Pour savoir à quoi ressemblera la ville de demain, rendez-vous du 15 au 18 juin à Lyon-Gerland

Dominique LargeronPour savoir à quoi ressemblera la ville de demain, rendez-vous du 15 au 18 juin à Lyon-Gerland

Désormais, la moitié de la population mondiale s'entasse dans les villes. Celles-ci peuvent constituer des enfers, mais aussi des lieux où il fait bon vivre, où la bienveillance s'exerce à tous les niveaux, où le citoyen peut se retrouver, heureux comme un poisson dans l'eau.

Bref, il faut réinventer la ville, non seulement pour la rendre vivable, mais tout simplement encore plus agréable, voire pleine de (bonnes) surprises.

Telle est l'ambition du festival « Lyon City Demain » qui, s'adressant à la fois aux « pros » et au grand public, veut inventer la ville du futur et la présenter aux Lyonnais.

Le parc des Berges à Gerland aura ainsi, du 15 au 18 juin, les traits de cette ville du futur , sous la forme d'un village urbain éphémère de 5 000 m².

Un « Village » ouvert à tous où l'on pourra déambuler à foison pendant quatre jours.

Au sein de ce Village, on pourra découvrir ce qui se fait de mieux en matière de vie urbaine : on pourra toucher du doigt quinze projets de designers, choisis à travers un appel d'offres international, parmi plusieurs centaines de propositions .

Quelques exemples.

Le designer Unqui d'Inspire proposera une ville douce et odorante. Et ce, à travers une pause olfactive : en s'asseyant sur le mobilier urbain, les visiteurs se retireront de l'agitation citadine et s'entoureront de différentes essences de plantes parfumées ayant des vertus relaxantes et apaisantes.

La Maison RéGénération

Autre concept qui devrait intriguer : la Maison RéGénération. Il s'agit d'une véritable maison de six pièces qui surgira de nulle part et au sein de laquelle, des créateurs, des artistes ou des artisans se regrouperont autour d'une seule règle : chaque produit ou service doit être réalisé ou effectué à coût marginal zéro.

Il s'agit de mettre en place l'économie circulaire avec pour objectif de démontrer que le cycle de consommation peut être prolongé le plus longtemps possible. Un projet qui a mobilisé une centaine de personnes.

Du concret, on pourra aussi passer à la théorie, à travers de nombreuses conférences qui auront pour cadre ce « Village », portant sur la transformation urbaine. Par exemple : « La ville,comme nouvel espace naturel », ou « Alimentation et agriculture urbaine : la ville protectrice et nourricière ».

 Le village comportera d'ailleurs un potager urbain réalisé en partenariat avec une grande Ecole d'ingénieurs, l'Isara.

 On pourra revenir à la pratique en participant également à de nombreux ateliers auxquels chacun pourra participer.

 Un enjeu plus large que le seul urbanisme

On aura compris que l'urbanisme n'est pas le seul sujet de ce Festival, mais que son enjeu est plus large.

Trois grands thèmes le  parcourreront : l’alimentation de demain, l’environnement naturel ; et enfin, la mobilité et le lien social.

Tout ceci n'est pas que ludique et instructif : l'objectif de ses organisateurs, Lyon City Design est de mettre en avant des idées innovantes pour qu'elles puissent ensuite se traduire concrètement dans les villes, à Lyon et ailleurs.

L’édition 2015 de ce festival qui s'était déroulé dans le quartier de Lyon Part-Dieu, avait rassemblé près de 20 000 visiteurs sur un thème différent : “Design et Lumières urbaines”.

On l'aura compris : il s'agira d'un lieu de création dans tous les sens du terme. Un lieu dont les entreprises peuvent se saisir : elles pourront y découvrir la méthode du « Design Sprint » : un atelier destiné à booster la créativité des salariés; et ce, sous la férule de designers lyonnais.

La ville rêvée, mais éphémère, provoquera-t-elle la même effervescence que lors de sa dernière édition ?

Vu le programme plutôt alléchant et plutôt original, ses promoteurs de Lyon City Demain, l'escomptent bien..

 
Le programme complet
Publiée le 10 juin 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT