Dernières infos

Mécénat : un chef d'entreprise lyonnais lance un nouveau festival sur les bords de Saône

Dominique Largeron

Aucune subventions à la clef. Se déroulant dans un théâtre en bois imitant celui où jouait Shakespeare, il proposera pas moins de dix-sept spectacles à Lyon-Confluence : pièces de théâtre ou concerts.

Mécénat : un chef d'entreprise lyonnais lance un nouveau festival sur les bords de Saône Le théâtre, entièrement en bois.

Pour la première édition du « Festival de la Tour passagère », Jerôme Salord, Pdg de la société lyonnaise « SantéVet » entreprise par ailleurs en excellente santé (cliquez ici) ne fait pas les choses à moitié.

 Ce festival qui se déroulera sur les bords de Saône, au sein du nouveau quartier de la Confluence à Lyon (plus précisément au niveau de l'amphithéâtre de plein air qui se trouve à proximité de « l'Embarcadère », le square Delfosse) se déroulera pendant un mois, du 15 juin au 15 juillet.

 Jérôme Salord a en effet programmé pas moins de dix-sept spectacles d'un grand éclectisme par ailleurs : du théâtre avec un Hamlet, de la musique baroque avec « Broadway Baroque » ou « South Barocco » ; mais aussi du Jazz avec « Satané Mozart » par les Swing'Hommes ou Diana Baroni & l'Alter Quintet.

                                 Une programmation éclectique

Forte originalité : le chef d'entreprise qui passe une partie de ses vacances à courir les spectacles chaque année à Avignon a déniché en Suisse un théâtre pour le moins original : une salle de spectacle en bois sur pilotis accueillant près de trois cents personnes qui s'inspire des théâtre en bois où l'on jouait Shakespeare au 17ème siècle.

 A noter que Jérôme Salord qui avait déjà réservé les artistes depuis bien longtemps a connu quelques sueurs froides car il n'a reçu le feu vert d ela municipalité lyonnaise quelques jours à peine.

 Du pur mécénat puisqu'il prendra à son compte les éventuelles pertes et qu'il ne bénéficie pas de la moindre subvention. Au contraire, installé sur le domaine public, il devra régler près de 3 000 euros à titre de taxe d'occupation...

 Cinq soirées seront gratuites dont un grand bal de clôture, le mercredi 15 juillet. Pour le reste, les tarifs sont plutôt doux : 44 euros par exemple pour le pass comprenant trois soirées. Une initiative qui ne pèse pas sur les finances publiques ou territoriales : à encourager !

Le programme complet du Festival
Publiée le 23 avril 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Art, culture, ciné, lecture
Mécénat

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT