Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

Malgré l'embargo, la CGPME emmène une délégation régionale de patrons de PME à Moscou

Dominique Largeron

Trente-deux entreprises d'Auvergne et de Rhône-Alpes feront, du 26 au 30 septembre le voyage à Moscou pour participer au 1er Forum Business franco-russe. Et ce, avec l'onction de la Région, alors que l'embargo a toujours cours depuis la crise de Crimée. L'idée est en fait de se positionner pour la fin de l'embargo-pour bientôt ?- ou d'étudier les stratégies de contournement via la Biélorussie...

Malgré l'embargo, la CGPME emmène une délégation régionale de patrons de PME à Moscou Le "Goum" de Moscou, l'équivalent en plus luxe des Galeries Lafayette, passage obligé de tout touriste à Moscou...

Issu de l'annexion de la Crimée par la Russie au nez et à la barbe des Occidentaux, trois ans plus tard, l'embargo n'a plus la cote.

C'est vrai que la tension s'est quelque peu affaiblie et que le jeu actuel américano-russe en Syrie plaide pour un assouplissement.

A telle enseigne que les députés droite et gauche confondues ont récemment proposé à l'Assemblée Nationale française un amendement demandant au gouvernement de mettre fin à l'embargo.

Si l'on met de côté les considérations politiques pour l'embargo qui pèsent tout de même bon poids, il faut bien reconnaître qu'un niveau économique, si la Russie en a durement pâti, la France aussi.

Selon François Turcas, président Auvergne-Rhône-Alpes de la CGPME sur les 4 000 entreprises travaillant avec la Russie, près d'un millier ont disparu en un an et demi !

Ils ont depuis longtemps contourné l'embargo...

Et il constate que beaucoup de pays concurrents, à commencer par l'Allemagne, ont depuis longtemps contourné l'embargo en continuant à commercer, au vu et au su de tous, via la Biélorussie.

« Il faut dès maintenant renouer les liens avec la Russie, avant que l'embargo soit levé. Car sinon, nous risquons d'arriver bien après les autres », explique François Turcas, également vice-président à l'international de la CGPME au plan national.

Trente-deux entreprises sont déjà sur les rangs pour participer à cette mission en direction de Moscou pour participer au 1er Forum Business franco-russe.

La délégation sera accompagnée par Philippe Meunier, vice-président délégué aux partenariats internationaux de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Une région qui accompagne aussi financièrement cette mission en proposant à chaque entreprise un ticket modérateur de 1 000 euros, ce qui leur permet de moins débourser.

Comme l'explique Daniel Strazzeri (société Tecofi à Corbas, 110 personnes) qui réalisait avant l'embargo 50 % de son chiffre d'affaires avec la Russie : ce marché n'est pas facile.

« Comme tous les marchés, il faut bien trois ans pour s'implanter : nous y sommes depuis de nombreuses années et malgré les crises qui se sont succédé, nous sommes restés, ce que les Russes ont apprécié. »

Son domaine : la robinetterie industrielle étant relativement peu touché par la crise (mais quand même), depuis l'embargo, il ne réalise plus de 25 % de son chiffre d'affaires avec la Russie.

Une mission retour déjà programmée

Une mission retour est d'ores et déjà programmée de Moscou vers Lyon, avec une délégation russe, en présence de l'ambassadeur de Russie à Paris. Philippe Meunier espère même ramener un partenariat entre Auvergne-Rhône-Alpes et la région du Tatarstan (Capitale Kazan, 4 millions d'habitants) qui serait très demandeuse. Il cible également la Biélorussie qui constitue, embargo ou pas, « une belle porte d'entrée vers la Russie ».

Il faut savoir qu'au niveau de la Région, la Russie est depuis quelques mois dotée d'un atout considérable : la nouvelle liaison Lyon-Moscou de l'Aéroflot créée en plein embargo. « Mais qu'il faut consolider », assure Philippe Meunier.

L'Aéroflot fait d'ailleurs partie de la mission, en tant que partenaire, aux côté des trente-deux autres participants (*)

Cinq autres missions CGPME à l'international d'ici la fin de l'année

Erai, l'ancien bras armé de la région à l'international, disparu, avec d'autres structures d'accompagnement des entreprises, la CGPME fait flèche de tout bois pour développer l'export à l'international.

Après la Russie, ce sera le Vietnam, du 23 au 30 octobre, à l'occasion du Forum d'affaires France-Vietnam Futuralia qui s'est déroulé à Lyon en 2014.

Ce sera ensuite, du 7 au 10 novembre, l'Algérie à l'occasion des 3èmes Rencontres du Bâtiment.

Une mission à Cuba ?

Dubaï suivra à l'occasion du salon Big 5, du 21 au 24 novembre. Il s'agit d'un salon international du second œuvre et du matériel du BTP.

Les deux dernières missions de cette année concerneront le Chili (du 25 novembre au 1er décembre) ; puis la Tunisie, du 6 au 8 décembre.

A noter qu'une mission à Cuba, désormais libérée de l'embargo américain est dans les tuyaux pour l'année prochaine.

Pour François Turcas, « le chef d'entreprise français est casanier. Il ne part pas volontiers à l'international. Il faut aller le chercher, le convaincre, l'accompagner... »

A n'en pas douter, la CGPME s'y emploie !


(*) Les participants à ce Forum moscovite : ADC Africa Sun (modules photovoltaïques) ; Aéroports de Lyon ; Arde (l'Agence de Développement économique de l'Auvergne) ; Bouverat Pernat (une entreprise haut-savoyarde spécialisée dans les composants et les systèmes mécaniques) ; le cabinet d'avocats Anna Borchtch ; Cofim (une entreprise du Rhône spécialisée dans les machines de chenfreinage et de coupe de tuyauterie) ; les Piscines Desjoyaux ; le docteur Nicoleta Dima (Université Claude Bernard Lyon 1) ; East Invest World (dépollution de l'air intérieur) ; Enjoy Your Business (plateforme collaborative ligérienne) ; Ets Coquard (fournitures pour fromagerie, Rhône) ; GL Events ; ICE (impression, communication, Loire) ; ITCC-Peyrefitte Esthétique (cabinet d'esthétique qui veut s'implanter en Russie) ; Matière (entrepreneur d'ouvrage d'art en béton et métal, Cantal ) ; Morance Soudure (emballages plastiques, Rhône) ; MSI Services (études, maintenance, Rhône) ; Natecia (maternité privée, Rhône) ; ORA (fabricant de scelleuses d'emballage, Ain) ; OVP Voyages (Rhône) ; Orapi (leader de l'hygiène professionnelle) ; PME Centrale (centrale d'achats de PME, Rhône) ; Pôle Innovation Constructive, Isère) ; Renaudin Fabrice (assistance à maîtrise d'ouvrage, Rhône) ; Sam Outillage, Loire) ; Sud Architectes, Rhône ; T2S (solutions pour la sécurité routière, Loire) ; Techinov (conception et réalisation d'équipements pour la restauration, Haute-Savoie) ; Tivoly (Savoie) ; Wintech Global (Rhône), SNCF et Axis Confort Développent (Conception de chaussures médicales, Côte d'Or).

Publiée le 18 sept. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Quelle honte ...[ 20/09/16 - Thierry STURM ]

La Russie ne respecte pas les accords de Minsk 1 et 2, pourtant signés par la France et on peut lire : "Ils ont depuis longtemps contourné l'embargo...".

N'y a-t-il un problème de conscience ? La Russie mène une guerre hybride en Ukraine, affirme que son armée n'est pas présente alors qu'elle y est bien présente, continue d'armer et de soutenir les rebelles dans l'Est de l'Ukraine, sans oublier la prise de la Crimée que la France ne reconnaît pas... et notre Région Rhône-Alpes Auvergne va à Moscou !!!

Je ne reconnais plus mon pays, quelle déception !!!



HAUT