Dernières infos

Lyon-Turin : le coup de gueule du président régional du Medef

Opinion-Bernard Gaud, président du Medef Rhône-Alpes prend vivement position contre les dernières dégradations en date effectuées par les opposants au TGV Lyon-Turin.

Lyon-Turin : le coup de gueule du président régional du Medef

"Interruption du trafic à Lyon, sabotage en Savoie de la voie ferrée par un commando, deux camions incendiés à Saint Martin d’Hères !!! Jusqu’où irons-nous ? Je suis scandalisé, outré par de telles réactions qui sont indignes de notre société évoluée !

Après avoir fait arrêter le Canal Rhin Rhône qui aurait permis le report du fret routier sur le mode fluvial pour produire moins de tonnes de CO² au kilomètre marchandises parcouru,

Après avoir fait stopper l’autoroute Grenoble Sisteron qui aurait contribué au doublement de l’axe nord sud Lyon Marseille pour une meilleure fluidité et par conséquent moins de production de gaz à effet de serre,

Serait-ce au Lyon-Turin de subir le même sort suite à des considérations écologiquement irrecevables ?

  1. Faut-il rappeler que le tunnel du Lyon-Turin est une infrastructure stratégique de niveau européen

  1. Faut-il rappeler que le tunnel du Lyon-Turin est le seul axe Est Ouest qui permet au fret ferroviaire massifié de traverser l’Europe?

  1. Faut-il rappeler que ce chantier permet l’économie de 1 million de tonnes de CO² en moins dans la vallée des Alpes ?Dans un contexte de raréfaction de l’énergie, d’augmentation du coût du pétrole et de réduction de gaz à effet de serre…la question mérite réflexion !

  1. Faut-il rappeler que c’est un relais de croissance à des conditions économiques optimales

  1. Faut-il rappeler que ce projet est doté du plus haut niveau de financement européen pour des travaux, soit 27% !

  1. Faut-il rappeler que ce chantier génère 6 à 10 000 emplois par an pendant 10 ans dont 75% dans la Vallée de la Maurienne

  1. Faut-il rappeler que l’équivalent de 2 viaducs de Millau, soit 800 millions d’euros depuis 10 ans ont déjà été investis à ce jour dans ce chantier ?

  1. Faut-il rappeler que le fret ferroviaire est le meilleur rapport efficacité énergétique sur longues distances : 24 fois moins que l'avion pour la même quantité de marchandises transportées

  1. Faut-il rappeler que la complémentarité rail/route contribue globalement à faire des économies en matière de coûts externes : pollution, production de CO², déchets, bruit, accidents, etc…

  1. Faut-il rappeler que ne pas faire le tunnel du Lyon-Turin, c’est un risque de marginaliser notre région par rapport à l’épicentre européen qui est de plus en plus à l’Est en favorisant le transport Nord-Sud qui passe chez nos voisins suisses et autrichien ?

Si toutes les opérations de structuration stratégique de développement du territoire à long terme sont systématiquement remises en cause sous prétexte d’écologie et de nuisances, c’est la régression annoncée de notre économie régionale etde ses emplois ! Les conséquences sont bien évidemment plus larges puisque les entreprises utilisatrices de ces infrastructures de grande envergure viennent de toute l’Europe et que le trafic de marchandises entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud est en hausse constante !

Il n’y a pas plus intelligent qu’une parfaite complémentarité rail/route telle que proposée par le Lyon-Turin pour inciter encore plus les entreprises à utiliser le fret ferroviaire à passer du camion au train !

Il faut retrouver la raison quand une minorité vandalise pour se faire entendre. Il faut raison garder quand les intérêts stratégiques supérieurs de notre pays sont concernés ! Longue vie au Lyon-Turin !"

Bernard GAUD, Président MEDEF Rhône-Alpes

Publiée le 30 mars 2012 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour


HAUT