Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

MGI COUTIER

L'équipementier automobile MGI Coutier s'apprête à fortement grossir

Dominique Largeron

D'ici fin juin, l'équipementier de l'Ain, MGI Coutier pourrait bien voir son chiffre d'affaires passer de 410 à 620 millions d'euros. La société dirigée par André Coutier est en négociation exclusive avec un équipementier automobile important, mais qui et sur quel continent ? Le secret est pour l'heure bien gardé. Voilà qui devrait conforter la stratégie de la société qui possède déjà 22 usines à travers le monde qui est de renforcer ses capacités à l'international. Une usine neuve va remplacer l'ancienne datant de l'ère soviétique en Roumanie, tandis qu'une troisième usine verra le jour à Chennai, en Inde. Le tout sur fond de croissance en voie d'accélération.

L'équipementier automobile MGI Coutier s'apprête à fortement grossir

Le marché mondial de l'automobile est en pleine ébullition. Normal donc que les équipementiers automobiles connaissent la même évolution. A condition bien sûr qu'ils soient véritablement mondiaux.

MGI Coutier, équipementier automobile (*) coté en Bourse et dont le siège est basé à Champfromier dans l'Ain a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 6,9 % au cours du premier semestre. La tendance devrait perdurer sur l'année, son directeur financier, Jean-Louis Thomasset, estimant au regard des commandes de ses clients constructeurs automobiles que l'année devrait se terminer avec une croissance du chiffre d'affaires de 5 à 8 %.

Il est vrai que cette croissance devrait se faire essentiellement dans les pays émergents où MGI Coutier est présent depuis longtemps, suivant l'expansion de ses trois principaux clients : PSA, le groupe Renault Dacia et Samsung, ainsi que Volvo Trucks. Il a été le premier équipementier à ouvrir une unité en propre en Chine, il y a quatorze ans.

D'où la nécessité pour l'équipementier rhônalpin dont 70 % du chiffre d'affaires et 56 % des salariés se trouvent hors de France, d'accentuer encore ses capacités internationales. Possédant vingt-deux usines à travers le monde, il annonce le démarrage prochain d'une troisième unité de fabrication en Inde, à Pune, près de Chennai, la capitale de l'industrie automobile légère dans ce pays. Lancée avec le partenaire historique du Groupe, celle-ci est consacrée à la fabrication de pièces moteurs. Cette unité qui sera agrandie ultérieurement, vient compléter l'activité canalisations freinage et carburant déjà réalisée en Inde. Un pays où l'équipementier réalise 20 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Des travaux vont être également lancée à la fin du 2ème trimestre en Roumanie pour construire une unité de fabrication flambant neuve de 10 000 m2, afin de remplacer l'unité historique datant de l'ère soviétique. Il s'agit pour MGI Coutier de répondre à l'important carnet de commande émanant non seulement de Dacia qui comme chacun sait est roumain, mais aussi Audi, Ford et PSA.

Il existe aussi une autre manière de connaître un développement rapide : la croissance externe. L'équipementier automobile de l'Ain est actuellement en cours de discussion pour procéder à la plus importante opération de croissance externe de son histoire.

André Coutier est, avec son équipe, en négociation exclusive avec un équipementier pesant 210 millions d'euros (410 millions pour MGI Coutier en 2010). Qui et sur quel continent ? Pour l'heure, le secret est bien gardé. Selon Jean-Louis Thomasset, vice-président du directoire, le protocole d'accord pourrait être signé au cours du mois de juin prochain. Une cible choisie précisément car elle est complémentaire à la fois, en termes de clients, de produits et de positionnement géographique. L'opération si elle se concrétise devrait être financée exclusivement par endettement financier. La société qui dispose de 113 millions d'euros de capitaux propres en a les moyens.

Il ne devrait donc pas y avoir d'échanges d'actions et donc de dilution pour les actionnaires, ce qui devrait permettre au cours de l'action qui a gagné 30 % depuis le 1er janvier à 45 euros, de poursuivre sa course ascendante. Qui plus est, ses multiples de valorisation restent encore faibles. Il est vrai qu'elle bénéficie d'un effet rattrapage : au plus fort de la crise, le cours était tombé à 4 euros !

Il est probable que si l'opération de croissance externe se concrétise, le cours de l'action de cette belle ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) régionale, connaîtrait un nouveau (et sans doute sensible) bond en avant...

(*) Equipementier de 1er rang, MGI Coutier vend à ses clients des systèmes complets, notamment : des systèmes d'appoint d'additifs pour les filtres à particules, des systèmes de lavage, ainsi que des systèmes de dépollution pour poids-lourds.

Photo : André Coutier, président du directoire de MGI Coutier.

Publiée le 19 mai 2011 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 23 mai 2011
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Automobile
MGI COUTIER
News


HAUT