Dernières infos

Renault Trucks annonce la suppression de 512 emplois

Très précisément 512 postes vont être supprimés en CDI à Lyon : les services commerciaux seront les plus touchés. Le syndicat CGC du groupe dénonce « la politique financière à court terme » du principal actionnaire du groupe Volvo : Cevian.

 Renault Trucks annonce la suppression de 512 emploisLa nouvelle gamme a fait repartir les ventes de Renault Trucks : + 35 % au 1er trimestre (Photo DL)

Renault Trucks ne cesse de réduire ses effectifs à Lyon. Son propriétaire, le géant suédois des poids-lourds, Volvo a annoncé en comité d'entreprise la suppression de 512 postes, après une coupe proche, en 2014, afin de réduire encore ses coûts au niveau mondial.

Ce deuxième plan social en un an est d'autant plus mal accepté par le personnel du Groupe que les perspectives commerciales de Volvo s'améliorent. Les ventes de poids-lourds repartent : + 35 % au premier trimestre pour Renault Trucks, grâce notamment à la nouvelle gamme qui a permis de développer les ventes.

A noter que Renault Trucks France avait également annoncé, début avril, son projet de céder quatre Truck Centers à Bordeaux, Nantes, Nancy et Strasbourg ; et de ne conserver que Paris Lyon et Marseille. Ce qui avait fait bondir les syndicats.

En ce qui concerne ce nouveau plan social, le syndicat CGC de l'entreprise «  dénonce et s’oppose à la politique financière à très court terme initiée par le fond de pension activiste prédateur Cevian, devenu en février le premier actionnaire du groupe Volvo. Cette politique détruit la confiance des salariés dans le groupe et fragilise la marque Renault Trucks sur de nombreux territoires ».

"Ce projet ne touche pas les forces de vente"

Le son de cloche est bien évidement très différent du côté de la direction de Renault Trucks : "Ce projet, qui ne touche pas les forces de vente, prévoit le maintien de tous les sites de fabrication de camions, et de leurs composants, en France, et n'affecterait pas les postes d'agents de production".

La direction précise en outre que ce nouveau plan sera "mis en œuvre avec la volonté de limiter autant que possible le nombre de départs contraints".

"Le marché français est le deuxième en importance pour le groupe Volvo qui y a fortement investi", rappelle la direction

Le projet prévoit la suppression de 591 postes et la création de 79 autres, soit une perte nette de 512 emplois, notamment dans les services commerciaux, mais aussi administratifs à Saint-Priest et Vénissieux.

En mars 2014, le groupe avait déjà annoncé 508 suppressions d'emplois en France, dont 319 dans l'agglomération lyonnaise, sans licenciement sec, in fine.

Renault Trucks SAS emploie 8 900 personnes en France, les effectifs français de Volvo s'élevant au total à 12 000 salariés. Les sites de l'agglomération lyonnaise comptent encore 5 400 salariés, mais ce chiffre ne cesse de diminuer.

Publiée le 03 mai 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT