Produits & Services
Siège bien-être au travail, santé, confort, démarche HSE des PMELes sièges Khol contribuent au bien-être des salariés au travailOffre de vidéo pour PME, SIMPLISSIME, production audiovisuelle L’offre SIMPLISSIME Imagine by TBSCG, une offre vidéo pensée pour la PMEOnlyKart présente ses nouveaux kartings électriques en première mondialeOnlykart, le spécialiste du karting Indoor, propose en première mondiale le nec plus ultra du kart électrique Location de salle de séminaire inédite, les hippodromes, Lyon  Anticipez vos locations de salles de séminaires aux hippodromes de Lyon avec Le Carré OvaleSoirée d'entreprise, dîner spectacle chez Voulez-Vous Grand Lyon Créez une soirée d’entreprise inoubliable Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesApprenez l'anglais à vos enfants dès le plus jeune âge en s'amusantSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGNDéshydrateur alimentaire industriel, séchoir à fruits et légumesSolutions industrielles de séchage de fruits et légumes : la gamme de séchoirs CSA ZéphytecParking aéroport de Lyon - abonnements pros pour parking privés#BonneRésolution : je m’abonne à une solution pro de parking pour Lyon Saint ExuperyLa nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideTout savoir sur l'assurance de prêt immobilier pour du locatifFournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgéesService de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !

Pas question de dépasser 1,15 % par an : le budget de la Ville de Lyon contraint pour les trois ans à venir...

Dominique Largeron

Plus question pour l'Etat de baisser drastiquement les dotations destinés à abonder le budget des municipalités. Place désormais à la négociation entre celles-ci et Bercy. Résultat : au cours des trois prochaines années, la Ville de Lyon ne pourra pas augmenter ses dépenses de fonctionnement de plus de 1,15 %, même si ses recettes croissent plus vite. Ce qui ne devrait cependant pas l'empêcher d'investir 50 millions de plus que prévu.

Pas question de dépasser 1,15 % par an : le budget de la Ville de Lyon contraint pour les trois ans à venir...

Après la bâton et les fortes baisses de dotations qui ont destabilisé nombre de communes, place désormais à une formule plus souple, même si elle reste contraignante.

Les plus grandes communes doivent désormais négocier la croissance de leur budget de fonctionnement, avec le risque pour elles si elle ne respectent pas les contraintes fixées après négociation, de subir des amendes.

Cinq mille habitants de plus chaque année à Lyon

Entre l'Etat, en l'occurrence le préfet du Rhône et la Ville de Lyon, les négociations ont été manifestement chaudes et animées. « Au départ, il était carrément question que nous baissions notre budget, je dois dire que ces négociations avec l'Etat ont été franches et cordiales », euphémise Georges Képénékian, maire de Lyon.

A l'arrivée, en prenant en compte un certain nombre de paramètres dont l'installation chaque année à Lyon de 5 000 habitants supplémentaires grâce à la fois au dynamisme démographique et à celui de l'emploi qui attire, la décision est tombée : la croissance du budget de la Ville de Lyon ne pourra pas dépasser 1,15 % chaque année, inflation comprise. Et ce au cours des trois prochaines années marquant la deuxième et dernière partie du mandat de l'exécutif actuel.

« Et ce, même si nos recettes augmentent plus que ce pourcentage : c'est la vraie différence avec le système antérieur, d'importantes recettes ne donnent pas pour autant droit aux dépenses... », décrit Georges Képénékian.

Ce budget contraint, permettra néanmoins à la ville d'augmenter l'investissement. « Nous visions 100 millions d'euros d'investissement par an pendant trois ans, ce sera finalement 350 millions », se félicite Georges Képénékian.

Ce résultat a été rendu possible par les économies faites dans le cadre de la stratégie « marge de manœuvre », permettant une réorganisation des services, une légère diminution du nombre d'agents (38 équivalents temps plein en 2017) et diverses mesures permettant notamment d'économiser 40 millions d'euros sur l'ensemble du mandat.

7 millions supplémentaires engrangés grâce au stationnement

Les recettes sont reparties aussi à la hausse, notamment celles du stationnement, grâce au rajout de 5 000 places de stationnement payant dans de nouveaux quartiers à Lyon, soit 7 millions d'euros de plus dans les caisses (*).

Ces efforts, plus la mise sous contrainte du budget ont permis à la Ville de voir ses ratios s'améliorer. La charge de la dette par habitant- 829 euros- est ainsi inférieure à la moyenne de celle des grandes villes (1 176 euros) ; tandis que la notation de l'agence spécialisée Standard and Poor's reste toujours solide : AA avec « une perspective stable » .

La baisse des dotations de l'Etat a obligé toutes les municipalités à tailler dans le gras-il y en avait souvent- et à faire preuve de rigueur et de créativité. La méthode est désormais plus douce, mais l'encadrement est toujours là.

La contrainte peut aussi avoir du bon...

(*) Notamment, le produit du stationnement de surface progresse de près de 1,8 million d'euros, soit +11,9%, sous l’effet des extensions du stationnement payant ; de la fusion des zones tarifaires chrono et presto ; et enfin, de l’amélioration en fin d’année 2017 du taux de respect du stationnement payant : un effet... probablement anticipé de la mise en œuvre au 1er janvier 2018 du forfait post-stationnement, avec une amende qui peut grimper à Lyon, jusqu'à 60 euros sur certains secteurs...

Publiée le 27 mai 2018 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 27 mai 2018
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT