Dernières infos

Kleuster, spécialiste lyonnais du triporteur électrique annonce une levée de fonds de 3 millions d'euros

Kleuster, spécialiste lyonnais du triporteur électrique annonce une levée de fonds de 3 millions d'euros

Après un premier tour de table en 2014 auprès de Crédit Agricole Création, d’investisseurs privés et de BPI, la start-up lyonnaise EMD créatrice du triporteur électrique Kleuster annonce son 2ème tour de table situé à hauteur de 3 millions d’euros.

 L'objectif affiché : répondre aux enjeux des professionnels en termes de mobilité urbaine grâce à la mise sur le marché, du premier utilitaire triporteur à assistance électrique 100 % Made in France : livraison du dernier kilomètre, restauration, propreté urbaine, entretien des espaces verts…

Un contexte favorable

 « Nous nous inscrivons donc dans un contexte favorable en proposant le seul utilitaire à assistance électrique répondant aux exigences des professionnels : capacité de charge allant jusqu’à 350 kg, autonomie de 8 heures, gestion optimale des dénivelés… », explique Gérard Tetu, fondateur et président de Kleuster.

 Le président de Kleuster qui a enregistré ses premiers succès commerciaux, prévoit un chiffre d’affaires à quatre ans de 13 millions d’euros.

 Après plus de quatre année de R&D et de tests, et le lancement de la fabrication réalisée en partenariat avec une trentaine de sous-traitants essentiellement rhônalpins, Kleuster a commercialisé plus d’une cinquantaine de véhicules.

 Ses clients ? De "Petit Forestier", leader européen de la location de véhicules frigorifiques, pour la livraison du dernier kilomètre ; à Pizzorno Environnement, une entreprise multi-locale dans les métiers de l’environnement et de l’économie solidaire, pour la propreté urbaine de la ville de Saint Tropez ; à Coved, un acteur de la collecte, du nettoyage des espaces publics, du tri, du traitement, du stockage et de la valorisation des déchets, pour la propreté urbaine des villes de Rouen et Honfleur, etc.

 Développement international

La start-up a reçu le soutien technique du Groupe Michelin, pour l’industrialisation depuis septembre 2016.

 De premiers développements internationaux sont affichés,  avec la vente d’une licence pour le marché américain et un accord de distribution en Allemagne et en Europe du Nord. Un des objets de cette nouvelle levée de fonds est justement de favoriser ce développement à l'international, tout en accélérant l'industrialisation de ce triporteur électrique qui bénéficie d'un marché porteur.

Publiée le 02 mai 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Véhicules industriels, utilitaires, poids lourds

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT