Logement social : Hervé Legros, le Pdg d'Alila se voit dans le top 5 des promoteurs au niveau national, d'ici 2020...

Dominique Largeron

Les besoins étant immenses dans notre pays, le logement social peut être un énorme axe de développement pour un promoteur privé. C'est ce qu'est en train de prouver Hervé Legros qui, à travers sa société Alila, vise les 6 000 logements construits en France d'ici quatre ans. Au risque de faire grincer des dents...

Logement social : Hervé Legros, le Pdg d'Alila se voit dans le top 5 des promoteurs au niveau national, d'ici 2020...Hervé Legros

Hervé Legros est l'homme-jeune, 33 ans- qui le premier a compris que le privé pouvait avoir un rôle moteur dans le logement social. Les besoins sont immenses et non comblés et quelque part, si les Offices HLM sont aussi des promoteurs leur rôle consiste avant tout à gérer des locataires et à entretenir un parc immobilier, ce qui n'est pas toujours le plus facile, mais ce qu'ils savent faire de mieux.

 S'appuyant sur une loi de 2013, votée dans ce ce but de développer l'activité du secteur privé dans la construction sociale grâce à l'exonération des plus-values pour les entreprises privées œuvrant dans ce secteur, Hervé Legros a su bâtir à ce qui ressemble déjà à un petit empire immobilier : Alila.

Pas besoin de forces de vente

 En s'appuyant presque exclusivement sur des terrains privés, il a développé un savoir-faire qui lui permet de construire des milliers de logements sociaux à des prix pourtant extrêmement contraints, car très encadrés. Et ce, en s'appuyant sur une petite structure synonyme de faibles coûts : cinquante personnes.

 Ses recettes ? « gestion rigoureuse des coûts de construction, forte réactivité, très grande flexibilité », décrit Hervé Legros qui s'empresse d'ajouter : « aussi, une exigence sur la qualité de construction. »

 Il précise : « La clé de notre succès : nous construisons pour les habitants, pas les investisseurs... »

 Pas besoin de force de ventes, ni de longues négociations : ses clients sont les bailleurs sociaux qui lui rachètent ses immeubles .

 Un tel succès provoque des grincements de dents chez certains de ses confrères qui ne comprennent pas comment il a réussi en si peu d'année à développer une telle entreprise, qui de surcroît, gagne de l'argent.

 Il a réalisé l'année un chiffre d'affaires de 271 millions d'euros, en hausse...de 83 % par rapport à 2015.

 Ce qui représente la construction de 4 306 logements dans six régions de France, dont 2 179 pour la seule région Auvergne-Rhône-Alpes.

Six mille logements en 2020 ?

 Ces croissances annuelles à deux chiffres pour répondre aux besoins d'un marché très demandeur de logements sociaux, dopent l'ambition d'Hervé Legros qui voit désormais grand, très grand : « Nous visons un milliard d'euros en volume d'affaires en 2020, en développant notre maillage national. Notre ambition est alors de construire 6 000 logements par an. »

 Alila, la société d'Hervé Legros se situerait alors dans le top 5 des promoteurs immobiliers français, tous secteurs confondus.

 De quoi accentuer encore des grincements de dents de la part de ses confrères...

 Pour l'heure, sur son créneau, Hervé Legros n'a toujours pas vraiment encore de concurrents. Les bailleurs sociaux et les élus lui font confiance : c'est ce qui lui importe...

Publiée le 13 mars 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT