Dernières infos

Le Musée des Tissus sauvé : sa gestion sera confiée à une association

L'Etat a enfin accepté de jouer un rôle dans le sauvetage du musée des Tissus, en pilotant les opérations de mise en place d'une association gestionnaire.

Le Musée des Tissus sauvé : sa gestion sera confiée à une associationPhoto Musée des Tissus

Menacé de fermeture, le musée des Tissus de Lyon ne mettra pas à clef sous la porte.

Sa gestion sera confiée à partir du mois de janvier 2017 à une association qui permettra de le "faire vivre" tout en réfléchissant à son statut futur, a annoncé mardi le ministère de la Culture.

L'État, la Chambre de commerce et d'industrie Lyon-Métropole, propriétaire du musée et de ses collections qui ne voulait plus en avoir la charge, la Ville de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes sont enfin tombés d'accord sur « la création, à l'automne, d'une association qui reprendra la gestion du musée à partir du 1er janvier 2017", précise le ministère de la Culture dans un communiqué.
 
Cette association "permettra aux différents partenaires de faire vivre le musée, tout en rendant possible l'ouverture d'une période de réflexion sur l'évolution statutaire du musée et de ses collections, et de définition du projet scientifique et culturel à moyen terme".
 
Dans le même temps, un fonds de dotation sera mis en place afin de fédérer les partenaires privés autour du musée : on sait qu'un projet de Fondation initié par les entreprises textiles de la région était sur les rails.

 Les détails du montage financier ne sont pas encore connus.

 Outre la prise en charge des frais de fonctionnement, le musée nécessite une mise aux normes du bâtiment et une modernisation de la muséographie.
 
En parallèle, un comité scientifique sera installé pour accompagner la nouvelle gouvernance et participer à la réflexion sur le projet scientifique et culturel et la nouvelle ambition que les partenaires souhaitent insuffler au musée, précise le ministère.

Ledit ministère de la Culture avait réuni le 28 juin les représentants de la CCI de Lyon Métropole, de la Ville et de la Région, ainsi que le médiateur nommé par le ministère, Thierry Le Roy, pour tirer les conclusions de la mission qui lui avait été confiée sur l'avenir du musée.
 
Tous se sont félicités de cet accord pour garantir la pérennité de l'institution, "première étape d'une réflexion plus longue" sur son développement. Au final donc, la CCI Lyon Métropole pourra se délester de ce boulet financier qu'est le musée des Tissus incompatible avec ses nouvelles contraintes financières, tout en conservant ce fleuron muséal.

 L'Etat craignait en ouvrant sa sébile devoir, par effet de contagion, accompagner tous les musées en difficulté de France. La création d'une association résout l'équation.

 Reste à s'assurer que le nouveau schéma esquissé est le bon.











Publiée le 11 juil. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT