Produits & Services
Fournitures et équipements de bureau pour entreprises de LyonUne large gamme de fournitures et d’équipements de bureau pour professionnels sur Lyon et ses alentoursChocolats personnalisables pour entreprises, goodies personnalisés Surprenez vos collaborateurs avec des chocolats personnalisés [Branding d'entreprise]Sous-traitance de la paie des comptables, prestations d’externalisation des paiesExperts comptables : développez votre service Paie & Social en externalisant cette prestation chez SSIGNAide ménagère à domicile pour personnes âgées L’aide ménagère préserve l’autonomie des personnes âgéesAnimations ludiques pour 250 personnes : le rallye 2CVFédérez jusqu’à 250 collaborateurs avec les animations 2 CV DiaboloSauvegarde externalisé pour PME, incrémentale ou différentielle suivant besoinLa sauvegarde externalisée : l’assurance-vie de la PMEAménagement ergonomique sur mesure de bureaux Choisir l’aménagement ergonomique de ses bureaux pour favoriser le bien-être et la productivitéSièges ergonomiques KHOL soulagent les malades du dosLes sièges ergonomiques Khôl vous soulagent au quotidienTéléassistance à domicile pour personnes âgées avec Maintien ADOMMaintien ADOM propose un service de téléassistance pour vieillir à domicile en toute sécuritéERP pour PME : conseil, assistance et maintenance ERP Odoo avec CIMRA Opter pour le tandem CIMRA et Odoo c’est choisir de se concentrer sur son métierExternalisation de la paie pour TPE, PME et PMISSIGN, le partenaire gestionnaire des paies des TPE, PME et PMIAnimations autour du chocolat pour séminaires, ateliers, dégustations  Des animations autour du chocolat pour animer vos séminaires et ravir vos collaborateursPrestations informatiques ponctuelles, prestations IT externalisées pour PMEBesoins de prestations informatiques ponctuelles ? Externalisez, tout simplement !Aide à domicile personnes âgées, services et Maintien ADOMAide à domicile des personnes âgées pour les actes de la vie quotidienneRetraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBS

Pour les hôteliers lyonnais, le bilan de l'été n'est pas si bon que cela...

Dominique Largeron

Il y a les satisfecits de l'Office du tourisme de Lyon et la grimace un peu marquée des professionnels de l'Umih. Ils ne sont pas tout à fait sur la même longueur d'onde. Pour preuve, selon eux, le prix d'une chambre quatre étoiles est tombé cet été à moins de 70 euros...

Pour les hôteliers lyonnais, le bilan de l'été n'est pas si bon que cela..."Le prix des chambres quatre étoiles est tombée à moins de 70 euros au mois d'août", selon l'Umih (Ici une chambre du Roosevelt à Lyon, 4 étoiles)

Entre les chiffres officiels dévoilés avec contentement et la perception des professionnels du tourisme de la Métropole lyonnaise, il y a un certain fossé.

D'un côté, on évoque une saison plutôt bonne ; de l'autre, celui des professionnels de l'hôtellerie et de la restauration rassemblés au sein de l'Umih du Rhône (600 adhérents), on préfère parler « d'une saison estivale 2017 contrastée ».

 Sans surprise le mois de juin, par comparaison avec le juin 2016 de l'Euro de Football est en baisse, normal, avec un taux d'occupation des hôtels de 75 % au lieu de 77 %, mais aussi un prix moyen des chambres en chute de 22,3 %.

« Le prix des chambres 4 étoiles tombé à moins de 70 euros... »

 Juillet lui a été « plutôt positif », avec une fréquentation en légère hausse (+ 0,8 %) ; mais là encore des prix moyens chutant de 13 %, passant de 82,7 euros (HT) à 73,2 euros (HT).

Malgré le regain du tourisme à Lyon, le taux d'occupation hôtelier du mois d'août est resté faible (55 %), avec là encore des prix moyens « légèrement inférieurs à août 2016 », explique Laurent Duc, le président de l'Umih.

C'est d'ailleurs ce qui chagrine le président de l'Umih, cette tendance à la baisse des prix des chambres. « Ainsi par exemple, en août, le prix des chambres quatre étoiles est tombé à moins de 70 euros ! », s'étrangle Laurent Duc, président de l'Umih du Rhône.

Et de pointer du doigt, le phénomène « Airbnb » : « En cinq ans, 3 500 chambres nouvelles ont vu le jour dans la Métropole lyonnaise, portant le parc hôtelier de 10 500 à 14 000 chambres. Et dans le même temps, l'offre de Airbnb a bondi à 6 500 offres, cela fait beaucoup ! »

« Un immeuble place Bellecour où tous les appartements sauf un sont loués via Airbnb... »

Et de citer un immeuble situé place Bellecour à Lyon « où tous les appartements sont loués pour Airbnb et où il ne reste plus qu'un seul locataire ! »

 Autre motif de mécontentement, la taxe de séjour qui a rapporté 6,5 millions d'euros à la Métropole au bénéfice de l'Office du Tourisme.

 « Or, précise Laurent Duc, ce sont les hôteliers qui la règlent en très grande majorité, pas ou peu les meublés touristiques façon Airbnb, puisque seules 600 chambres sont déclarées et paient la taxe ! »

Un sujet d'autant plus sensible- les hôteliers règlent 0,83 euros par chambre-qu'il n'est pas exclu selon l'Umih que la Métropole lyonnaise augmente ce tarif. Mais pour Laurent Duc, « il faut que l'ensemble des meublés touristiques participent à cette taxe, ce qui permettrait de la laisser à son niveau actuel. » Le président de l'Umih a prévu de rencontrer des représentants de la Métropole à ce sujet.

« Nous refusons toute augmentation de la taxe de séjour »

Et Laurent Duc de lancer : « Nous refusons toute augmentation de la taxe de séjour : il faut en élargir l'assiette  il existe des outils comme le logiciel Track it pour débusquer et vérifier tous les propriétaires qui ne déclarent pas les chambres louées aux touristes... »

 Mais si l'été s'est donc révélé « contrasté » et « mitigé » pour les professionnels, l'Umih doit reconnaître que « depuis le début de l'année 2017, le taux d'occupation hôtelier connaît néanmoins une augmentation de trois points, avec un prix moyen par chambre stable par rapport à 2016 »

Des terrasses bien remplies

Moins concurrencée par l'économie collaborative, la restauration lyonnaise a moins de raisons de se plaindre : l'activité estivale des restaurateurs de juin à août 2017 « a été semblable à celle de 2016 : du fait d'une météo très généreuse, les terrasses des restaurateurs et des bars se sont très facilement remplis ». Et là, non seulement, le prix moyen du couvert s'est maintenu, mais « l'on note une légère augmentation des prix en fin de saison », constate de son côté Laurent Jaumes, propriétaire du Roosevelt et membre du bureau de l'Umih...

 Tout n'est donc pas finalement si contrasté au royaume de la restauration et de l'hôtellerie lyonnaise...



Publiée le 25 sept. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT