Dernières infos

Somfy s'offre une société suisse pour son premier milliard d'euros de chiffre d'affaires

Dominique Largeron

 L'entreprise de Cluses en Haute-Savoie vient de prendre 68 % d'une société suisse spécialisée dans les limes de haute technologie. Peu de rapport avec son métier de base, les volets roulants électriques et la domotique. Il s'agit en fait pour Somfy d'un investissement réalisé par une filiale spécialisée détenant déjà sept participations. L'entreprise va dépasser cette année pour la 1ère fois la barre du milliard d'euros de chiffre d'affaires, raté de peu l'année dernière. Le titre s'envole en Bourse.



 Somfy s'offre une société suisse pour son premier milliard d'euros de chiffre d'affairesProductions, en l'occurrence des limes et site de production dans le canton de Vaud, des Usines Métallurgiques de Vallorbe.

Illustration du regain des fusions-acquisitions qui ont crû ces derniers mois de 50 % en Europe, la société rhônalpine Somfy vient de s'offrir une belle société industrielle suisse : Usines Métallurgiques de Vallorbe dans le canton de Vaud.

Basée à Cluses, dans la vallée du décolletage, Somfy prend 68 % du capital de cette vénérable entreprise, créée en 1899 et leader mondial dans un domaine très particulier : la fabrication de limes de haute qualité employées aussi bien dans l'industrie forestière que dans la bijouterie.

Numéro 1 mondial des stores à ouverture électrique (plus précisément dans la conception, de la fabrication et de la commercialisation de moteurs et d'automatismes d'ouvertures et de fermetures de la maison et du bâtiment...), Somfy s'offre un autre n°1 mondial installé lui aussi sur un marché de niche.

La société suisse affiche un chiffre d’affaires annuel d’environ 50 millions de francs suisses (41 millions d'euros), réalisé par 320 collaborateurs. Discrétion suisse oblige : le montant de la transaction n'a pas été divulgué...

 Les synergies entre les deux sociétés sont pour le moins limitées. Ce n'est pas une opération de croissance externe destinée à élargir son domaine d'activité que Somfy a réalisée, mais un investissement patrimonial.

 Un filiale « investissements » dotée déjà de sept participations

 C'est en effet la division «investissements» de Somfy, qui reprend les usines de Vallorbe. Cette nouvelle acquisition rejoint des participations dans sept autres sociétés dont le constructeur italien de portes de garage FAAC ou encore CIAT, une ETI de l’Ain spécialisée dans la climatisation.

 Ce n'est pas la première fois que Somfy acquiert une société suisse : l'entreprise savoyarde a détenu près du tiers du fabricant de portes automatiques Agta Record. Cette participation avait été cédée il y a trois ans pour 112 millions d’euros, générant une très belle plus-value : 64 millions d'euros.

 La valeur globale de ce «portefeuille» est estimée à 396 millions d’euros.

 L'annonce de cette acquisition intervient au moment où Somfy vient de publier des résultats trimestriels illustrant une forme éblouissante.

 L'entreprise a fait mieux qu'escomptaient les analystes, illustration d'une nette amélioration de son activité dans de nombreux pays : Somfy réalise... 75 % de son chiffre d'affaires à l'export !

 Un chiffre d'affaires qui bondit de 12,4 %

 Ainsi, le chiffre d'affaires a bondi de 255,2 millions d'euros au 1er trimestre, soit une augmentation de 12,4 % en termes réels et de 10,6 % à périmètre et taux de change constants.

 "Des chiffres très supérieurs à nos attentes", reconnaît la société de Bourse Gilbert Dupont.

 Explications : l'Europe du Nord et du Sud se redressent après une année difficile, alors que la croissance s'est grandement accélérée en Europe de l'Est et en Allemagne par rapport aux derniers trimestres..

 Ainsi, en Europe de l'Est et en Europe centrale, l'activité a crû de 26,6 %, mieux qu'en Asie-Pacifique (+ 14 %).

 Ce sont aussi les émergents qui tirent l'activité de Somfy qui est présent au Brésil, où il a racheté trois sociétés en deux ans, mais aussi en Chine où sa filiale Dooya riche de deux mille salariés doit prochainement inaugurer une nouvelle usine.

 Une certitude désormais : Somfy qui avait raté de peu l'année dernière la barre du milliard d'euros de chiffre d'affaires (996,8 millions d'euros pour un résultat net des plus confortables, susceptible de faire beaucoup d'envieux : 101 millions d'euros) devrait cette année largement dépasser ce seuil.

 Hausse de 36 % en Bourse

 Quelle est la martingale des dirigeants de Somfy ? Elle est pourtant des plus classiques. Il s'agit des fameux « 3i » qui font les entreprises de croissance : l'innovation, l'international, et l'investissement.

 Le groupe est engagé dans la domotique qui marie les puces, le Web, les petits moteurs et les différents éléments constitutifs d'une maison : un secteur à valeur ajoutée grandissante et riche d'avenir.

 S'appuyant sur la tendance lourde du développement des objets connectés, Somfy s'est donné pour objectif d'instiller de plus en plus d'intelligence dans la maison. Un boulevard s'ouvre pour l'entreprise de la vallée de l'Arve  ; avec, peut-être, grâce au cash généré, d'autres acquisitions en perspective...

 Coté en Bourse, le titre Somfy s'octroyait à l'annonce de ces excellents résultats trimestriels près de 6 % de hausse, à 253 euros. Depuis le 1er janvier 2014, le titre s'envole de 36 %...

Publiée le 24 avril 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Actus, Bourse, Fonds d'investissements, Levée de fonds
Robotique, automation

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT