Dernières infos

Le réseau Bluely s'étend à neuf nouvelles communes et aux Twizzy de Renault

Le réseau Bluely s'étend à neuf nouvelles communes et aux Twizzy de RenaultUn des trente Renault Twizzy poposées à l'auto-partage.

Mi-moto/mi-voiture, le Twizzy électrique de Renault est une sorte d'OVNI dans le monde automobile. Ce véhicule deux places semble malgré tout trouver sa place puisque, lancé il y a trois ans, il a été vendu dans le monde à 15 000 exemplaires.

 Les habitants de la Métropole lyonnaise pourront tester à leur tour le Twizzy : il intégre désormais le réseau Bluely créé le 10 octobre 2013 à Lyon par Vincent Bolloré.

 Ces Twizzy, au nombre de trente viennent compléter les Bluecar électriques du groupe Bolloré.

 Autre nouveauté : de 51 stations implantées dans un premier temps sur Lyon et Villeurbanne, le réseau s’est densifié et étendu à neuf nouvelles communes : Bron, Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Sainte-Foy-lès-lyon, Oullins, Tassin-la-Demi-Lune, Ecully, Champagne-au-Mont-d'Or et Caluire-et-Cuire.

 À l’issue de cette seconde phase de déploiement, le Grand Lyon bénéficiera d’un maillage de 101 stations et de plus de 500 bornes de recharge.

 A u total, le service Bluely dispose actuellement d’une flotte en libre-service de 205 véhicules, dont 175 Bluecar, véhicules quatre places d’une autonomie de 250 km et de 30 Renault Twizzy.

 Quarante-cinq nouvelles Bluecar arriveront prochainement : deux-cent-cinquante véhicules au total seront ainsi mis en service.

 Depuis la mise en service de Bluely il y a trois ans, dans l'agglomération lyonnaise, trois mille abonnements ont été vendus et cinquante-mille locations effectuées soit 1 150 locations par semaine et 8 000 kilomètres hebdomadaires parcourus.

 A noter cependant le faible nombre d'entreprises abonnées : trente seulement.

3 000 abonnements vendus

1 300 Premium en cours de validité

Publiée le 06 avril 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT