Dernières infos

Un investissement de 4,6 millions d'euros : un nouvel espace va accueillir 50 entreprises de l'économie sociale et solidaire, Hévéa

Dominique Largeron

D'un côté la « Tour du Web », de l'autre prochainement un nouvel espace de co-working signé « la Cordée ». Le pourtour de la place Jean-Macé dans le 7ème arrondissement de Lyon devient très couru. Un nouvel espace dédié cette fois à l'économie sociale et solidaire ouvrira ses portes en novembre sur 1 900 m2 : Hévéa qui accueillera près d'une cinquantaine de structures.

Un investissement de 4,6 millions d'euros : un nouvel espace va accueillir 50 entreprises de l'économie sociale et solidaire, Hévéa

L'économie sociale et solidaire a le vent en poupe. De plus en plus d'entreprises se développent dans cet écosystème, d'autant que celui-ci sait désormais s'organiser, en termes de financements, même s'ils se révèlent parfois lourds.

Pour preuve, la NEF, banque solidaire et Etic deux structures dont le siège national est basé au sein de l'immeuble Woopa à Vaulx-en-Velin, se sont regroupées avec quelques autres pour donner naissance à Hévéa dont le première pierre a été posée mercredi 18 mai.

 Hévéa ? Un espace de 1 900 m2, situé 107 rue de Marseille dans le 7ème arrondissement de Lyon, à deux pas, donc, de la place Jean Macé où l'on trouvera dès novembre 2016 un incubateur « lecentsept», des bureaux privatifs ou en co-working pour les entreprises de l'économie sociale et solidaire ; ainsi qu'une crèche de dix-huit places et un restaurant bio/local/vegan de 170 m2, proposant près de quatre-vingt couverts.

 Le site s'apprête à accueillir une cinquantaine de structures

 Au total, près d'une cinquantaine de structures prendront place dans cet immeuble doté également de salles de réunions, de repos et d'un jardin d'hiver.

On connaît déjà certaines des entreprises ou associations qui seront accueillies, à l'instar de l'UCPA, Karethic (cosmétique bio) ou Auxilia (conseils en développement durable).

 « Nous avons voulu, avec Hévéa, faire émerger un nouveau lieu de travail pour les acteurs du développement durable à l'échelle de la Métropole lyonnaise. Nous voulons en faire un espace de travail, de convivialité et d'ouverture pour ceux que nous appelons « les acteurs du changement » : toute organisation ayant une gouvernance exemplaire et un impact sur la société ou l'environnement », décrit Cécile Galoselva, présidente et fondatrice d' « Etic foncièrement responsable ». 

 Et cette dernière d'assurer : « Hévéa est un BLM HQE, en l'occurrence des bureaux à loyers modérés à haute qualité sociale et environnemental et nous le voulons, abordable et dix fois moins gourmand en énergie que la moyenne des bureaux en France. »

 Au total, un peu moins de deux cents personnes devraient travailler au sein du premier pôle de ce type dédié à Lyon, à l'économie sociale et solidaire.

 Beaucoup de candidats frappent à sa porte. « Les loyers seront 30 % inférieurs à ceux du marché, mais de plus, ceux-ci comprennent une complète mutualisation de tous les services : imprimantes, téléphones, informatique, fibre optique, visio-conférence etc. », ajoute Fabien Besson, responsable Rhône-Alpes d'Etic et chef de projet Hévéa.

 « C'est leur impact social et environnemental qui nous intéresse, pas leur statut juridique »

 Celui-ci précise : « Le choix des entreprises que nous accueilleront à Hévéa ne dépendra pas de leur statut juridique. Nous accepterons bien sûr des SCOP, mais aussi des SAS, des Sarl : ce qui importe c'est l'impact social et environnemental de leur activité, pas leur statut. C'est leur finalité qui nous intéresse. »

 L'investissement est de taille et à la hauteur de l'enjeu : 4,6 millions d'euros, dont les deux tiers dédiés à l'achat du bâtiment qui accueillait auparavant une école de journalisme et de communication, l'ISCPA et était à l'origine une usine de caoutchouc, d'où le choix du nom d' d' »Hévéa » pour cette nouvelle structure ; le tiers restant étant utilisé pour la rénovation, effectuée par l'agence parisienne Py.

 L'immeuble doté de trois étages se déploie autour d'un grand atrium central, « une véritable petite place publique », selon Yves Dubalen de Py Architectes.

 Il est financé à la fois par des prêts bancaires auprès du Crédit Coopératif, mais aussi par des co-actionnaires : la NEF, « 1000 et 1pact, » un site de financement participatif, Gestion 21/Alpha 4 et « Etic foncièrement responsable », un concept venu de Grande-Bretagne qui assure le financement des immeubles de bureaux pour les acteurs de l'économie sociale et solidaire dans toute la France.

 Pour le chef de projet Hévéa, « Le secteur associatif et non lucratif se professionnalise, mais il reste vulnérable et manque de moyens. Notre objectif est de permettre aux locataires de recevoir leurs partenaires dans des lieux appropriés et confortables et à ne pas perdre du temps à la gestion du lieu... »

 Inauguration prévue au cours du mois de novembre 2016.

Publiée le 22 mai 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT