Dernières infos

Première implantation à l'étranger pour le groupe lyonnais Serfim

Dirigé par Guy Mathiolon, le groupe lyonnais Serfim (1 600 salariés) vient d'effectuer sa première opération de croissance externe à l'international. Il s'agit d'un bureau d'études basé près de Barcelone doté de compétences pointues en matière de dépollution. Une acquisition qui pourrait bien être suivie d'autres...

Première implantation à l'étranger pour le groupe lyonnais SerfimGuy Mathiolon, président de Serfim

Malgré sa taille conséquente et ses 1 600 salariés et ses 233 millions d'euros de chiffred 'affaires, le groupe lyonnais Serfim qui rassemble sous la forme d'un holding pas loin de vingt-deux société dotées d'une large palette d'activités, n'avait pas encore franchi le pas d'une implantation hors de l'Hexagone.

 Les nombreux marchés internationaux qu'il avait emporté, de la Nouvelle Zélande, à l'Espagne étaient traités à partir de la région Rhône-Alpes.

 Changement de stratégie pour le président du groupe, Guy Mathiolon : il vient de procéder à sa première opération de croissance externe, très précisément en Catalogne.

 Rien de spectaculaire puisqu'il s'agit d'un bureau d'études de six personnes basé près de Barcelone, en Catalogne, Geoambient mais aux compétences pointues car spécialisé dans la dépollution des sols.

 Une entreprise que connaît bien le groupe puisqu'il a travaillé avec lui à travers sa filiale Serpol. Son expérience et sa forte implantation en Espagne a fait de cette société en 2014 un relais de Serpol, une des entreprises de la holding Serfim, spécialiste de la dépollution de sites en France. »

 Les deux sociétés ont ainsi participé à un grand projet de dépollution sur un site industriel situé entre Gérone et Barcelone.

 L’objectif de ce chantier : dépolluer et réhabiliter un site encore en activité. La problématique est alors particulièrement complexe : il s'agit de stopper la contamination des nappes phréatiques due à l’infiltration d’eaux de pluie dans près de 15 000 m3 de cendres de pyrites chargées en métaux lourds.

 Serpol met alors au point un procédé totalement innovant : incorporer directement dans les sols un sous-produit revalorisé à base d’oxydes de calcium pour bloquer les polluants. La technique utilisée in situ permet, quant à elle, d’éviter de générer des poussières toxiques au moment du traitement.

 Dans le même temps, une grande opération de désamiantage plein air est menée sur une zone du site, où près de 2 000 tonnes de déchets potentiellement amiantés ont été enterrés.

 Ce projet réalisé avec Geoambient « a permis aux équipes françaises d’exporter leur savoir-faire en collaboration avec l'équipe catalane, créant ainsi un nouvel essor à l’international pour le Groupe Serfim », explique la direction du groupe.

 Il s'agit donc avec l'incorporation de ce bureau d'études d'implanter ces compétences au sein du groupe, tout en développant les activités de Serfim en Espagne.

 Une acquisition qui illustre la nouvelle stratégie de la holding dirigée par Guy Mathiolon qui entend désormais se déployer à l'international.

Publiée le 18 mars 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT