Dernières infos

PRaiRial, une étoile… révolutionnaire !

Pascal Auclair

L’affaire n’a pas traîné… Neuf mois après son ouverture, le restaurant de Gaëtan Gentil, dans la Presqu’île, a accouché d’une première étoile dans le Michelin 2016. La recette du succès ? Des produits de saison aux associations audacieuses.

PRaiRial, une étoile… révolutionnaire !Gaëtan Gentil et Céline Boinon (Photo Pascal Auclair)/

 Les inspecteurs du Guide Michelin ont le goût acéré et l’ouïe fine. Alléchés par le bouche-à-oreille flatteur émanant des cuisines de la rue Chavanne, les visiteurs anonymes du fameux guide rouge ont mis à peine neuf mois pour mettre Gaëtan Gentil sous le feu des projecteurs.

 L‘enfant, bien né, se nomme PRaiRial (en référence au neuvième mois révolutionnaire) et se porte comme un charme… « L’étoile est venue vite, très vite, sachant qu’on ne la visait pas forcément la première année. J’ai été surpris, même si les échos étaient favorables… Mon passé, mon parcours professionnel, ont sans doute influé », confie le (jeune) chef lyonnais, qui avoue avoir été un peu débordé par l’événement. « Le jour de l’annonce, j’étais à Paris. Lorsque je suis revenu, la messagerie était pleine et une centaine de mails m’attendaient ! On a passé une semaine à répondre au téléphone. De la folie ! Depuis, on est complet midi et soir. Beaucoup de Lyonnais connaissaient notre existence mais n’avaient pas encore fait le déplacement ».

 Disciple de Yannick Alléno et Emmanuel Renaut

 Etoilé moins d’un an après son ouverture, en mai dernier, le restaurant de la Presqu’île, implanté juste derrière l’église Saint-Nizier en lieu et place de l’éphémère et moléculaire Eskis, récolte surtout les fruits des options culinaires audacieuses prises dès l’origine par son fondateur.

 Elevé au bon grain de Yannick Alléno (Le Chabichou et le Cheval Blanc à Courchevel), de Jean-François Piège (Le Crillon) et d’Emmanuel Renaut (Le Flocon de Sel à Megève), révélé au piano de l’Agapé Substance, rue Mazarine, à Paris 6e, Gaëtan Gentil s’est rapidement imposé comme l’une des figures montantes de la gastronomie lyonnaise.

 Catalogué d’emblée « artisan du goût, militant du bon et du beau » dans le sérail de Bande de Gourmands, groupuscule d’activistes épicuriens, ce chantre du légume s’est vite fait remarqué pour sa cuisine d’instinct, créative sans être prétentieuse.

 « Lyon est en pleine effervescence sur le plan culinaire. C’était la bonne ville pour monter ma première affaire », lance cet ardent défenseur du bon et du bio. Son crédo ? « Une carte changée tous les jours en ne choisissant que les meilleurs produits au meilleur moment tout en suivant mes inspirations ».

 Ses plats signatures ? La tomate confite (cuite 36 heures), pamplemousse et huile de taijète, suivie d’un chocolat crémeux, yuzu et mélilot.

 

Trois semaines de travaux

 Associé dans la vie comme en salle à Céline Boinon, Gaëtan Gentil n’entend pas s’endormir sur son étoile. « Début avril, on ferme trois semaines pour travaux. Toute la décoration va être modifiée, du mobilier à l’éclairage. Il ne restera que le mur végétalisé ».

 Lors de sa réouverture, le 3 mai, PRaiRial devrait présenter un tout autre visage, plus chaleureux, à base de bois, imaginé par l’architecte d’intérieur et designer d’espaces Johany Sapet.

 La capacité des lieux, en revanche, sera inchangée, à savoir une trentaine de couverts. « Mais compte tenu de l’engouement suscité par l’étoile, il va falloir embaucher un commis en salle et un autre en cuisine », souffle Gaëtan Gentil.

 Dans un souci de rationalité, le cuisinier envisage aussi de réduire un peu la carte (14 plats actuellement) pour assurer une qualité optimum à ses clients. Des gastronomes qui devraient payer quelques euros de plus au printemps pour découvrir l’un des chefs lyonnais les plus prometteurs de sa génération…

Pascal Auclair

.

Restaurant PRaiRial

11, rue Chavanne Lyon 69001

Lél. 04 78 27 86 93

Ouvert du mardi au samedi, midi et soir

Formule déjeuner à partir de 28 euros, formule dîner à partir de 42 euros.

www.prairial-restaurant.com

Parkings proches : Saint-Antoine, Cordeliers, Hôtel de Ville

Publiée le 27 févr. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT