Produits & Services
Téléassistance à domicile pour personnes âgées avec Maintien ADOMMaintien ADOM propose un service de téléassistance pour vieillir à domicile en toute sécuritéOpter pour le tandem CIMRA et Odoo c’est choisir de se concentrer sur son métierOpter pour le tandem CIMRA et Odoo c’est choisir de se concentrer sur son métierExternalisation de la paie pour TPE, PME et PMISSIGN, le partenaire gestionnaire des paies des TPE, PME et PMIAnimations autour du chocolat pour séminaires, ateliers, dégustations  Des animations autour du chocolat pour animer vos séminaires et ravir vos collaborateursPrestations informatiques ponctuelles, prestations IT externalisées pour PMEBesoins de prestations informatiques ponctuelles ? Externalisez, tout simplement !Aide à domicile personnes âgées, services et Maintien ADOMAide à domicile des personnes âgées pour les actes de la vie quotidienneRetraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contacts

Le résultat 2012 du Groupe Crédit Agricole Centre-Est en recul de 21,3 %

Dominique Largeron

Conséquences indirectes de la crise grecque et du passage des comptes de la maison-mère à la paille de fer, puis chute de l'immobilier dans lequel il est fortement impliqué : l'année 2012 ne sera pas à marquer d'une pierre blanche au Groupe Crédit Agricole Centre-Est dont le résultat net est passé de 235 à 185 millions d'euros. Reste que la banque de détail mutualiste a tout de même bien résisté à la crise.

Le résultat 2012 du Groupe Crédit Agricole Centre-Est en recul de 21,3 %

Jean-Paul Chifflet, l'ancien directeur du Crédit-Agricole Centre-Est qui s'est retrouvé en pleine tourmente à la tête de Crédit-Agricole SA, société cotée en Bourse, n'a pas connu, c'est le moins qu'on puisse dire, une année facile.

 Impliqué dans la crise grecque, suite au rachat par son prédécesseur, au plus mauvais moment qui soit, de la banque Emporiki, il lui a fallu vendre la banque héllène après recapitalisation, puis passer les comptes de la maison-mère de la banque verte à la paille de fer, avec en point d'orgue une perte historique de 6,5 milliards d'euros.

 Aucun dividende ne sera encore distribué cette année

 Rien d'étonnant dans ces conditions si cette année encore, aucun dividende ne sera distribué aux caisses régionales du Crédit Agricole.

 Ce qui ne fait pas l'affaire du Crédit Agricole Centre-Est, actionnaire, comme les autres caisses, de la maison mère et dirigé par Raphaël Appert qui comme l'année précédente devra se passer de 32 millions de dividendes.

 Si l'on ajoute à cela, la mauvaise conjoncture immobilière qui a pesé sur la filiale CACEI regroupant les agences immobilières « Square Habitat « et ses trente-neuf points de vente (-2,3 millions d'euros, contre + 0,3 % en 2011), le fort investissement informatique et une hausse sensible de la fiscalité, on ne s'étonnera pas du recul de 21,3 % du résultat du groupe qui passe de 235 millions d'euros en 2011 à 185 millions d'euros, en 2012.

 Pour la seul banque verte, hors filiales, le résultat net s'affiche à 204,3 millions d'euros, soit un recul moindre (- 10,4 %). « Notre objectif était de rester au-dessus de la barre des 200 millions d'euros, mais aussi d'accroître la sécurité de l'entreprise et de préserver ses capacités d'investissements, nous les avons atteints », se félicite Raphaël Appert, directeur général du Crédit Agricole Centre-Est.

 Les difficultés de la maison-mère n'ont à l'arrivée que touché à la marge la banque mutualiste régionale qui ne peut que se féliciter de la solidité de son modèle.

 Pour ce faire, il lui a fallu tenir d'une main ferme les coûts de fonctionnement de la banque verte dont le produit net bancaire (le chiffre d'affaires pour une banque) a, événement rare, reculé de 2 % en 2012, à 703 millions d'euros.

 La hausse des charges de fonctionnement (+ 2,7 %) est surtout due aux importants investissements informatiques (13,3 millions d'euros) du projet NICE qui vise à unifier l'équipement informatique de toutes les caisses régionales de la Banque Verte.

 Un ratio de solvabilité confortable

 Au total, la banque peut afficher un coût du risque historiquement bas (20,3 millions d'euros, soit + 1,3 %) et un ratio de solvabilité confortable (23 %), alors que les directives Bale III (actuellement, 9 % de ratio imposé), vont se faire de plus en plus drastiques. Bref, cette année 2012 qui ne sera pas à marquer d'une pierre blanche, n'a pas fait passer la caisse régionale du vert au rouge, ce qui dans la conjoncture actuelle est plutôt bon signe.

 -Photo (DL)-L'équipe dirigeante du Crédit Agricole Centre-Est, de gauche à droite : Bernard Buisson (immobilier, finances), Patrick Kleer (développement bancaire) et Raphaël Appert, directeur général.

Publiée le 31 mars 2013 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour


HAUT