Dernières infos

Le salon de l'auto d'Eurexpo, de retour : 45 constructeurs, mais plus guère de paillettes

Le « dieselgate » de Volkswagen n'y est pour rien. Après trois ans d'absence, le salon de l'auto de Lyon effectue son retour sur le mode frugal. Pas de stands qui en jettent plein les yeux. Les 45 constructeurs présents sont tous logés à la même enseigne. Un peu de fun quand même au programme avec les circuits d'essais des voitures et quelques belles Américaines...

Le salon de l'auto d'Eurexpo, de retour : 45 constructeurs, mais plus guère de paillettes

On le sait, le salon de l'auto, supprimé en 2013 a bien failli effectuer une embardée définitive et disparaître à tout jamais.

 Le groupe lyonnais GL Events qui en est à l'origine a décidé de le relancer, après trois sans d'absence (il est biennal) mais en transformant le concept de fond en comble.

 Des tarifs de stands divisés par six ou sept

 Première réussite : il réussit à rassembler la quasi-totalité des marques : elles sont quarante-cinq à être présentes cette année : de Peugeot à Renault, en passant par Mercedes, Toyota, Ferrari, Lamborghini, Maserati et le petit nouveau, le fabricant de voitures électriques premium : Tesla, présent pour la première fois.

 Il est vrai  que par rapport à la précédente édition, le tarif des stands payés par les constructeurs a été divisé par six ou sept : de 20 000 à 80 000 euros en moyenne selon la taille dudit stand, de surcroît « all inclusive », les exposants n'ont pas à craindre de mauvaise surprise, donc..

 Cette transformation du salon de fond en comble est visible d'entrée. Plus de paillettes. Les grands constructeurs qui avaient les moyens en mettaient plein la vue.

 Tous les constructeurs qu'ils soient petits ou grands sont cette fois tous logés à la même enseigne.

 Ce qui, de surcroît avec le choix de couleurs neutres, transforme pour une grande part ce salon en une grande concession automobile sans grand relief.

 Les organisateurs expliquent que désormais, ce n'est pas le flacon qui compte, mais les voitures qui sont censées redevenir les grandes vedettes.

 Une quinzaine d'avant-premières

 A cet égard, le salon réussit à proposer quatre-vingt-dix nouveautés sont une quinzaine d'avant-premières, à l'instar de la nouvelle BMW X1, les nouvelles DS 4 et DS 4 Crossback, la Renault Talisman , le nouvel Infiniti Q30, ou encore la nouvelle Jaguar XF, élue nouvelle voiture de l'année.

 Lors de la soirée d'avant-première, sur invitation, le mercredi 23 septembre, difficile de dire que le stand Volkswagen, l'un des plus importants du salon en superficie où s'affiche le nouveau « Touran », respirait l'ambiance festive.

 Les coupes de champagne dans les mains peinaient à masquer le « dieselgate », l'affluence était plutôt réduite.

 Les stands les plus courus : ceux des constructeurs français, bien évidemment : Citroën et surtout DS et Renault, mais aussi Mercedes et BMW, sans oublier le petit nouveau : l'Américain Tesla dont les deux Model S présentées étaient particulièrement entourées.

 En s'appuyant sur les différents animations (circuits d'essai, trophée Andros, belles Américaines, etc) destinées à donner une ambiance un peu fun à ce salon low cost, le groupe GL Events s'est donné pour objectif d'attirer 40 000 visiteurs , contre près de 100 000 lors des précédentes éditions.

 La durée du salon divisée par deux

 La durée du salon a en effet été divisée par deux : il ne dure cette fois que cinq jours.

 La volonté des organisateurs, comme des constructeurs : en faire un salon « vendeur » et non pas un salon d'image, comme le « Mondial de l'auto » à Paris, sera-t-elle exaucée ? Va-t-il retrouver une âme ?

 Réponse le 28 septembre au soir.

 -Salon Automobile de Lyon : du jeudi 24 au lundi 28 septembre 2015. De 10 h à 19 h (nocturne le vendredi 25 jusqu'à 22 heures). Tarif : 5 euros sur Internet, 6 euros sur place, gratuit pour les moins de douze ans.

Le site du salon
Publiée le 25 sept. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

aucun interet[ 29/09/15 ]
à quoi bon aller dans cette expo de voitures que l'on retrouve dans toutes les concessions.Vraiment triste!!!!


HAUT