Dernières infos

« Two Lyon », la prochaine grande tour de la Part-Dieu s'élèvera en 2022 dans le ciel lyonnais : 170 mètres...

Elle sera presque aussi haute que la plus grande actuellement des tours lyonnaises, Incity, sans son mat. Le leader mondial du BTP Vinci a annoncé avoir déposé le permis de construire de la prochaine tour destinée à tutoyer les nuages et renforçant la skyline lyonnaise : Two Lyon. Le début des travaux devrait intervenir en 2018.

« Two Lyon », la prochaine grande tour de la Part-Dieu s'élèvera en 2022 dans le ciel lyonnais : 170 mètres...

Après l'ancêtre, le Crayon (145 mètres), puis Oxygène (117 mètres) et enfin, la dernière en date, Incity (200 mètres avec son mat, sinon, 170 mètres), une nouvelle tour de grande hauteur apparaîtra d'ici quelques années dans le ciel de la Part-Dieu à Lyon : Two Lyon.

 Le groupe Vinci dont la filiale aéroportuaire vient d'ailleurs de s'installer aux commandes de l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry vient d'annoncer avoir déposé le permis de construire de cet immeuble de 170 mètres, situé place Béraudier, tout près de la gare de la Part-Dieu, laquelle doit d'ailleurs être profondément remodelée au cours des prochaines années.

 Il s'agit de la tour Two Lyon, déjà annoncée dans le vaste projet Part-Dieu, mais qui désormais est sur le point de se concrétiser.

 Comme son nom l'indique, il s'agit en fait de deux bâtiments. La tour de très grande hauteur d'un côté et une autre nettement plus petit, rabotée d'ailleurs par rapport au projet initial. C'est cette dernière dotée de seulement huit niveaux qui abritera un hôtel quatre étoiles de 168 chambres, annoncé depuis longtemps, mais dont l'enseigne n'est pas encore connue. Il est vrai que d'ici 2022 date de livraison annoncée, Vinci a le temps de trouver l'enseigne idoine. En l'occurrence, les travaux devraient démarrer l'année prochaine.

 Un coup de crayon très classique

 La future skyline, après la construction de la tour "Two Lyon"

Le projet dû au crayon du célèbre architecte Dominique Perrault, comprend un total de 43 étages s'étendant sur un total de 80 000 mètres carrés, finalement très classique, à l'instar des autres tours, hormis sans doute « le Crayon », finalement.

Une originalité, néanmoins : les façades seront censées donner une impression de relief et un effet kaléidoscopique...

 Pas de dessin audacieux à la Part-Dieu au programme, pour l'instant du moins, comme à la Confluence. Le sérieux doit manifestement prévaloir dans ce quartier d'affaires, le petit frère de la Défense...

 Sur les 80 000 m2 de l'ensemble 67 000 m2, seront consacrés à des bureaux. On trouvera au sein des espaces tertiaires trente-sept plateaux de bureaux d’environ 1 350 m² dans les niveaux bas de la tour et 1420 m² dans les niveaux hauts.

 Selon la volonté de la Métropole, la tour comprendra un socle actif au rez-de-chaussée et au premier étage de l’immeuble. Outre le hall d’accueil et de commerces, on y trouvera un business center au deuxième étage, mais aussi des espaces de restauration au troisième et quatrième étages.

L'architecte, auteur de la BNF

 Ce sera la première réalisation lyonnaise de Dominique Perrault, l'auteur de la Bibliothèque Nationale de France (BNF) à Paris qui en son temps avait fait couler beaucoup d'encre.

 Une telle tour représente un investissement lourd, très lourd : il est estimé entre 500 et 600 millions d'euros.

 Avec cette nouvelle tour, la skyline lyonnaise commence à prendre forme. Rappelons qu'au final, une dizaine de tours devrait voir le jour dans le quartier d'affaires...

Publiée le 18 févr. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT