Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

TEKKA

Malgré Tekka, Axway et Moulinvest, les introductions en Bourse peinent à redémarrer

Dominique Largeron

Tekka, une société lyonnaise a dans la douleur donné le « la », le mois dernier. Gelées du fait de la crise économique, les introductions en Bourse redémarrent...un peu. En tout cas, en Rhône-Alpes/Auvergne, elles ne sont pas en phase avec le niveau record enregistré dans le monde depuis le début de l'année. Il est vrai que ce sont l'Asie et les Etats-Unis qui tirent ce retour des entreprises vers la cote, l'Europe traînant des pieds. Pour l'heure les seules introductions régionales annoncées sont celles de la filiale Axway de la société de services informatiques d'Annecy Sopra, ainsi que Moulinvest, une société de Dunières en Haute-Loire. Derrière, on ne se boucule pas...(encore ?)

Malgré Tekka, Axway et Moulinvest, les introductions en Bourse peinent à redémarrer

C'est Tekka qui a ouvert quelque peu difficilement le bal. Une belle société, installée à Brignais dans le Rhône, spécialisée dans l'orthodontie qui en cinq ans est devenu le n°2 français des implants dentaires. Mais l'introduction a été moins flamboyante que prévu et les promoteurs de l'opération ont dû revoir leurs prétentions à la baisse.

Tekka a finalement levé sur le compartiment boursier Alternext dédié aux valeurs de croissance, 11,25 millions d'euros, alors qu'il en escomptait au moins 15 millions. Alors qu'originellement, le prix de l'action avait été fixé dans une fourchette de 13,15 à 15,15 euros, les responsables de Tekka ont dû baisser in fine son prix... à 10,85 euros.

Sans doute faut-il y voir la difficulté à jouer les précurseurs. Car ce retour à la cote est un phénomène mondial. Sur tous les continents, les introductions repartent. On peut même parler de record en la matière : selon Ernst&Young, les entreprises ont levé en janvier dernier 25 milliards de dollars pour un total de 193 opérations. L'Asie et les Etats-Unis tirent cette reprise ; mais, avec 20 introductions seulement, l'Europe est à la traîne. Et la situation régionale est de la même eau.

Deux opérations seulement sont annoncées pour l'heure dans les régions Rhône-Alpes/Auvergne. Celle d'Axway, d'abord,filiale de la SSII d'Annecy, qui fournit des progiciels et services dans les domaines de l'Intégration d'applications d'entreprise (IAE). Après avoir d'abord renoncé à s'introduire en Bourse, en raison de désaccords avec certains actionnaires, le conseil d'administration du Groupe dirigé par Pierre Pasquier est revenu sur sa décision et a adopté il y a peu à l'unanimité le projet de cotation de la société.

L'introduction qui devrait se dérouler au 2ème trimestre 2011 devrait être précédée de la distribution aux actionnaires de Sopra d'une part du capital d'Axway sous forme de dividende en nature et serait suivie d'une augmentation de capital d'un montant compris entre 50 et 65 millions d'euros. Sopra conserverait au final entre 25 % et 30 % de sa filiale.

Cette importante introduction devrait se dérouler sur le compartiment Eurolist de la Bourse.

Une autre opération, plus modeste, devrait, elle aussi , avoir lieu prochainement. Elle concerne Moulinvest, une société installée à Dunières en Haute-Loire qui prévoit de s'introduire sur le compartiment des valeurs de croissance, moins contraignant que l'Eurolist : Alternext.

Groupe industriel familial possédant cinq scieries de France, bien placé sur les marchés de l'éco-construction et le bois énergie, Moulinvest a déjà levé, en préfiguration 3,1 millions d'euros dans le but de renforcer ses fonds propres et de contribuer au financement d'un projet d'investissement ambitieux.

La société de Haute-Loire va créer cette année un nouveau site industriel dédié à la production d'électricité à partir de la biomasse (cogénération) et à la fabrication de granulés de chauffage. Un investissement estimé à 15 millions d'euros. Cette extension du site actuel de Dunières permettra à Moulinvest de figurer parmi les premiers acteurs du marché. L'unité de cogénération sera d'une capacité de 13 MW thermiques : 3,3 MW électriques seront revendus.

La société qui a réalisé 15,5 millions de chiffre d'affaires au cours de l'exercice 2009-2010 emploie 54 salariés, auxquels s'ajoutent 70 emplois indirects.

Ce groupe qui ambitionne de figurer, à l'horizon 2015, parmi les trois premiers acteurs industriels français sur le marché de l'éco-construction, prépare son introduction sur Alternext, envisagée d'ici la fin de l'année.

Hormis ces deux entreprises, Axway et Moulinvest, peu d'entreprises se précipitent pour l'heure au portillon de la Bourse.

Il est vrai que les marchés boursiers restent encore assez volatils. Et il faut bien reconnaître que les raisons d'inquiétudes persistent : la hausse du prix du pétrole, le problème de la dette européenne qui resurgit et plus récemment le terrible séisme du Japon, Fukushima et ses conséquences sur l'économie mondiale. Bref, le climat n'est pas encore à la hausse à tout crin...

Publiée le 21 mars 2011 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 21 mars 2011
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Actus, Bourse, Fonds d'investissements, Levée de fonds
TEKKA
AXWAY SOFTWARE
News


HAUT