Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

PLASTIC OMNIUM

Résultat net record pour le Lyonnais Plastic Omnium qui prévoit de créer un nouveau centre de R&D

Dominique Largeron

La crise a été effacée. L'équipementier automobile dirigé par Laurent Burelle a, dans un contexte de forte reprise des marchés automobiles mondiaux, multiplié par cinq son résultat net. Il a affiché un bénéfice 2010 de 150,7 millions d'euros contre 31 millions en 2009. Et entend bien poursuivre sur sa lancée. Un nouveau centre de Recherche & Développement employant de 400 à 500 personnes, concernant la branche « réservoirs de carburant » devrait être créé en Fance d'ici 2013. Rhône-Alpes qui accueille déjà dans l'Ain l'important centre de recherche Sigmatech ne devrait pas être concerné, mais l'hypothèse n'est pas totalement écartée.

Résultat net record pour le Lyonnais Plastic Omnium qui prévoit de créer un nouveau centre de R&D

En deux jours, l'action de l'équipementier automobile, de conteneurs de bennes à ordures et de panneaux de signalisation routière Plastic Omnium a bondi de près de 25 % à 55,25 euros euros ! Un bel exploit à l'heure où les Bourses sont particulièrement fébriles du fait des événements du Japon et de la crise pétrolière induite par les événements lybiens.

La raison est limpide : la société lyonnaise dirigée par Laurent Burelle a réalisé en 2010 la meilleure année de son histoire, tant en termes de chiffre d'affaires, que de résultat opérationnel et de résultat net.

Grâce à la forte reprise des marchés mondiaux, le virage de la crise à la reprise a été négocié très vite. Plastic Ominum a ainsi réalisé un bénéfice net de 150,7 millions d'euros (4,6 % de son chiffre d'affaires), l'année dernière, contre 31 millions en 2009, tandis que le chiffre d'affaires croissait de 32 % à 3,25 milliards d'euros, à 40 % hors d'Europe.

Ce retour à meilleure fortune se traduit également dans un chiffre particulièrement significatif : la marge opérationnelle est montée à 7 % du chiffre d'affaires, l'année dernière, alors qu'au cours de ces dix dernières années, elle tournait plutôt aux alentours de 4 %

La crise n'a pas empêché ce Groupe qui compte18 000 salariés disséminés dans 96 usines à travers le monde, d'élargir son périmètre.

Plastic Omnium a procédé à l'acquisition pour 215 millions, des 50 % que détenait encore le belge Solvay dans la société commune « Inergy Automotive », spécialisée dans les réservoirs de carburant.

Cette entité sera bientôt dotée d'un centre de Recherche & Développement en France, qui pourrait employer entre 400 et 500 personnes. Le choix du site sera effectué cette année, pour une mise en service en 2013, selon le groupe.

Il s'agit de regrouper en une seul et même site, des entités de R&D de cette branche rebaptisée « PO Auto Inergy » et dispersées en Belgique, à Laval et à Chantilly. La région Rhône-Alpes où est déjà installé sur dix hectares de la zone d'activité de la Plaine de l'Ain, près de Lyon, Sigmatech, le centre mondial de R& D Plasturgie-Division Auto Extérieur, ne devrait pas a priori accueillir ce nouveau centre. Mais l'hypothèse n'est pour autant pas totalement exclue.

Si la branche Equipement automobile, qui pèse de loin le plus lourd dans le groupe en termes de chiffre d'affaires, s'est fort bien comportée l'année dernière, il en est de même pour celle consacrée à l'Environnement (bennes à ordures, notamment). Grâce à une offre de produits et services enrichis, elle a vu son chiffre d'affaires croître de 6 % pour s'élever à 472 millions d'euros.

La stratégie de Laurent Burelle, est de renforcer le groupe, là où le marché automobile croît le plus vite, c'est-à-dire, hors d'Europe, en visant notamment à se renforcer dans les fameux BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), mais aussi dans d'autres pays émergents. Six nouvelles usines verront ainsi le jour : trois en Chine, une au Brésil, une au Maroc et enfin, une en Pologne. Le marché mondial devrait, d'ici 2015, connaître une croissance de près de 30 %. Et Plastic Omnium entend ainsi bien figurer sur le podium des trois premiers mondiaux dans son domaine.

Laurent Burelle affiche également sa volonté de poursuivre sa politique d'acquisitions ciblées dans ses deux activités Automobile et Environnement. Mieux même, pour lui, « dans des conditions industrielles de marché normales, l'année 2011 s'annonce meilleure que 2010. »

Photo (DR) -Laurent Burelle, président de Plastic Omnium. Suite à la présentation des résultats, l'action Plastic Omnium a connu un rebond de près de 18 % , suivi d'une nouvelle hausse de 7,2 % à 55 euros le lendemain. Le mouvement est également soutenu par l'entrée du titre au SBF 120, depuis le lundi 21 mars.

Publiée le 21 mars 2011 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 21 mars 2011
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Automobile
PLASTIC OMNIUM
News
Innovation, R&D


HAUT