Dernières infos

STMicroelectronics devrait supprimer près de 300 emplois à Grenoble

STMicroelectronics devrait supprimer près de 300 emplois à Grenoble

A Grenoble où ST-Microelectronics est le premier employeur avec 6 000 emplois directs, c'est la douche froide.

 L'électronicien franco-italien, premier employeur privé de l'Isère a annoncé la semaine dernière la suppression de 1 400 emplois.

 Pas uniquement à Grenoble, heureusement : STMicro abandonne les puces pour décodeur, une activité déficitaire.

 Sur les 1 400 emplois concernés, 430 sont situés en France. Une majorité de ces emplois touchera donc Grenoble : côté syndical, on évoque la piste de 300 emplois supprimés au sein de la capitale des Alpes.

 Et ce, en termes d'emplois directs, car ST Micro fait travailler beaucoup d'entreprises en amont : on estime que l'entreprise représente près de 24 000 emplois indirects ! Enorme, donc. 

 Un comité d'entreprise doit se dérouler à Grenoble les 9 et 10 février : les syndicats vont demander à ce qu'il n'y ait pas de licenciements secs, mais des départs volontaires uniquement. Ce que la direction a déjà annoncé.

Il n'y aura pas non plus de fermeture de site a déjà assuré cette même direction de STMicro.

 D'autant que l'entreprise a bénéficié d'aides publiques très importantes dont certaines émanant de la région Rhône-Alpes...

Publiée le 01 févr. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT