Dernières infos

Les fameux compteurs jaunes « Linky » seront fabriqués à partir de janvier 2016 à Grenoble : création de 200 emplois à terme.

Le Groupe indien CG vient d'inaugurer son unité de fabrication dans la ZI des Vouillants, sur 1 400 m2. Un investissement de 4 millions d'euros qui pourrait être suivi d'autres.

Les fameux compteurs jaunes « Linky » seront fabriqués à partir de janvier 2016 à Grenoble : création de 200 emplois à terme.Lors de l'inauguration de l'usine CG à Grenoble

La production démarrera en janvier 2016. Mais avec un peu d'avance, le groupe indien CG vient d'inaugurer son nouveau centre de « solutions ZIV Smart Grid » à Grenoble : il s'agit, en réponse à un appel d'offres de fabriquer les fameux compteurs électriques intelligents, destinés à remplacer les actuels compteurs, dans toute la France.

 Ce site high-tech est basé à Grenoble.

 Il va contribuer à la création d’emplois locaux durables, soit environ 200 emplois directs ou indirects dans la région, quand la production du site tournera à plein régime.

 Il faut savoir que ZIV, une filiale de CG est l’une des six entreprises sélectionnées par ERDF pour fabriquer les compteurs Linky qui , après une phase de test dans le Grand Lyon et en Rhône-Alpes, seront déployés en France.

 A la clef : près de 35 millions de compteurs électriques communicants à fabriquer, d’ici à 2021.

 CG s'installe sur 1 400 m2 au sein de l'ancienne unité de fabrication de PhotoWeb, au cœur d'une des plus vieilles zones industrielles de la région : la ZI des Vouillants, à Grenoble, datant des années 50. Un investissement de 4 millions d'euros.

 "On y trouve toutes les ressources industrielles"

Elle n'installera dans un premier temps qu'une première ligne de fabrication. Une manière de « voir », comme au poker.

Car derrière, si tout se passe bien, ce sont encore 32 millions de compteurs qu'il va falloir fabriquer, susceptible de créer près de 10 000 emplois en France. Et CG entend bien récupérer une part encore plus importante de cet énorme marché.

La région Rhône-Alpes possède à cet égard un atout sérieux : elle est la première région française en termes de smart-grids, ces réseaux électriques intelligents qui relient l'Internet à l'électricité, permettant une gestion très fine de la consommation. La région représente plus de 40 % des expérimentations françaises en cours.

Le dernier chaînon, celui de l'industrialisation a donc une chance sérieuse de prendre pied de manière importante dans la région

Si l'Indien CG a choisi Grenoble parmi dix sites en concurrence, pour installer cette usine, cela tient à la qualité de l'écosystème smart grids local : « On y trouve toutes les ressources industrielles, en termes de sous-traitants, mais aussi universitaires dont nous allons avoir besoin », avait expliqué Laurent Demortier, Pdg de CG, à l'annonce de cet important investissement.

Publiée le 19 oct. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT