Dernières infos

Un Médiapart local annonce son arrivée en mai à Lyon

Dominique Largeron

Un nouveau média numérique va faire son apparition en mai à Lyon : Médiacités-Lyon. Une arrivée qui devrait faire du bruit dans la mesure où ce média se définit dans une certaine mesure comme un Médiapart local : il compte bien privilégier l'investigation et l'enquête. Son modèle économique est proche aussi : il ne vivra pas de la publicité, mais des abonnements de ses lecteurs. Pour ce faire, il lui en faudra 3 000...

Un Médiapart local annonce son arrivée en mai à LyonL'édition lilloise de Médiacités qui a été lancée en décembre dernier

Lille d'abord, depuis décembre dernier ; puis Lyon, prochainement. Son arrivée dans la capitale des Gaules est programmée pour mai prochain. Médiacités, nouveau site d'information sur le Web consacré à l’enquête et l’investigation dans les métropoles, arrive.

Selon Nicolas Barriquand son coordinateur lyonnais ce nouveau média a pour objectif de « dévoiler les enjeux politiques, économiques, environnementaux, culturels, sociaux ou sportifs ». Et d'ajouter : «  On ne cherchera pas à être exhaustifs. Nous ne nous interdisons aucun domaine, il n'y aura pas que la politique, c'est sûr », assure le responsable lyonnais de Médiacités.

A l’origine du projet, le triple constat que la presse nationale enquête trop rarement hors de Paris, mais aussi que la presse locale est en général peu portée sur l’investigation.

Créé par sept associés, cinq issus de l'Express, qu'ils ont quitté à l'arrivée de Patrick Drahi, un journaliste du Groupe Le Moniteur et la directrice d'une ONG consacrée à déontologie de la presse, ce nouveau site fonctionnera sur abonnement uniquement (à raison de 6 euros par mois), et sans publicité.

Le modèle économique retenu prévoit l’équilibre à 3 000 abonnés à Lyon d’ici trois ans.

« Une communauté d'abonnés »

« Nous voulons créer une communauté d'abonnés et organiser des rencontres, des débats », explique Nicolas Barriquand. Certaines enquêtes pourraient être ainsi suivies de débats publics.

A Lyon, comme à Lille, le site va s'appuyer sur un réseau de pigistes locaux. L'équipe est déjà constituée d'une douzaine de journalistes.

Nicolas Barriquand qui va piloter le site lyonnais a bien conscience que Médiacités-Lyon n'arrive pas en terrain vierge en termes d'investigations et d'enquête. On trouve déjà à Lyon un journal satirique, en l'occurrence « Les potins d'Angèle », des médias comme Lyon Capitale, rue89-Lyon ou Lyon Mag qui n'hésitent pas à enquêter.

Il faudra donc à ce nouveau média assurer une couverture éditoriale de qualité, mais aussi originale, pour s'imposer et pour trouver les 3 000 lecteurs sans lesquels ce site ne pourra assurer son équilibre économique.

Crowdfunding et levée de fonds

Pour tenir le coup, le temps de développer les abonnements, les créateurs de Médiacités qui démarrent avec seulement 100 000 euros de mise de départ, ont lancé une opération de crowdfunding sur Ulule (https://fr.ulule.com/mediacites). Nicolas Barriquand annonce également une levée de fonds auprès de Business Angels avec pour objectif d'engranger plusieurs centaines de milliers d'euros.

Pour l'heure, après quelques mois d'existence, le site lillois a déjà rassemblé 300 abonnés et Ulule, près de 200, « ce qui est encourageant », estime Nicolas Barriquand.

Après Lille et Lyon, Toulouse et Nantes devraient suivre.

Cette arrivée constitue le signe d'une saine effervescence éditoriale au sein de la Métropole lyonnaise. Bienvenu en tout cas à ce nouveau confrère.

https://www.mediacités.fr

Présentation de Médiacités sur You Tube

Publiée le 16 mars 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT