Dernières infos

Un bon tiers des enseignes du futur Grand-Hôtel-Dieu désormais connues : il en reste encore deux tiers à venir...

Dominique Largeron

Les premières enseignes commerciales du Grand Hôtel Dieu à Lyon sont dévoilées : AM/PM, une filiale de la Redoute, spécialisée dans la décoration haut-de-gamme, Fragonard, Beef House, Vatel Gourmet et le premier restaurant français du britannique Wagamama... De même PwC regroupera ses 250 collaborateurs sur le site, côté bureaux.

Un bon tiers des enseignes du futur Grand-Hôtel-Dieu désormais connues : il en reste encore deux tiers à venir...De haut en bas et de gauche à droite :  Beef House  , Fragonard, Wagamama et AM/PM (La Redoute)

"Nous voulons proposer une offre de qualité, sans pour autant aller dans le luxe..." Telle est la démarche de la présidente de Scaprim, Anne Génot, la société chargée de commercialiser les 17 600 m2 de commerces du Gand Hôtel Dieu à Lyon.

Il ne s'agit pas  de concurrencer le fameux "Carré d'or" lyonnais tout proche en mettant la barre trop haute.

Autre paramètre pris en compte précisé par Anne Génot : "Nous avons choisi des enseignes uniques, non présentes jusqu'à maintenant dans la Métropole lyonnaise."

Des précisions nécessaires  pour ne pas être surpris par le nom des premières enseignes choisies pour s'installer au Grand Hotel Dieu, dévoilées jeudi 16 février. Un choix qui, de prime abord peut étonner.

D'autant que le commercialisateur n'a eu aucune peine pour les  trouver : la présidente de Scaprim assure que vu l'exceptionnel emplacement proposé, elle a reçu quatre fois plus de demandes que d'offres !

Même si les discussions sont très engagées pour 80 % des m2 commercialisés selon la Scaprim ; seules 35 % des enseignes ont signé à l'heure actuelle, un engagement ferme.

Deux concernent la décoration. Il s'agit d'AM/PM qui a pris 300 m2 : une marque haut de gamme de mobilier et d'objets de décoration. Elle est relativement récente car créée en 1997 et donc pas encore très connue.

 Décoration

Il s'agit en fait d'une filiale d'un groupe français pas spécialement classée haut de gamme : le groupe La Redoute. "AM/PM possède un esprit design,  qui s'exprime dans des lignes épurées dans un style contemporain nature", décrit Jean-Philippe Sloves, dircom dAM/PM.

La deuxième boutique dévoilée se situe également sur un terrain sur lequel on n'attendait pas le parfumeur de Grasse, Fragonard. Il s'agit d' un magasin d'articles de mode et d'objets de décoration inspirés par la Provence. Des magasins que l'on ne trouve pour l'heure que sur la Côte dAzur, à Paris et à Milan. Fragonard s'installera sur 145 m2, en rez-de-chaussée.

Les autres enseignes qui ouvriront leurs portes dès le mois de décembre prochain, juste avant les Fêtes sont des chaînes de restauration.

Le Groupe Bocuse n'y sera pas...

Première surprise : on n'y trouvera pas de Brasserie Bocuse dans ce lieu pourtant prestigieux. "Nous avons arrêté de discuter avec le groupe", confirme Anne Génot.

En revanche, on connaît déjà trois des sept à huit restaurants annoncés sur le site : des établissements de chaîne.

 Beef House : la viande haut-de-gamme

Le premier, malgré son nom basique "Beef House" est positionné plutôt haut de gamme. Il occupera 900 m2 au cœur du Grand-Hôtel-Dieu et bénéficiera d'une terrasse.

 Son ambition est de faire découvrir les meilleures spécialités de viande du monde : du bœuf Waygu d'Argentine, au Black Angus américain, en passant par la Blonde de Galice, sans oublier celles issues des terroirs français.

 Elles seront cuites dans un four spécial très haute température à charbon de bois. Un restaurant aux additions moyennes, de 30 à 50 euros.

Wagamama : le Mcdo des saveurs nippones

On ne peut en dire de même pour le positionnement de l'autre enseigne de restauration dévoilée : Wagamama, d'origine britannique, une forme de Mcdo de la nourriture asiatique, s'inscrivant dans un décor épuré et design. Cette enseigne qui compte 150 restaurants dans dix-huit pays n'était pas encore présente en France. Son tout premier restaurant sera donc lyonnais. Cette enseigne ne passera pas inaperçue : elle occupera 700 m2 au sein du Grand Hôtel-Dieu.

 Lancé en 1992 à Londres, Wagamama a construit son concept culinaire autour des saveurs nippones, prenant exemple sur les bars à ramen. L'enseigne est une des premières à avoir mis le goût asiatique à la mode. La carte compile des recettes de curry de poisson ou de crevettes, des bols de noodles, des donburi, plat traditionnel japonais qui consiste à disposer toutes sortes de bonnes choses sur un grand bol de riz, ou encore des ramen.

Un restaurant 4.0 : les clients choisissent leurs menus sur des bornes, ce qui dicte en cuisine immédiatement les plats à préparer. Ils se voient attribuer une place dans le restaurant et bénéficient d'un service en table quand leur commande est prête...

Vatel, le régional de l'étape

Le seul régional de l'étape est le groupe de formation Vatel dont le siège est basé à Lyon et qui forme des cadres dirigeants destinés à travailler dans les grandes chaînes hôtelières internationales.

Vatel avait déjà un restaurant d'application pour la formation pratique de ses élèves, un hôtel d'application, mais pas encore de traiteur d'application.

Tel est le nouveau concept qui sera expérimenté au Grand Hôtel Dieu, très précisément au sein d'un espace de 71 m2 donnant rue Bellecordière. Vatel Gourmet y présentera chaque jour une carte de plats chauds et froids à emporter, des pâtisserie, des confiseries ; mais aussi de l'épicerie fine...

Au final, donc, les premières enseignes annoncées, si elles présentent des concepts intéressants, certes, mais ils n'ont rien de révolutionnaires ou de très surprenants.

En revanche le grand restaurant qui sera installé sous le grand Dôme de l'Hôtel Dieu devrait provoquer plus de louanges, assure-t-on. Ce serait une enseigne régionale qui en profiterait pour présenter un concept original. A voir...

Qui dans les futures Halles de l'Hôtel-Dieu ?

Les surprises proviendront-elles des autres enseignes qui seront annoncées sur les 65 % restants du site ? On attend aussi le nom des maisons lyonnaises qui seront installées dans les 1 200 m2 de la future Halle qui jouxtera la future cité de la Gastronomie dont on sait encore peu de choses, sinon que le poissonnier MOF de la Croix Rousse, Vianey, en sera

Ce que l'on sait en revanche c'est qu'une partie des 13 500 m2 de bureaux du Grand Hôtel Dieu a trouvé preneur : l'une des quatre Big Four de l'audit et de l'expertise comptable mondiale : PwC y regroupera ses équipes lyonnaises, soit 250 collaborateurs sur 3 100 m2 et ce, sur trois niveaux.

Gageons que d'ici la prochaine annonce des enseignes à venir, les rumeurs vont continuer à aller bon train. Qui en sera, qui n'en sera pas ? A suivre...

Publiée le 19 févr. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Restaurant Paul Bocuse[ 03/03/17 - ]
Moi qui passe beaucoup de temps avec des visiteurs étrangers je peux vous dire que tous ne jure que par Mr Paul et n'envisage pas de ne pas aller manger Brasserie ou restaurant chez paul Bocuse lors de leur passage à Lyon
A moins que ce soit Mr paul qui ait décider de ne pas s'installer là ce qui ne voudrait pas dire la même chose que le communiqué
Le Groupe Bocuse absent ???[ 21/02/17 - ]

C'est une faute majeure de ne par avoir celui qui fait l'image positive de Lyon dans le monde dans la cité de la Gastronomie. Il aurait du etre présent gratuitement. Que serait la gastronomie à Lyon sans Paul Bocuse (Mac do et Burger King) On voit bien que la personne qui s'occupe de la commercialisation de ce centre ne sait vendre que du metre carré et ne connait rien au marketing. Espérons que des voix intelligentes interviendront pour amener Paul Bocuse à la "Cite de la Gastronomie" sinon ce centre n'aura aucun interet et finira comme d'autres !!!



HAUT