Produits & Services
Jeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideAssurance de prêt pour investissement locatif : quand, pourquoi, comment ?Fournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgéesService de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !Echantillons gratuits de croquettes pour chien - faites lui goûter Kalina ! Bien choisir ses croquettes pour chien, et si vous lui faisiez goûter avant d'acheter ?Essai de croquettes pour chats, échantillon gratuit, livraison à domicile Lyon - IsèreLe meilleur de la croquette pour chats est signé Ninette Croquette [Essai gratuit]Dépannage fournitures bureau pour entreprises, services et livraison expressSOS dépannage fournitures de bureaux : CBI Diffusion livre les entreprises en expressAccompagnement, transports individualisés des personnes âgéesTransports individualisés, navettes, accompagnement au bras des personnes âgéesPour un séminaire nature, team building de plein air - à 10' de LyonPour un séminaire en pleine nature : L’atol' du Grand Parc Miribel JonageAssurances prêts immobilier pour chef d’entreprise emprunteurProposer au chef d'entreprise emprunteur les meilleures assurances de prêt immobilierFournitures et équipements de bureau pour entreprises de LyonUne large gamme de fournitures et d’équipements de bureau pour professionnels sur Lyon et ses alentoursChocolats personnalisables pour entreprises, goodies personnalisés Surprenez vos collaborateurs avec des chocolats personnalisés [Branding d'entreprise]Sous-traitance de la paie des comptables, prestations d’externalisation des paiesExperts comptables : développez votre service Paie & Social en externalisant cette prestation chez SSIGNAide ménagère à domicile pour personnes âgées L’aide ménagère permet aux personnes âgées de rester autonomesAnimations ludiques pour 250 personnes : le rallye 2CVFédérez jusqu’à 250 collaborateurs avec les animations 2 CV DiaboloSauvegarde externalisé pour PME, incrémentale ou différentielle suivant besoinLa sauvegarde externalisée : l’assurance-vie de la PMEAménagement ergonomique sur mesure de bureaux Choisir l’aménagement ergonomique de ses bureaux pour favoriser le bien-être et la productivité

La valeur de la semaine : la société lyonnaise Amoeba perd...75 % de sa valeur !

La valeur de la semaine : la société lyonnaise Amoeba perd...75 % de sa valeur !Usine Amoeba de Chassieu dans la Métropole lyonnaise.

 Un plongeon impressionnant. Le 26 avril, la société lyonnaise Amoeba, spécialiste du traitement de l’eau a révélé que l’Agence européenne des produits chimiques n’approuvait pas son produit, entrainant une très forte chute de l’action.

 Amoeba a développé une amibe non pathogène, la Willaertia magna c2c maky, capable de détruire les bactéries présentes dans l’eau.

Le groupe utilise cette amibe pour traiter l’eau des tours aéroréfrigérantes et supprimer les dangereuses légionelles.

Sa technologie a été testée, avec succès, auprès de plusieurs grands industriels.

Il ne lui manquait plus que l’autorisation de mise sur le marché pour débuter une commercialisation qui s’annonçait enthousiasmante.

Las ! Le 26 avril, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) mettait en cause ce scénario rose.

Le comité des produits biocides de l’ECHA n’a pas en effet approuvé l’utilisation du produit Amoeba.

A cette annonce, le titre de la société lyonnaise plongeait à la Bourse de Paris, amenant en deux jours, une division de sa valeur par plus de quatre. Elle est tombée de 26 euros à moins de 6 euros.

Dans un communiqué paru suite à cette décision europénene, le Pdg de l’entreprise, Fabrice Plasson jugeait cette décision « incompréhensible », mettant notamment en cause l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses) qui, malgré «énormément d’éléments positifs en faveur de notre dossier est restée campée sur sa position».

Et le Pdg d'Amoeba de prévoir «d’ores et déjà la soumission d’une nouvelle demande auprès d’un autre État membre convaincu par notre technologie et qui supporterait l’approbation de la substance active, comme aurait dû le faire l’Anses».

L’évaluation du dossier était en effet conduite par l’Anses pour la France en tant qu’État membre rapporteur.

Contactée par notre confrère « le Revenu », l’Agence a répondu à ces mises en cause.

Elle a indiqué qu’il s’agissait d’un «processus contradictoire impliquant l’ensemble des États membres européens ainsi que le demandeur, qui a eu l’opportunité de répondre aux questions des évaluateurs et apporter un certain nombre d’éléments complémentaires au dossier».

 L’Anses a aussi justifié la décision du comité des produits biocides de l’ECHA. Selon elle, ce comité a conclu «que Willaertia magna c2c maky ne peut être approuvée comme substance active de produits biocides de type 11 (produits de protection des liquides utilisés dans les systèmes de refroidissement et de fabrication)» pour deux raisons. :

-Le comité a estimé que des «risques inacceptables pour la santé humaine ne peuvent être exclus, en lien avec un effet «cheval de Troie» par lequel l’amibe agirait comme un réservoir pour des bactéries pathogènes».

 -Le comité des produits biocides a également jugé que «l’efficacité pour contrôler le développement des légionnelles [était] insuffisamment démontrée».

 On en est donc là. Il va falloir que l'entreprise réagisse vite pour se sortir de cette mauvaise passe.

 La chute du cours est d'autant plus cruelle que l'entreprise était habituée aux podiums des plus fortes croissances boursières ces dernières années.

Publiée le 01 mai 2018 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT