Dernières infos

Le créateur de la Cour des Loges ouvrira en juin un nouveau quatre étoiles à Fourvière

Dominique Largeron

Jean-Luc Mathias, l'homme qui a créé l'hôtel emblématique de la Cour des Loges dans le quartier Saint-Jean à Lyon avant de le céder au groupe Sibuet s'apprête à ouvrir un nouvel établissement qui devrait aussi faire beaucoup parler de lui. Il est actuellement en cours d'édification au sein de l'ancien couvent de la Visitation à Fourvière : 78 chambres et suites.



Le créateur de la Cour des Loges ouvrira en juin un nouveau quatre étoiles à FourvièreL'accueil de l'hôtel se situera dans l'ancienne chapelle.

Les riverains ont d'abord beaucoup grogné car le futur établissement jouxte un très agréable parc public situé sur les hauteurs de Fourvière qui risquait de pâtir de sa présence. Une association de défense a même été constituée.

Mais Jean-Luc Matthias a finalement eu gain de cause. Les travaux sont en cours. En juin prochain, il pourra inaugurer le troisième établissement de son groupe axé sur l'hôtellerie de caractère, après l'Ermitage à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or et le Collège Hôtel dans le Vieux Lyon.

L'homme qui a créé la Cour des Loges

Jean-Luc Mathias est entré dans ce métier de l'hôtellerie avec un coup d'éclat, en créant l'établissement sans doute le plus emblématique de Lyon : la Cour des Loges, un cinq étoiles luxe créé suite à la réunion de deux immeubles de l'époque Renaissance, lors de la rénovation du Vieux Lyon, mêlant cette architecture très typée à un mobilier et une décoration très contemporains.

Jean-Luc Matthias a depuis cédé la Cour des Loges au groupe Sibuet (Les Fermes de Marie).

La nouvelle aventure de Jean-Luc Mathias se situe désormais sur les hauteurs de Fourvière.

En compagnie du groupe Sogimm, il a jeté son dévolu sur l'ancien couvent situé au cœur du parc de la Visitation, offrant une vue superbe sur Lyon. Cet ancien établissement religieux abritait depuis 1974 les archives des Hospices Civils de Lyon.

Ce nouvel établissement hôtelier est signé du cabinet Axe Architecture qui a fait le choix de respecter l'architecture originelle dans son volume. L'accueil aura pour cadre la chapelle du 19ème signée Bossan, l'architecte de la Basilique de Fourvière. Entièrement rénovée, elle était jusqu'à présent inacessible au public.

Le futur hôtel est situé au sein d'un terrain de 7 400 m2. Inauguré en juin prochain, il sera dirigé par Laurent Matray.

Au cœur du bâtiment, le cloître signera le caractère architectural des lieux, avec un jardin intérieur de 750 m2.

Soixante-dix-huit chambres et suites quatre étoiles dont trente sous forme de « cellules »

Il comprendra soixante-dix-huit chambres et suites, réparties sur trois niveaux, dont une trentaine sous forme de « cellule » « pour rappeler en la renouvelant l'histoire des lieux », explique-t-on au sein du groupe créé par Jean-Luc Mathias.

On y trouvera également un bar lounge, un salon de thé, ainsi qu'un restaurant au sein de l'ancien Chapitre des Visitandines, mais également autour du cloître et de ses trente-six arcades.

Le chef est en cours de recrutement, mais l'on sait déjà que le choix culinaire portera à la fois sur la « bistronomie », actuellement en vogue (la gastronomie à prix doux) et sur les parilladas (grillades) de poissons et de viandes ; l'ensemble a l'ambition d'afficher un caractère festif.

L'établissement offrira également à ses clients une piscine sous la forme d'un « couloir de nage », ainsi qu'un jeu de boules permettant la pratique de la Longue lyonnaise, bien sûr. Un loft de 150 m2 situé au deuxième étage sera également dédié à la remise en forme.

 Un parking de près de quatre-vingts places sera située en contrebas de l'hôtel.

Six salles de séminaire

Enfin, l'importance du bâtiment va permettre la création de six salles dédiées aux séminaires, une clientèle âprement disputée par les établissements hôteliers lyonnais. Le futur hôtel situé dans le parc de la Visitation ne devrait pas manquer d'atouts, vu son cadre, pour attirer la clientèle des entreprises.

Ce nouvel investissement dans le domaine hôtelier à Lyon qui n'en manque pas actuellement, s'élèvera à environ dix millions d'euros : coût global des travaux nécessaires à la rénovation des bâtiments pour la nouvelle affectation hôtel/bar/restaurant/espaces séminaires et événementiels. Il devrait susciter une trentaine d'emplois.











Publiée le 01 sept. 2014 par LARGERON Dominique.
Voir aussi ...
Martinon connait une croissance à 2 chiffres

La société Martinon  installée à Chasse sur-Rhône, au Sud de Lyon, à proximité de Givors  est dirigée par Jean Marc Podvin, son Pdg. Depuis qu'il a repris l'entreprise, qui était en difficulté avant qu'il la reprenne en 2006, elle connaît une croissance à 2 chiffres (40 % par an). Ma petite entreprise ne connait pas la crise, chantée par Alain Bashung pourrait être la devise de Martinon.

lire la suite...
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT