Dernières infos

La société d'ingénierie lyonnaise Akka s'offre le véhicule autonome « Link & Go », comme vitrine

La société d'ingénierie lyonnaise Akka s'offre le véhicule autonome « Link & Go », comme vitrine

C'est un « concept car » : il y a peu de chance qu'elle soit commercialisée un jour. Elle roule sans chauffeur.

 La société d'origine lyonnaise Akka qui y possède toujours son siège administratif, avant de conquérir l'Europe et le monde (12 000 salariés, 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires) et de poser son siège social à Paris, a présenté dans le quartier de Vaise, son nouveau véhicule autonome « Link & Go ».

 Pas de volant apparent, on tape sur un clavier pour indiquer la destination et la voiture se met en route... : les quatre passagers se font face et ignorent superbement la route qui s'ouvre devant le capot de cette voiture à l'aspect futuriste. Un vrai salon.

 Bref, ce concentré de technologie se veut l'expression actuellement la plus aboutie de la voiture autonome de demain.

 Capable de rouler 200 km, cette voiture électrique et autonome rassemble en son sein toutes les technologies embarquées qu'Akka technologie, société d'ingénierie spécialisée dans la mobilité a développé dans ses différentes filiales qu'il s'agisse du transport automobile, ferroviaire ou aérien : laser, caméra stéréo, centrale inertielle, etc.

 Par exemple, entièrement électrique, son poste de conduite remplace toutes les liaisons mécaniques entre le volant et la liaison au sol ; lorsque sa batterie est presque vide, elle se vient se connecter automatiquement à sa borne de recharge, etc.

 Ce « concept car » constitue pour Akka une belle vitrine destiné à montrer aux grands constructeurs qui sont ses clients, qu'elle est capable de les accompagner dans la course actuellement engagée vers les véhicules du futur dont le Mondial de l'Auto, actuellement à Paris constitue un bel exemple.

 A savoir que ce concentré de technologies construit à très peu d'exemplaires coûte de 5 à 600 000 euros...

 A Lyon, berceau de l'entreprise, Akka emploie encore près de 400 salariés.

Publiée le 01 oct. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT