Produits & Services
Soirée d'entreprise, dîner spectacle chez Voulez-Vous Grand Lyon Créez une soirée d’entreprise inoubliable Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesApprenez l'anglais à vos enfants dès le plus jeune âge en s'amusantSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGNDéshydrateur alimentaire industriel, séchoir à fruits et légumesSolutions industrielles de séchage de fruits et légumes : la gamme de séchoirs CSA ZéphytecParking aéroport de Lyon - abonnements pros pour parking privés#BonneRésolution : je m’abonne à une solution pro de parking pour Lyon Saint ExuperyLa nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideTout savoir sur l'assurance de prêt immobilier pour du locatifFournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgéesService de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !Echantillons gratuits de croquettes pour chien - faites lui goûter Kalina ! Bien choisir ses croquettes pour chien, et si vous lui faisiez goûter avant d'acheter ?Essai de croquettes pour chats, échantillon gratuit, livraison à domicile Lyon - IsèreLe meilleur de la croquette pour chats est signé Ninette Croquette [Essai gratuit]Dépannage fournitures bureau pour entreprises, services et livraison expressSOS dépannage fournitures de bureaux : CBI Diffusion livre les entreprises en expressAccompagnement, transports individualisés des personnes âgéesTransports individualisés, navettes, accompagnement au bras des personnes âgées
Dernières infos

La Région Auvergne-Rhône-Alpes sort 400 000 euros pour Tomorrowland : rock around l'Alpe d'Huez...

Cela faisait longtemps que Laurent Wauquiez parlait d'organiser une grande manifestation rock dans la région. Il s'est décidé à sauter le pas. Ce qui a amené une véritable levée de bouclier ! Pour créer ce festival qui se déroulera à l'Alpe d'Huez, il ne s'est pas appuyé sur les structures existantes dans la région, mais sur une société privée, belge, organisatrice d'un Festival qui draine 400 000 personnes, mettant au pot 400 000 euros, pris sur le budget...tourisme et non culture.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes sort 400 000 euros pour Tomorrowland : rock around l'Alpe d'Huez...Tomorrowland draine chaque année en Belgique 400 000 festivaliers. Combien à l'Alpe d'Huez ?

Laurent Wauquiez est à nouveau en conflit avec les structures culturelles d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes, il s'agit d'un « outil de promotion du territoire » pour créer un festival « hors du commun » ; pour les représentants des structures culturelles, il s'agit tout simplement « d'une somme exorbitante pour un festival privé qui n'en a nullement besoin... 

De quoi parle-t-on ? De l'annonce qui a résonné comme un coup de canon, du Conseil régional de subventionner à hauteur de 400 000 euros la première édition d'hiver du festival Tomorrowland à l'Alpe d'Huez qui se déroulera dans la station iséroise, en mars 2019.

Tomorrowland en Belgique, tout le monde connaît. C'est une très grosse machine culturelle : né à Boom, près d'Anvers, en 2005, ce festival de musiques électroniques attire aujourd'hui chaque été près de 400 000 festivaliers. Sa réussite l'a amené à s'exporter même aux Etats-Unis et au Brésil.

Pour la Région, il s'agit de créer un événement, apte à attirer en nombre les fans de musique dans la Région. Elle espère faire venir de 20 à 30 000 amateurs de musiques actuelles dans la station des Alpes.

Reste que cette annonce a été difficile à encaisser pour les petites structures régionales, car elle s'inscrit dans un contexte financier difficile pour d'autres plus petits festivals de la Région dont certains ont dû mettre la clef sous la porte...

« La cohérence de la politique régionale » mise en question

Ce qui en a fait réagir une cinquantaine de représentants de ces structures culturelles, à l'origine de la publication d'une lettre ouverte, dans laquelle la « cohérence de la politique régionale » est mise en question.

 Suite à cette fronde, une rencontre s'est déroulée entre des représentants du Conseil régional et des acteurs du spectacle vivant dont Nicolas Riedel, le directeur d'Auvergne Rhône-Alpes spectacle vivant, Jean-Brice Lacombe, le délégué du syndicat des Musiques Actuelles et Pierre Dugelay, le directeur à Lyon du Périscope dont la programmation mixte Jazz et musiques actuelles.

D'où changement de pied : la facture qui originellement devait émaner du budget culturel proviendra en fait, précise-t-on à la Région de la délégation tourisme et économie.

 « Le budget culture ne sera pas impacté », assure la Région qui « redit son engagement à sanctuariser le budget de la culture »

 Une nouvelle annonce a d'ailleurs été faite par la Région dans la foulée de cette polémique pour désamorcer ce nouveau conflit naissant : celle de la signature d'une « contrat de filière » dès la fin de l'année, sous la forme d'une convention avec le centre national de la variété et le ministère de la Culture, DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.

 Mais cela sera-t-il suffisant .. ?

Publiée le 24 mars 2018 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT