que tous segments confondus, de janvier à novembre, le taux d'occupation des hôtels de la Métropole lyonnaise est en recul de 2,1 % et le RevPar de 5,2 %. Avec la présence en décembre de Pollutec, l'un des trois plus grands salons d'Eurexpo, ces chiffres pourraient s'améliorer en fin d'année.

Publiée le 09 janv. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT