Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

Philippe Guérand , président de la CCI régionale : « Je m'attends à un choc majeur...»

Dominique Largeron

Philippe Guérand, nouveau président de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes depuis dix mois est un homme discret, mais puissant. C'est lui qui à travers la CCI régionale détient les cordons de la Bourse des treize CCI de la région. Gros hic cependant : il va avoir à gérer dès le 1er janvier une chute de 17 % de ses ressources fiscales, ce qui ne va pas être sans conséquences. Il détaille notamment lesquelles...

Philippe Guérand, président de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes

« Une nouvelle baisse qui va amener un choc majeur... »

« Cette nouvelle baisse va constituer un choc d'une grande violence : un choc majeur !

Après une baisse de 30 % ces trois dernières années, nous sommes arrivés à l'os. Cela représente sur les 100 millions d'euros de ressources fiscales, une nouvelle ponction de 17 millions d'euros ; et ce, sur un budget global de 230 millions d'euros pour l'ensemble des treize CCI de la région.

Nous avons déjà procédé à une importante restructuration en mutualisant les fonctions support : la gestion du personnel, la paie, etc. Elles ont été regroupées au sein de la CCI régionale à Lyon : nos effectifs sont ainsi passés de 70 à 150 personnes ; et ce, après avoir été déjà contraints de supprimer 350 postes au cours de la dernière mandature au sein des treize CCI de la Région.

Les effectifs globaux de ces treize CCI sont ainsi tombés à 2 000 personnes...

« Nous allons désormais devoir nous occuper des services opérationnels »

Cette nouvelle baisse qui va être opérée dans notre budget va nous amener à devoir mettre en œuvre une nouvelle restructuration, dans nos services opérationnels cette fois : ces salariés qui au sein des CCI sont au contact direct avec les entreprises. Nous n'avons pas le choix !

Pour limiter la casse nous sommes en train de réfléchir à deux décisions au sein du bureau de la CCI régionale où siègent l'ensemble des treize présidents de CCI. Un vote devra intervenir prochainement.

La première mesure consisterait à regrouper ces services opérationnels au sein de ce que nous avons appelé « des espaces de polarisation ». Au nombre de quatre, ils consisteront à regrouper au sein d'une CCI centrale, ces services couvrant par exemple deux ou trois départements, Savoie/Haute-Savoie, par exemple. L'objectif est de ne pas perdre en efficacité.

La deuxième mesure va consister à accentuer la digitalisation de nos services en développant une offre multicanal.

Ce ne sera pas simple, mais pour nos CCI, cela va être le seul moyen de survivre !

Il est important de noter que pour autant, chaque CCI conservera sa dimension politique, de représentante sur son territoire des entreprises et du monde économique... Car, tant que je serais président, il ne sera pas question de fusionner les CCI entre elles. Cette dimension de représentation économique est essentielle !

« Nécessité d'une coopération entre la Région et les Métropoles »

Nous pensons qu'il faut une coopération très forte entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui a la compétence économique à travers l'Agence économique « Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises » et les trois Métropoles existantes, Lyon, bien sûr, Grenoble et Saint-Etienne, mais aussi celle en gestation de Clermont-Ferrand.

« Dans cette Région, nous souffrons de quatre faiblesses »

Nous avons la chance d'être la deuxième région économique de France et la première région industrielle, dotée de plusieurs pôles de développement importants, mais des faiblesses importantes subsistent. A travers notre plan stratégique, nous voulons nous y attaquer.

La première de ces faiblesse est la trop petite taille de nos entreprises. Malgré tous les efforts, celles-ci restent trop petites. Elles exportent donc moins que les plus grandes, investissent moins aussi.

Cette situation se retrouve dans les deux autres faiblesses : le retard important qu'ont pris de nombreuses entreprises en matière de digitalisation. Nous sommes très inquiets à cet égard : la révolution numérique ne se généralise pas assez vite. Elle est beaucoup trop lente. Après, ce sera trop tard !

Autre constat : nous sommes la 3ème région exportatrice de France, nous aurons un solde bénéficiaire cette année, mais nos entreprises ont toujours beaucoup de mal à exporter et le nombre d'entreprises exportatrices stagne.

La troisième faiblesse régionale concerne les infrastructures : la région est un couloir de passage, mais nous ne sommes pas à la hauteur.

Il suffit de constater la lenteur avec laquelle le Lyon-Turin, mais aussi le problème du nœud ferroviaire lyonnais se résolvent.

Il en est de même en matière routière. Et dans le domaine du haut-débit numérique : beaucoup de secteurs ne sont pas raccordés et sans aller très loin : le Beaujolais, à une cinquantaine de kilomètres de Lyon est par exemple à cet égard très en retard. Il est difficile de demander aux entreprises de se digitaliser si sur le terrain, les infrastructures ne suivent pas...



Publiée le 07 nov. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

CCI[ 09/11/17 ]
Autant les Chambres consulaires ont joué un rôle important jusque aux années 1960, autant elles n’offrent plus le service attendu par ses adhérents.
Ces organismes n’ont pas su s’adapter aux évolutions économiques ces dernières décennies et ont créé
un mille-feuille administratif en multipliant les représentations et recrutements sans retour sur investissement des cotisations versées par les entreprises et des subventions accordées par les collectivités locales.
Et ce n’est pas aux Régions et Métropoles d’assumer aujourd’hui leur gestion débridée.
P. Guérand devrait s’inspirer de l’étude de l’IFRAP qui vient de paraître sur ce sujet


HAUT