Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

Le secteur des Travaux Publics rhônalpins craint la suppression de 10 000 emplois cette année

Dominique Largeron

Une première réponse avec l'annonce d'un plan de relance de 100 millions d'euros du nouveau président du Conseil départemental de l'Isère ? Les patrons régionaux des Travaux Publics voient inexorablement leur carnet de commande fondre et proposent, eux, un plan de relance régional.

Le secteur des Travaux Publics rhônalpins craint la suppression de 10 000 emplois cette annéePour la première fois les professionnels du BTP de Rhône-Alpes avaient défilé, en octobre 2014 devant la Préfecture à Lyon.

Si dans la plupart des secteurs économiques, sans pour autant céder à l'euphorie, les sourires reviennent, c'est loin d'être le cas dans les Travaux Publics.

Les TP sont en train de devenir le grand malade de Rhône-Alpes. « Depuis trois décennies, la part de l'investissement dans les infrastructures de transport et de communication dans le PIB est passée de 2,2 % à 1,3 % en France. Les récentes coupes dans les dépenses des infrastructures ne font qu'amplifier cet abandon », déplore Jean-Marc Cornut, le président de la Fédération Rhône-Alpes des Travaux Publics.

 Selon lui, Rhône-Alpes n'est pas mieux lotie que le reste de la France. « Nous avons enregistré au dernier trimestre 2014 une diminution de 30 % des appels d'offres. Et la baisse des commandes s'est poursuivie au cours du 1er trimestre 2015, créant des tensions très fortes sur les prix... »

 « Dix mille emplois menacés »

 Le bilan en termes d'emploi est évidemment lourd, au vu de ces chiffres. Il n'y a déjà pratiquement plus de personnels intérimaires sur les chantiers. « Et si le rythme de baisse perdure, près de dix mille emplois sont menacés en Rhône-Alpes », assure Jean-Marc Cornut. Et ce sur une population salariée estimé à près de 35 000 personnes.

 Les tout premiers touchés : « les apprentis : traditionnellement, on rentre dans notre métier par l'apprentissage. Mais au vu de ses difficultés, quel chef d'entreprise va pouvoir conserver et embaucher ses apprentis ? », s'interroge le président des Travaux Publics rhônalpins.

 Comment sortir de cette nasse due bien évidemment à la conjonction de la raréfaction de l'argent public et aux nombreuses élections qui se sont déroulées dans un passé proche. Il faut que les nouvelles équipes se mettent en place, votent des budgets, veuillent investir. Et cela prend du temps.

 Un plan de relance de 100 millions d'euros en Isère

 Le discours d'investiture de Jean-Pierre Barbier, le nouveau président (UMP) du Département de l'Isère, issu des élections départementales des 22 et 29 mars dernier a dû être entendu avec un plaisir certain par le président des TP de la Région. Ce nouvel élu propose en effet « un plan de relance de 100 millions d'euros dans le département de l'Isère », essentiellement axé vers le BTP.

 Comment faire pour que ce type de discours se développe au sein des collectivités locales ?

 « Nous entendons nous battre et faire entendre notre voix », lance Jean-Marc Cornut.

 On se souvient que les patrons du BTP rhônalpin, guère habitués à arpenter le pavé avaient défilé en octobre dernier devant la préfecture du Rhône.

Gilets fluorescents sur le dos et casques sur la tête, ils étaient environ 650 représentants du secteur à répondre à l’appel de cette mobilisation nationale (photo).

 La deuxième phase de l'entreprise patronale passe cette frois par le lobbying et la persuation.

La Fédération régionale des Travaux Publics vient ainsi de lister « dix-sept propositions pour la relance des infrastructures », envoyées aux élus et aux préfets. Parmi celles-ci : un appel plus important au financement privé.

 Dans un autre document, la Fédération régionale a également listé trente-trois initiatives locales au plan national, montrant par quelques exemples, les exemples qui pourraient être étendus à toute la région Rhône-Alpes, à l'instar de la création d'un livret d'épargne régional initié dans le Nord-Pas-de-Calais, destiné à financer des projets régionaux.

 Enfin, 400 projets locaux, prêts techniquement, mais bloqués pour diverses raisons ont été recensés au plan national dont une trentaine en Rhône-Alpes.

 Création d'un Observatoire de la qualité des infrastructures

 Certains font l'actualité, à l'instar du Center Parc des Chambarans en Isère ; d'autres moins, à l'exemple d'une ligne de tramway à Annemasse de 3,5 km dans le prolongement du tramway de Genève ou la réfection des pistes d'atterrissage de l'aéroport de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs en Isère.

 Pour mettre la pression sur les élus, les professionnels des Travaux Publics ont aussi décidé de mettre en place un « Observatoire régional de la qualité de service des infrastructures « dans la région.

  « Faute d'investissement, la France est passée du 4ème au 10ème rang pour la qualité de l'ensemble de ses infrastructures, selon un rapport du dernier Forum Economique Mondial. Il ne faudrait pas que cette dégradation perdure. Si c'est le cas, nous le dirons haut et fort !», menace Jean-Marc Cornut...

Publiée le 07 avril 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT