Dernières infos

NutriSciences, la pépite de la galaxie Mérieux acquiert l'Italien Chelab

La petite sœur de bioMérieux, spécialisée dans la sécurité alimentaire est sans doute la société la moins connue de la famille Mérieux, mais pas la moins performante. Elle compte pourtant déjà 4 800 salariés et connaît depuis cinq ans une croissance à deux chiffres. Une croissance qui vient de s'accélérer avec le rachat d'un laboratoire italien réalisant 45 millions de chiffre d'affaires qui devrait constituer la future plateforme de R&D du groupe pour ses activités en chimie.

NutriSciences, la pépite de la galaxie Mérieux acquiert l'Italien Chelab

Trois sociétés ont pour actionnaire l'Institut Mérieux, la holding familiale de la célèbre famille éponyme lyonnaise. Deux sont cotées en Bourse, bioMérieux (kits de diagnostics de maladies infectieuses) et Transgene (produits de traitement des cancers et maladies infectieuses). La troisième, ne l'est pas et poursuivait jusqu'à présent sa route dans la discrétion.

 Une importante acquisition italienne vient de la mettre sous les feux des projecteurs : Mérieux NutriSciences. Une société dont le siège est basé à Lyon caracole actuellement sur un secteur particulièrement porteur : les analyses de sécurité alimentaire, de la nutrition et de la santé.

 Une entreprise créée avec le rachat en 1997 de l'Américain Silliker, la plus grosse société du groupe NutriSciences et qu'Alain Mérieux a su, depuis, fortement développer. Désormais, NutriSciences compte trois filiales distinctes : outre Silliker, Biofortis (services d'expertises en nutrition pour professionnels) et Bioagri (analyses chimiques et microbiologiques des matières premières alimentaires, ainsi que les analyses environnementales, physicochimiques et toxicologiques).

 Mérieux NutriSciences pèse au total 4 800 salariés travaillant dans pas moins de soixante-treize laboratoires dispersés dans dix-huit pays pour un chiffre d'affaires de 450 millions d'euros (exercice 2011/2012).

Un laboratoire à Fontaine en Isère

 Un seul de ces laboratoires, un centre de microbiologie de la dernière génération, est situé en Rhône-Alpes : il est basé à Fontaine, près de Grenoble. Le groupe compte 750 salariés en France.

 Surfant sur une forte demande, Mérieux NutriSciences dont le Pdg, Philippe Sans a travaillé pendant trente années chez bioMérieux, est basé à Tassin-la-Demi-Lune, près de Lyon : le centre de décision du groupe compte 40 personnes. Il connaît une croissance de son chiffre d'affaires à deux chiffres. Il a été multiplié par deux en cinq ans.

 Le rythme est bien parti pour perdurer car la petite sœur de bioMérieux vient de procéder à l'acquisition de la société italienne Chelab, un laboratoires d'analyses chimiques, microbiologiques et biologique, leader sur son marché. Il s'agit de la...quinzième acquisition du groupe depuis 2007, sachant que Mérieux NutriSciences a également acquis depuis le début de cette année, la société sud-africaine Swift et la française HACCP.

45 millions d'euros de chiffre d'affaires

 Chelab qui réalise un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros (chiffre 2011) est le leader italien du secteur. La société possède 620 collaborateurs dispersés dans la Botte au sein de sept laboratoires : 1 800 échantillons sont traités chaque jour.

 Chelab dispose d'une offre de services dans les domaines agroalimentaire, pharmaceutique, cosmétique et de l'environnement. « Cette acquisition renforce le potentiel d'innovation de Mérieux NutriSciences en analyses chimiques grâce à des compétences parmi les meilleures en Europe. Les laboratoires de Chelab devraient constituer à terme la plateforme de Recherche&Développement du groupe pour ses activités en chimie », assure Philippe Sans, le Pdg du groupe lyonnais.

Implanté en Turquie

 Intérêt supplémentaire de cette acquisition : Chelab est aussi implantée chez le dragon asiatique du moment, la Turquie qui y possède un laboratoire d'analyse, ainsi qu'une implantation commerciale. Un marché à fort potentiel de développement.

 Tiziano Conte, le créateur de Chelab continuera à diriger cette société, tout en rejoignant à Lyon le comité de direction de Mérieux NutriSciences qui étoffe de la sorte ses compétences internationales.

 Photo (DR)-Philippe Sans, Pdg de Mérieux NutriSciences.

Publiée le 02 déc. 2012 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour


HAUT