Dernières infos

OL/Monaco : une deuxième place européenne à 40 millions d'euros… au minimum

OL/Monaco : une deuxième place européenne à 40 millions d'euros… au minimumLacazette, le héros du match (Photo Le Point)

C'est fait. En présence de 57 000 spectateurs en liesse dans un Grand Stade en fusion, l'Olympique Lyonnais s'est qualifié avec maestria en étrillant Monaco avec un score de 6 à 1 dont un triplé de Lacazette.

Mais que signifie pécuniairement pour le club lyonnais, cette qualification directe pour la phase de poules de la prochaine Ligue des champions ?

 En 2016-17, les trente-deux équipes présentes à ce stade de l'épreuve percevront une prime de 12 millions d'euros de l'UEFA. Un montant minimal, auquel il faut déjà ajouter les primes de performance versées à chaque club durant cette phase de poules (500 000 euros pour un nul, 1,5 million d'euros pour une victoire).

 Il faut et surtout tenir compte des revenus issus du "market pool", qui dépendent notamment des droits télés dans chaque pays. Et qui peuvent atteindre des sommes plutôt copieuses.

 Le cours de Bourse : + 57 % depuis 1er janvier...

En disputant cette année la Ligue des champions et ce, malgré un parcours très
moyen marqué par un seul succès, Lyon a récolté la somme de 39 millions
d’euros.

  Sachant que la Champion's Ligue est plus lucrative chaque année, les
Lyonnais donc sont quasi-assurés de pouvoir compter sur une rentrée de 40 millions d’euros, voire plus, selon la qualité du parcours.

Il faut y ajouter les recette de billetterie, les matches de Champion's Ligue étant assurés à faire le plein du Parc Olympique.

 Avec 26 points et surtout 30 buts inscrits en dix journées de Ligue 1, le Parc olympique de Décines reste donc une citadelle imprenable et c'est plutôt bon signe pour l'avenir.

 En tout cas, l’OL intégrera la phase de poule de la Champion's Ligue pour la quatorzième fois de son histoire.

 Avec cette qualification directe, sans passer par les barrages en Champion's Ligue et la machine à cash qu'est le Grand Stade, l'OL n'a désormais, après une saison en dent de scie et l'arrivée au sein du Parc Olympique, pas de souci à se faire pour la saison à venir.

 C'est ce que témoigne son cours de Bourse. Il avait gagné 40 % depuis le début de l'année 2016, la semaine dernière. Un nouveau saut, vendredi, la veille du match  l'a fait grimper à près de 50 % de hausse ; puis lundi 9 mai, avec au final, un bond de 57 %. Pour la première fois depuis des lustres, le cours dépasse les 3 euros.

 Après, tout dépendra du parcours en Ligue des Champions...
 

Publiée le 08 mai 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

...[ 09/05/16 ]
Il faut y ajouter les recetteS de billetterie


HAUT