Dernières infos

Iberia Express, compagnie low-cost « hybride » lance coup sur sur coup deux nouvelles destinations au départ de St-Ex : Madrid et Tenerife aux Canaries

Dominique Largeron

La filiale low-cost de la compagnie espagnole est une nouvelle venue à Saint-Exupéry, mais elle entend se faire une place au soleil des destinations du Sud de l'Europe. Pour commencer, Iberia Express vient d'ouvrir deux nouvelles routes. En en attendant d'autres ?

 Iberia Express,  compagnie low-cost « hybride » lance coup sur sur coup deux nouvelles destinations au départ de St-Ex : Madrid et Tenerife aux CanariesLa compagnie low-cost, filiale à 100 % d'Iberia, n'utilise que des Airbus A 320.

Madrid est en train de devenir l'une des capitales européennes les mieux desservies au départ de Lyon-Saint Exupéry. Il y avait Iberia, puis Easy-Jet : Iberia Express, filiale low cost de la compagnie espagnole s'y met à son tour.

La compagnie espagnole Iberia qui exploitait déjà cette ligne à raison de trois aller-et-retour par jour, vient de céder une de ses trois fréquences à sa filiale low-cost, Iberia Express. En attendant de lui céder les deux autres ?

Iberia Express est une nouvelle venue sur l'aéroport rhônalpin, : elle est en quelque sorte l'équivalent de Transavia pour Air France.

Iberia Express se veut hybride, « avec des tarifs low cost, mais un service de compagnie traditionnelle », assure-t-on du côté des responsables de la compagnie. Une certitude : les passagers n'embarquent pas du Terminal 3, spécialisé dans les vols low cost, mais du Terminal 1, dévolu aux vols internationaux, comme sa grande sœur Iberia.

Cette toute première route d'Iberia Express qui a débuté le 29 mars dernier est opérée par des Airbus A320, tous les jours, sauf le samedi.

Manifestement, cette première destination de la nouvelle venue sur le tarmac de Saint-Ex a répondu aux vœux de la direction d'Iberia Express. Ce qui amène la compagnie low-cost à lancer, depuis le dimanche 7 juin, une nouvelle destination, actuellement en vogue : les Canaries.

Tenerife depuis le 7 juin

Est visée : Tenerife, la plus grande des sept îles Canaries, l'une des plus touristiques car surmontée d'un volcan, le Teide qui constitue le sommet le plus haut d'Espagne.

C'est en tout cas une destination que plébiscitent les touristes français qui par crainte des retombées du Printemps arabe et des attentats, ont de plus en plus tendance à choisir l'Espagne, plus sûre.

Le nombre de touristes français sur l'île a explosé l'année dernière : + 20 %. Mais les Français pointent encore à la 6ème place des nationalités qui fréquentent cette île. Il existe donc encore un important potentiel de développement de cette destination.

Une île qui, en outre, n'est pas trop éloignée  de l'Hexagone : quatre heures de vol environ, avec l'assurance de trouver le soleil, quelque soit l'époque de l'année, puisque l'on est, là, à 80 kilomètres des côtes africaines.

Cette destination a été opérée un temps par une autre compagnie low-cost espagnole, Vueling qui n'a pas poursuivi l'expérience.

En s'appuyant sur les tours opérateurs lyonnais et rhônalpins qui devraient remplir les sièges pour un tiers, Iberia Express compte bien développer tout au long de l'année cette nouvelle destination à raison d'un vol par semaine, le dimanche (départ de Lyon à 11 h15, et de Tenerife à 14 h 10).

Une fréquence qui passera à deux vols entre le 17 juillet et le 6 septembre (le vendredi).

Chez Iberia Express on n'exclut pas, si le taux de remplissage s'avère encourageant de maintenir cette seconde fréquence sur Tenerife. Sans exclure, non plus, de développer d'autres lignes directes régulières au départ de Lyon en direction d 'autres îles des Canaries, ou vers d'autres destinations du Sud de l'Europe. Il s'agit donc là d'un nouvel acteur dont on devrait entendre parler à l'avenir.

L'argument prix

Comme toute compagnie low-cost, son meilleur argument est bien évidemment le prix.

Le tarif de base est ainsi a 89 euros le trajet, à condition de prendre un billet aller-et-retour. A noter que l'Airbus A 320 de 180 places utilisé propose également douze sièges en business à 175 euros.

Autre avantage de la destination Tenerife : l'île est située comme l'Espagne dans la zone euro, mais elle bénéficie de conditions particulières, dont des taxes particulièrement douces. Le prix de l'essence est ainsi nettement plus faible que dans l'Hexagone. Bon à savoir lorsqu'on loue une voiture. En quelque sorte, un vol low-cost, pour une destination d'une certaine manière elle aussi low-cost.











Publiée le 10 juin 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT