Dernières infos

Poma, MaaT Pharma, Valneva, Navya : investissements, nouveaux marchés, partenariat...

 Le Grenoblois Poma qui investit 20 millions dans ses usines, essentiellement en Rhône-Alpes, la biotech lyonnaise MaaT Pharma qui opère une levée de fonds de 10 millions d'euros ; une autre biotech, Valneva, qui signe pour 42 millions d'euros avec l'armée américaine ; et enfin un partenariat entre Keolis et Navya, le constructeur de la navette autonome 100 % électrique (Villeurbanne) : riche actualité la semaine dernière au sein de quatre entreprises régionales...

Poma, MaaT Pharma, Valneva, Navya :  investissements, nouveaux marchés, partenariat...L'usine Sigma de Poma dans le Nord-Isère où sont fabriquées les cabines va faire l'objet d'investissements importants.

Quatre exemple pris la semaine dernière, illustrent assurément une dynamique retrouvée au sein des entreprises régionales.

 C'est d'abord la société grenobloise de transport par câble, Poma, qui annonce qu'elle va investir 20 millions d'euros dans son développement industriel. Sept millions d'euros seront consacrés à la construction d'une nouvelle usine de 70 000 m2 aux portes de la Tarentaise. Elle sera destinée à la production de des systèmes de transport.

 Des travaux sont également engagés au sein de la filiale Sigma à Veyrins-Thellins dans le Nord-Isère où sont produites les cabines du groupe.

 Enfin, à Voreppe, près de Grenoble où est situé le siège de Poma, un nouveau centre logistique de 2 400 m2 verra le jour, à côté du nouveau centre de Recherche&Développement.

 Une levée de fonds de 10 millions d'euros

 Dans le même temps, MaaT Pharma implantée à Lyon-Gerland annonçait une levée de fonds de 10 millions d'euros.

 L’opération d’investissement, menée par CM-CIC Innovation avec Seventure Partners, le laboratoire Biocodex et l’Inra, devrait permettre à la start-up d’entrer en phase clinique. MaaT Pharma développe en effet un médicament permettant de soigner les dysbioses consécutives aux traitements lourds contre le cancer et certaines infections. 

Ces recherches débuteront dès cet été, avec pour objectif de poursuivre le développement d’un médicament innovant pour corriger les dysbioses.

 Ces développements feront également progresser la recherche dans le domaine du microbiome humain, domaine dans lequel la France est à la pointe, et qui ouvre de nouvelles perspectives en matière de prévention et de traitement de plusieurs maladies chroniques et infectieuses.

 42 millions d'euros de contrats avec l'armée américaine

 Une autre Biotech lyonnaise, Valneva signait au même moment un très gros contrat de 42 millions d’euros avec l’armée américaine.

 Elle devient fournisseur exclusif du vaccin Ixiaro pour l’armée US et ses 360 000 soldats déployés en Asie.

Il s'agit d'un vaccin qui protège contre le virus de l’encéphalite japonaise, transmis par les moustiques et qui touche plus de 70 000 personnes par an sur le continent asiatique. C’est un marché sur deux ans de 42 millions d'euros au minimum. Le plus important contrat de l’histoire de Valneva qui devrait connaître- une forte croissance de son chiffre d’affaires en 2016.

« Nous espérons dépasser les 100 millions d’euros », annonce Franck Grimaud, le patron de l'entreprise, cité par Le Progrès.

Partenariat Keolis/Navya

 Enfin, le groupe de transport public de voyageurs Keolis a annoncé de son côté qu'il exploitera les navettes autonomes et 100 % électriques du constructeur villeurbannais Navya, évoquées à plusieurs reprises par lyon-entreprises. Cette entreprise vient notamment de signer un contrat pour le déploiement de six navettes sur la centrale nucléaire de Civaux.

 A l'occasion de la publication de ses résultats 2015, Keolis a également précisé qu'il avait noué un partenariat avec l'entreprise lyonnaise et qu'il exploitera ses navettes autonomes. "Ce mode de transport est une nouvelle mobilité incontournable à moyen et long termes qui s'intègre dans notre offre multimodale", explique-t-on chez Keolis.

 Un partenariat de poids qui est prometteur pour l'avenir de cette entreprise, encore au stade de start-up et dirigée par Christophe Sapet.

Publiée le 29 mars 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT