Dernières infos

Immobilier ancien : baisse des prix et regain des ventes dans le Rhône

Immobilier ancien : baisse des prix et regain des ventes dans le Rhône

Les professionnels de l'immobilier, à l'instar de Jean Chavot, président de la Fnaim 69 ont le sourire.

L'immobilier ancien est bel et bien reparti. On a retrouvé les plus hauts volumes d'antant.

Avec 20 115 appartements et maison ayant fait l'objet d'une transaction de juillet 2014 à juin 2015, le marché connaît une hausse de 3,1%.

A comparer avec la situation nationale (+ 2,3 %) et rhônalpine, très contrastée selon les villes : la hausse régionale ne dépasse pas 1 %.

-5,6 % pour les maisons

Comment expliquer ce phénomène ? Par la baisse des prix, d'abord.

Dans le Rhône ; elle s'établit pour la même période à -4,4 % pour les appartements ; ce qui représente une moyenne de 2 829 euros/m2.

La baisse est encore plus sensible pour les maisons : - 5,6 % sur un an, soit une moyenne de prix de 2 394 euros/m2

Une autre raison se superpose : les taux d'emprunt restent historiquement très bas, même s'ils ont recommencer à augmenter, mais peu, pour l'instant.

Traduction concrète pour Jean Chavot : « La solvabilité des acquéreurs s'est encore accentuée. Au cours des quatre dernières années, la baisse conjuguée des prix et des emprunts permet aux acquéreur de gagner 6 m2 à Lyon et 8 m2 dans le Rhône. »

Les loyers aussi à la baisse

Les loyers suivent aussi la même dynamique à la baisse : - 3,1 % sur un an, ce qui représente désormais un tarif moyen de loyer dans le Rhône de 11,98 euros pour les appartements.

La baisse est néanmoins, moins sensible à Lyon : - 0,5 % avec un loyer moyen de 13,79 euros.

Sur dix ans, les loyers ont augmenté de 28,4 % à Lyon et de 19 % dans le Rhône. Si l'on soustrait l'inflation (16 % sur cette période), la hausse réelle est de 12,4 % à Lyon et de 3 % dans le Rhône. Rien d'excessif donc.

Publiée le 28 sept. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT