Dernières infos

La société de voitures électriques Courb en redressement judiciaire

 La société de voitures électriques Courb en redressement judiciaireHervé Arnaud, Pdg de Courb, au volant de la citadine électrique fabriquée à Saint-Priest. (photo D. Largeron).

Décidément, face à la lenteur du développement du marché des véhicules électriques, les petits constructeurs sont à la peine.

 Après l'ex-SITL qui construisait des petits poids-lourds électriques, c'est au tour de Courb, à l'origine d'une citadine électrique de deux places, de 120 kilomètres d'autonomie et d'un coffre d'une capacité de 580 litres, d'être placée en redressement judiciaire, selon une information de notre confrère « Acteurs de l'économie ».

 L'entreprise n'a pas réussi à financer son plan de développement. Une importante opération de financement participatif, menée par la société Axiona, en 2014, à hauteur de 10 millions d'euros, avait été lancée en janvier 2014.

 Mais les règles françaises du crowdfunding avaient été modifiées en septembre dernier, limitant à 1 million d'euros la somme pouvant être collectée par projet.

 Le Pdg Hervé Arnaud qui, depuis, ne répond plus aux sollicitations des journalistes, avait alors cherché de l'argent auprès de fonds d'investissement, toujours selon "Acteurs de l'Economie", mais sans succès.

 Comptant près d'une cinquantaine salariés, « Courb » avait pourtant livré son 100ème véhicule à la direction territoriale d'ERDF.

 Il y a un an, les clés des deux premières voitures électriques C-Zen avaient été remises au Préfet de l'époque, Jean-François Carenco et à Groupama Rhône-Alpes Auvergne, partenaire de Courb.

A cette occasion, son Pdg, Hervé Arnaud avait affiché un objectif commercial de 500 voitures vendues à fin 2015 et avait même affiché le projet d'en fabriquer le double en 2016. 

 Des véhicules portant le label "Origine France garantie" et qui sont assemblés dans son unité de Saint-Priest, au sein d'une 'ex-usine de Renault Truck capable de fabriquer 6 600 voitures par an.



Publiée le 11 mai 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT