Onze entreprises à capitaux chinois dans la Métropole lyonnaise

Onze entreprises à capitaux chinois dans la Métropole lyonnaiseLors de la signature du contrat avec IDG par Jean-Michel Aulas.

Trois nouvelles entreprises chinoises se sont installées l'année dernière en région lyonnaise. Lyon attire de plus en plus d’investisseurs chinois, dans tous les domaines, de la soierie au football, avec l'OL depuis peu. L'Aderly (*) vient de recenser toutes les entreprises présentes. Elles sont au nombre de onze. Un chiffre qui pourrait rapidement augmenter.

 Dans le paysage économique lyonnais, la Chine est aujourd’hui le 6ème pays étranger investisseur à Lyon.

 Si la pharmacie, l’agroalimentaire ou encore l’énergie font l’objet d’un intérêt particulier, aucun secteur n’est laissé de côté. Les raisons de ces investissements chinois, selon l'Aderly : « se développer à l’international en relais du marché intérieur, acquérir un savoir-faire technique, des marques, des sources de matières premières ou encore des produits stratégiques. »

 Les entreprises à capitaux chinois installées à Lyon et dans sa région :

  • Bluestar Silicones : division silicone de Rhodia rachetée en 2007 par Bluestar, filiale du groupe Chem China. C’est le plus gros investissement chinois en Europe à ce jour. En 2012, ils ont inauguré Iris, une nouvelle unité de production de résines. (Investissement de 7 M€)

  • Bank of China, qui a ouvert une agence à Lyon en 2012 avec pour objectif d’encourager l’investissement français en Chine et d’accompagner les entreprises de la région

  • NFM Technologies ( Neyric Framatome Mécanique) : rachetée en 2007 par NHI ( North Heavy Industry), l’entreprise intervient dans les secteurs de l’aéronautique, de l’équipement pour le nucléaire, des tunneliers et des grands ouvrages.

  • Sensing : fabricant de composants électroniques pour la mesure de température, notamment dans les équipements médicaux.

  • Midea : fabrication d’équipement pour le traitement de l’aire. 7ème constructeur mondial délectro-ménager.

  • Yingli Green Energy : implantation fin 2009 d’une filiale de services de ce leader mondial, dans la fabrication de composants dans le domaine du photovoltaïque.

  • Huawei : un des premiers fournisseurs mondiaux de réseaux nouvelle génération pour les opérateurs télécoms, a ouvert fin 2011 sa première antenne régionale majeure.

  • Haier, leader sur les marchés de l’électroménager et des climatiseurs et pompes à chaleurs, a choisi Lyon pour implanter son 2ème centre de R&D en Europe.

 En 2016, trois nouvelles entreprises chinoises se sont implantées en région lyonnaise : Glory Company (e-commerce), Biostime Groupe (agro-alimentaire) et Isem Technologies (industrie automobile).

 On pourrait y ajouter les 20 % du capital de l'Olympique Lyonnais pris récemment par IDG capital Partners.

 (*) Agence pour le développement économique de la région de Lyon

Publiée le 18 mars 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT