Dernières infos

L'atypique fonds d'investissement lyonnais Solexia rachète le roi du poulet rôti suisse

Dominique Largeron

Difficile de faire plus atypique. Créateurs du fonds d'investissement Solexia, deux Lyonnais, Eric Versini et Hervé Kratiroff investissent essentiellement dans des entreprises agro-alimentaire, avec un objectif de long terme, tout en gérant en direct les entreprises rachetées. Ils viennent de créer un nouvel outil de financement en compagnie d'une filiale du CIC dont l'une des pépites est constituée par la société suisse qu'ils viennent d'acquérir, « Max Natura », le roi helvète du poulet rôti...

L'atypique fonds d'investissement lyonnais Solexia rachète le roi du poulet rôti suisse

 Certains lorgnent les biotechnologies, d'autres l'Internet. Pour Eric Versini et Hervé Kratiroff, deux Lyonnais, créateurs du fonds d'investissement Solexia, c'est essentiellement l'agro-alimentaire ou des PME de niche.

 Au fil de leurs emplettes, ces deux quadras ont d'abord acquis la société auvergnate, « les salaisons du Val d'Allier », spécialisée dans la fabrication de saucissons et de saucisses séches produits à base de viande de porc et de boyaux 100 % naturels (44 salariés).

S'en est ensuivi le rachat de la société « Vey », située à proximité du Puy-en-Velay dont l'activité est constituée par l'élevage, l'abattage et la découpe de volailles de qualité, revendus auprès d'une clientèle de détaillants à travers des tournées effectuées dans huit départements (41 salariés).

 Après une incursion dans la coutellerie avec le rachat de « Jodas » à Thiers et « Une fleur de plus » basée en Haute-Loire et spécialisée dans le négoce de fleurs artificielles, ils viennent de jeter à nouveau leur dévolu sur une belle PME agro-alimentaire, mais cette fois située hors des frontières hexagonales.

 Il s'agit d'une société connue de tous les Helvètes sous le nom commercial de « Max Poulet ». Les deux jeunes investisseurs lyonnais ont en effet acquis la société « Max Natura AG » dont le siège est basé à Fribourg, à leur propriétaire danois.

 Il s'agit d'une entreprise créée en 1999 dont l'unique activité est la vente de poulets rôtis à travers tout le pays, avec l'aide de dix entrepôts frigorifiques et de vingt-et-un camions d'un beau rouge visible de loin, sillonnant les principales villes et desservant plus de cent points de vente.

 Un chiffre d'affaires de 4,54 millions d'euros

 Un concept qui n'existe pas en France où les rôtisseurs locaux sont légions, mais qui, avec un chiffre d'affaires 2012 de 5,58 millions de francs suisses (4,54 millions d'euros), offre en Suisse une belle rentabilité.

La société qui compte vingt-six salariés distribue des poulets rôtis de la société Bell Poulet Suisse, provenant de fermes bien évidemment...suisses : des volailles sans OGM et qui gambadent dans des champs.

Pour André Kratiroff qui ne divulgue pas le prix de cette acquisition, « Max Natura AG est le type même de modèle d'entreprise que nous affectionnons, un modèle économique simple avec un produit simple, une offre et gamme de prix simplifiées et un marché défini. Pour notre première acquisition à l'international, il était important que nous puissions nous appuyer sur notre expérience et les retours que nous avions pu avoir de nos acquisitions pécédentes. »

 En effet, la spécificité des deux actionnaires de cette société d'investissement est de gérer en direct leurs acquisitions, en s'appuyant sur les forces vives des entreprises rachetées souvent auparavant bridées par leur ancien propriétaire. Dans ce type de PME, tout le dynamisme passe souvent par le seul patron qui finit par s'épuiser à la tâche.

 Un modèle qui marche si bien qu'en compagnie de la filiale d'investissement CM-CIC Capital Finance dont fait partie l'ex-Banque de Vizille de la Lyonnaise de Banque, une structure spécifique vient d'être créée : « Solexia Agro ».

Un capitalisme d'entrepreneurs

 Dotée d'un capital de 2,4 millions d'euros, elle est détenue à 70 % par Hervé Kratiroff et Eric Versini et à hauteur de 30 % par CM-CIC Capital Finance.

 « Vey » et « les Salaisons du Val d'Allier » ont été logées dans cette nouvelle entité, ainsi bien sûr que la dernière acquisition en date, Max Poulet.

 Cette création signifie que le duo-qui s'est mué en trio avec l'arrivée de Christophe Tournier, directeur exécutif de CM-CIC Capital Finance-entend bien mener d'autres acquisitions.

Pour Christophe Tournier, « Ce qui nous a plu edans Solexia est qu'elle est en quelque sorte un anti-modèle, bien loin des fonds d'investissement actuels qui cherchent une rentabilité et une sortie rapide pour maximiser les profits : le groupe prône une approche plus constructive donnant du temps aux entreprises et aux projets ».

 Bref, une manière de prôner un capitalisme d'entrepreneur jouant la carte de capitaux patients, bien loin du capitalisme financier.

 La prochaine acquisition pourrait bien à nouveau se situer en Suisse...

 Illustrations-Les camions suisses rouges Max Poulet ; Eric versini, Directeur général de Solexia et Hervé Kratiroff, président.

Publiée le 23 juin 2013 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour


HAUT