Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces

Rhône-Alpes Tourisme

Mahana, le salon du tourisme fera cette année la part belle aux vacances...en Rhône-Alpes

Dominique Largeron

Un quart des Français qui visitent la région Rhône-Alpes sont...des Rhônalpins. Et avec la crise, ce phénomène tend à s'accentuer. Longtemps, les différents organismes chargés de développer le tourisme dans les huit départements de la région ont essayé d'attirer les touristes de l'étranger, parfois fort loin, jusqu'en Chine, alors qu'un véritable gisement de clients potentiels existait sur place. Cette prise de conscience a donné lieu à un foisonnement d'initiatives qui, s'appuyant sur les richesses touristiques régionales, seront réunies au prochain salon Mahana qui aura, du 2 au 4 mars, une bonne coloration rhônalpine.

Mahana, le salon du tourisme fera cette année la part belle aux vacances...en Rhône-Alpes

Avec ses huit parcs naturels dont deux nationaux (Les Ecrins et la Vanoise), trois des cinq plus grands lacs de France, ses fleuves et ses rivières, ses trois massifs montagneux, sa cinquantaine de parcours de golf, ses quinze stations thermales réunies sous l'enseigne Balinae, Rhône-Alpes est, on l'ignore souvent, la deuxième région touristique de France.

Les derniers à s'en rendre compte sont les Rhônalpins eux-même qui sont pourtant aussi nombreux que les Suisses (plus de six millions d'habitants) et avaient parfois tendance à aller chercher au-delà des frontières régionales ce qu'ils pouvaient trouver à demeure.

La crise est passée par là. Et désormais près d'un quart des touristes français qui visitent la région sont des Rhônalpins. Un phénomène qui ne cesse de s'amplifier.

C'est la raison pour laquelle, parmi les quatre cents exposants du prochain salon du tourisme, Mahana, qui se déroulera du 2 au 4 mars à la Halle Tony Garnier, à Lyon, un bon nombre proposeront de manière jamais aussi importante que cette année, de nombreuses destinations régionales. Aux côtés, bien sûr, des destinations plus ou moins lointaines ou exotiques.

Qui peut mieux vendre la destination Rhône-Alpes que les Rhônalpins eux-mêmes ? Lancée en septembre dernier par le bras armé de la région dans ce domaine, « Rhône-Alpes Tourisme », une initiative originale a réussi à faire un certain buzz sur la Toile sous l'intitulé « Les ambassadeurs de Rhône-Alpes ».

Ainsi, les passionnés d'un terroir, d'un espace, d'une activité sont invités à exprimer leur passion sur un site Internet créé à cet effet par Rhône-Alpes Tourisme. Les meilleurs témoignages, à l'instar de Sophie qui vante les charmes de la Croix-Rousse ou de Marion, ceux de Jarnioux dans le Beaujolais des Pierres dorées, sont filmés par une équipe vidéo et mis en ligne. A ce jour, 134 ambassadeurs font ainsi bénévolement la promo du territoire régional sur Facebook : ce site dédié à l'auto-promo atteint désormais les vingt-mille fans.

Une autre initiative trouvera aussi sa place au salon Mahana : Balinae. Rien à voir avec l'écrin touristique indonésien. Sous ce vocable sont réunies depuis 2009, les quinze stations thermales de la région qui, pour pallier la diminution progressive des cures médicales (- 10 % depuis dix ans) ont développé des cures ludiques et on voulu le faire savoir.

Le thermalisme représente en Rhône-Alpes un chiffre d'affaires de 55 millions d'euros, ce qui représente, si l'on rajoute les retombées économiques indirectes, 133 millions d'euros. Une activité qui après avoir stagné, retrouve une progression sensible : + 5,5 % en 2010, soit deux points de plus que la moyenne nationale.

Il est vrai aussi que l'offre de spas, présents naturellement dans les stations thermales, tend à exploser dans de nombreuses structures hôtelières. On en comptabilisait 36 il y a cinq ans. Ils étaient 160 en mars 2009, 81 % des hôtels quatre étoiles luxe et 43 % des trois étoiles en possèdent désormais un.

Dans le même esprit, l'un des objectifs de l'Office de Tourisme du Grand Lyon est non seulement d'accueillir les touristes étrangers, mais aussi les Lyonnais et Grand Lyonnais. Un site Web a été créé (www.monweekendalyon.com), qui recense à cet effet toutes les activités touristiques de l'agglomération. Une newsletter diffusée pour l'heure à 7 500 abonnés a été lancée. L'objectif est de surfer sur la vogue du tourisme urbain, ce que les professionnels du tourisme appellent les « city-breaks », très en vogue.

Ce retour au local va-t-il doper la fréquentation de ce salon qui a attiré l'année dernière 27 000 personnes ? Ses organisateurs en sont persuadés. Ils visent cette année 30 000 visiteurs.

Illustration : Marion Hedelius, médecin généraliste, fait la promo de Jarnioux dans le Beaujolais des Pierres dorées sur le site « www.bienvenuechezvous-rhonealpes.com » qui permet aux Rhônalpins d'évoquer leurs coups de cœur, avec à la clef pour les meilleurs témoignages, un séjour offert dans la Région, bien sûr.

Publiée le 22 févr. 2012 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 27 févr. 2012
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Rhône Alpes
Tourisme Loisirs
News
Rhône-Alpes Tourisme


HAUT