Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

AVIASIM

Simulateur de vol d'A 320 pour grand public : AviaSim, une start-up prête au décollage

Fraichement sorti d'EM Lyon, Thomas Gasser, 26 ans vient de fonder à Lyon sa première société, AviaSim, sur un pari. Il a acquis un simulateur de vol d'Airbus A 320 qu'il propose au grand public et aux entreprises. Non pas pour un apprentissage du pilotage, mais tout simplement comme loisir. Il envisage même à partir de l'expérience qu'il compte accumuler, de lancer une franchise européenne...

 Simulateur de vol d'A 320 pour grand public : AviaSim, une start-up prête au décollage

« La sensation du pilotage sur un avion de ligne de type Airbus A 320 était jusqu'à présent réservée aux professionnels. Elle était la chasse gardée de constructeurs internationaux. Moi je veux la démocratiser ! »

 Du haut de ses vingt-six ans, Thomas Gasser, créateur de la start-up AviaSim n'a pas froid aux yeux. Ce jeune pilote (sur Cessna), passionné depuis toujours d'aviation n'a guère hésité sur l'objet de l'entreprise qu'il a créée une fois son diplôme d'EM Lyon en poche : ce sera l'aviation.

 Il sait que l'accès aux simulateurs sur vérins qui forment les pilotes des compagnies aériennes sont inaccessibles aux particuliers : ils coûtent une fortune et sont de ce fait réservés à la formation des professionnels.

L'exclusivité pour l'Europe

 Or, une entreprise allemande, CockpitSonic, pour un coût moindre-une centaine de milliers d'euros- a mis au point un simulateur apte à procurer de vraies sensations, même s'il ne se meut pas, n'étant pas monté sur vérins.

 Thomas Gasser a fait le siège de cette entreprise et obtenu l'exclusivité de la commercialisation de ce simulateur pour l'Europe. Imitant le cockpit de l'Airbus A 320 de façon fidèle, il permet de vivre une vraie sensation de vol avec écrans de 180 degrés, conçus pour permettre aux pilotes en herbe de vivre au plus près des conditions réelles de pilotage.

 D'emblée son projet est particulièrement ambitieux : créer une franchise qu'il entend commercialiser dans toute l'Europe.

 Mais toute franchise a besoin pour se lancer d'un site pilote pour développer le modèle économique : ce sera Lyon. Le 15 octobre, il proposera dans le quartier de Gerland, à l'enseigne AviaSim, le premier simulateur de vol sur Airbus A 320 en France, destiné au grand public.

Les entreprises ciblées

 « Nous visons à la fois la clientèle des particuliers qui veulent connaître des sensations, mais aussi les entreprises qui veulent monter des opérations de stimulation avec leurs salariés ou leurs cadres », explique Thomas Gasser.

 Il explique : « Les entreprises pourront réaliser des séminaires et des événements internes dans cet univers quelque peu décalé de l'aviation. » Il estime qu'elles s'intéresseront rapidement à cette nouvelle offre : « par les sensations de stress qu'il peut générer, un vol sur simulateur stimule le travail d'équipe et la communication entre les personnes ».

 Les prix, même s'ils sont relativement élevés, restent abordables : 99 euros pour une expérience d'une heure (avec un briefing préalable de 20 minutes avec un instructeur pour un vol de 40 minutes, toujours accompagné de l'instructeur), ou encore, 120 euros par personne, avec un buffet, pour les entreprises. Ce tarif prend de l'altitude-249 euros-pour des prestations de plus longue durée.

 Cinq instructeurs travaillent au coup par coup avec Thomas Gasser : «Ils possèdent au minimum un diplôme de pilote professionnel et sont qualifiés sur simulateur Airbus A 320 », précise le créateur d'AviaSim qui emploie pour l'heure deux salariés à temps plein.

 Ce créateur d'entreprise né dans une famille d'entrepreneur croit dur comme fer à la réussite de son projet. Il prévoit l'équilibre d'exploitation dès 2013 avec un chiffre d'affaires de 120 000 euros.

 L'investissement initial-150 000 euros- provient de ses propres ressources et de sa famille pour moitié et est, pour la moitié restante, d'origine bancaire.

 Thomas Gasser n'a négligé aucun détail : à l'intérieur du cockpit de l'A 320, trois sièges d'observateurs permettent d'inviter ses amis ou sa famille pour observer ses exploits aériens. Lesquels peuvent être filmés par une caméra vidéo et remis à l'issue du vol du pilote en herbe.

 Il ne reste désormais plus à sa toute jeune société qu'à prendre son envol et à bien garder le cap.

 Photo (DR)-Thomas Gasser, le fondateur d'AviaSim : objectif, l'Europe.

Publiée le 09 oct. 2012 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 22 oct. 2012
Figure dans les rubriques
L'article du jour
AVIASIM
Tourisme Loisirs
News Evénementiel Séminaires Incentive
Services aux entreprises
Services à la personne


HAUT