Le « King Charles » à Confluence qui accueillera l'école de codage inspirée de celle de Xaviel Niel, sera livré d'ici l'été

Dominique Largeron

L'ancienne mûrisserie de bananes de Lyon-Confluence reconfigurée et destinée à accueillir la future école de codage voulue par Laurent Wauquiez est en voie d'achèvement. Elle est destinée à préfigurer sur 3 400 m2, le futur Campus Numérique dont l'ouverture est programmée  en 2020 à Charbonnières, sur l'ancien siège de la Région. Visite guidée du « King Charles ».

Le « King Charles » à Confluence qui accueillera l'école de codage inspirée de celle de Xaviel Niel, sera livré d'ici l'été

« King Charles », un nom en référence au bon roi Charlemagne du cours... C'est un des quelques immeubles conservés de l'ancien Marché de gros, réhabilités et surélevés qui accueillera, sur ce même cours Charlemagne dans le quartier de la Confluence, la future école de codage créée en partenariat avec Xavier Niel et voulue par le Conseil régional en préfiguration du futur campus de Charbonnières.

 Comme beaucoup d'immeubles de Confluence, le « King Charles » est réalisé par le promoteur Cardinal. Il est signé de l'architecte Thomas Rau, en partenariat avec Soho et Quadriplus.

 Il s'agit d'un immeuble de bureaux de 9 400 m2 dont 1 700 m2 de surface commerciale en rez-de-chaussée. A l'origine, le promoteur envisageait d'installer un restaurant sur cette dernière surface. L'idée est abandonnée. C'est un autre projet, non encore dévoilé, qui est en cours de signature.

 Un étage supplémentaire, deux patios, quatre terrasses...

 La structure en béton du bâtiment existant, à l'origine une ancienne ...mûrisserie de bananes, a été conservée, mise à nu et reconfigurée complètement.

 « L’alternance du minéral et du vitrage offre une cohérence lisible entre le neuf et l’ancien », décrit l'architecte.

 Cardinal y a rajouter un étage à structure métallique. On y trouve deux patios végétalisés qui sont destinés « à assurer une diffusion naturelle de lumière naturelle en profondeur sur chaque plateau », toujours selon l'architecte ; ainsi que quatre terrasses de 100 m2 chacunes.

 L'immeuble a déjà trouvé un acquéreur investisseur : c'est la SCPI Notapierre (Unofi) qui a acquis cet immeuble, auprès de la Foncière Cardinal.

 700 m2 de panneaux photovoltaïques

 Côté développement durable, il est prévu des pompes à chaleur réversibles, ainsi que 700 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit.

 Cet immeuble de quatre étages doté d'un parking de 59 places seulement, sera livré au cours du deuxième trimestre 2017. « Nous faisons tout pour qu'il en soit ainsi », explique-ton chez Cardinal. C'est en tout cas ce qui a été promis à la Région

 La région louera une superficie de 3 400 m2, au sein de l'immeuble, sur trois niveaux, côté sud, c'est-à-dire celui donnant sur la rue Panama : pour accueillir l'Ecole de codage inspirée de l'Ecole 42 de Xavier Niel, mais aussi est-il précisé par la région, « cinq écoles et organismes de formation ».

 Ladite Ecole de codage bénéficiera d'une entrée privative et d'un hall de 200 m2 qui pourra servir de showroom.

 Trois cents étudiants à la rentrée 2017

 Au total, ce site est destiné à accueillir trois cents étudiants à la rentrée 2017.

 Toujours selon la région, on devrait aussi y trouver le siège du Cluster, issu de la fusion du ClustR et de Numélink, une antenne de Minalogic, mais encore « des acteurs de la transformation numérique », des entreprises, ainsi que des espaces de coworking ; ainsi, enfin, qu'un plateau technique pour le prototypage et des tests.

 Bref, une préfiguration en modèle réduit du futur Campus Numérique de Charbonnières qui lui, se déploiera sur les onze hectares de l'ancien siège de la Région et dont l'ouverture est programmée pour décembre 2020 : le lancement des travaux est annoncé par le Conseil régional au printemps 2018.

 Le projet précis de ce futur campus devrait être présenté d'ici la fin de l'année 2017. On devrait alors en savoir plus, car pour l'heure, son contenu précis reste encore nébuleux.

 Pour Laurent Wauquiez qui se vante d'avoir reçu près de 80 candidatures d'écoles ou d'organismes de formation dans le cadre de ce projet, ce futur Campus Numérique n'aura aucun mal à concrétiser l'ambition mis en lui. A suivre...

Publiée le 13 févr. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT