Dernières infos

Un investissement de 100 millions d'euros : Alstom Transport s'ancre à Villeurbanne

Dominique Largeron

Le nouveau siège d'Alstom transport où vont travailler près d'un millier de personnes a été inauguré à Villeurbanne dans un « Carré de Soie » bien parti pour devenir le quatrième pôle d'affaires de la Métropole lyonnaise .A quelques centaines de mètres, Adecco accueillera d'ici deux ans son siège France. En en attendant d'autres...

Un investissement de 100 millions d'euros : Alstom Transport s'ancre à VilleurbanneEpsilon : 36 890 m2

Il va falloir s'habituer à considérer qu'il existe, après la Part-Dieu, Gerland et la Confluence, un quatrième quartier d'affaires au sein de la Métropole lyonnaise, accueillant les sièges de grandes sociétés : le « Carré de soie ».

« Le cœur du cœur de l'intelligence des trains »

Qui aurait pu penser, il y a dix ans que dans un Est lyonnais à la réputation laborieuse et sensible pour certains quartiers, qu'Adecco, leader mondial de l'intérim poserait la première pierre de son siège France, puis qu'Alstom transport installerait le siège de sa division ferroviaire. « Le cœur du cœur de l'intelligence des trains »   a expliqué lors de l'inauguration, jeudi 8 octobre, Henri Poupart-Lafarge, le président d'Alstom Transport.

Le bâtiment est signé du cabinet lyonnais Sud Architectes (150 collaborateurs pour 14,3 millions d'euros de chiffre d'affaires).

Comme il se doit pour tout nouveau bâtiment industriel ou de bureaux, il est à la fois labellisé HQE (Haute Qualité Environnementale) et Breeam, un standard anglais qui s'applique à la construction durable. Il dispose d'un système de pilotage centralisé pour l'activation des stores, la modulation de l'éclairage, le suivi des consommations d'énergie, etc.

Alstom a choisi Le Carré de Soie, côté Villeurbanne-le quartier d'affaires concerne aussi Vaulx-en-Velin- pour regrouper l'ensemble de ses salariés spécialisés dans la conception et la fourniture de systèmes et produits électroniques pour les trains et la signalisation ferroviaire.

Près d'un millier de salariés

Sur ce site, 800 salariés d'Alstom (aux deux tiers ingénieurs et cadres) assurent le développement, la validation, les essais, l'industrialisation, mais encore la fabrication et la maintenance des produits et systèmes. S'y ajoutent près de deux cents salariés émanant de partenaires et de prestataires extérieurs.

Alstom concourant à de nombreux appels d'offres internationaux, le site assure aussi la gestion de projets de dimension internationale. La filiale Transport d'Alstom réalise 40 % de son chiffre d'affaires à l'international.

Un total d'un millier de personnes, se côtoient sur ce site de 36 890 m2, découpé en cinq bâtiments reliés les uns aux autres et regroupant à la fois des bureaux, mais aussi les laboratoires d'essais, des ateliers de fabrication, ainsi qu'un hall logistique.

En sus, il est doté d'un restaurant d'entreprise de 500 couverts, avec terrasses extérieures, ce qui en fait le second de l'agglomération lyonnaise après celui de Renault Trucks.

Une opération menée par le promoteur DCB International.

Alstom Transport n'est pas propriétaire du site, mais locataire, puisque les murs ont été acquis par trois investisseurs : la filiale dédié de DCB international, mais aussi ANF Immobilier (à hauteur de 66 %) et la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes (30 %).

Baptisé « Epsilon », ce nouveau site constitue pour l'heure l'un des sièges d'entreprise les plus importants du projet urbain « Carré de Soie » qui vise à transformer près de 500 hectares de friches industrielles en bureaux.

Un quartier d'affaires bien desservi

Alstom se situe à une encablure d'autres sociétés déjà installées, telles qu'EDF, Ineo ou Gdf-Suez et donc d'ici deux ans, Adecco qui inaugurera son siège France sur près de 13 000 m2. En attendant d'autres implantations...

Le succès de ce nouveau quartier d'affaires tient à son positionnement, en matière de transport : le site, proche du périphérique pour l'accès en voiture, est connecté à la fois à la gare Part-Dieu et à l'aéroport Lyon-Saint Exupéry par le Tramway T3 et par Rhône Express qui met Saint-Exupéry à 20 minutes.

Pour l'heure, ce site est bien équilibré en terme de mixité logements/travail : il accueille déjà 15 000 habitants pour 11 000 emplois...

Lors de l'inauguration, Henri Poupart-Lafarge, le président d'Alstom Transport a indiqué que son groupe, comme ce fut d'ailleurs le cas jusqu'à présent serait bien partie prenante dans les développements du métro et du tramway qui pendant quatre ans vont mobiliser sur la Métropole Lyonnaise près de 400 millions d'euros. Message probablement entendu...

Publiée le 12 oct. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT