Dernières infos

Un nouveau Cluster mis à flot en Rhône-Alpes, dédié à l'offshore et à l'onshore : RACE

Il existe en Rhône-Alpes une vraie, mais discrète, filière industrielle de l'énergie offshore, composée de près de 200 entreprises et représentant plus de 12 000 emplois. L'objectif de ce nouveau Cluster est de mettre ce secteur en lumière et de booster les synergies entre entreprises et les exportations.

Un nouveau Cluster mis à flot en Rhône-Alpes, dédié à l'offshore et à l'onshore : RACEAxel-Pierre Bois, patron de l'entreprise Curistec est le premier président du Cluster.

Après le cluster « Coboteam », né en juillet dernier, un nouvel arrivant s'installe dans le paysage des « grappes  d'entreprises » : RACE.

 Il s'agit de l'acronyme Rhône-Alpes Cutting Edge (RACE), en l'occurrence, Rhône-Alpes, recherche de pointe.

 Comme son intitulé ne l'indique pas, le nouveau cluster est dédié aux entreprises du secteur offshore et onshore : sous l'eau et sur l'eau. Ce qui fait bien sûr penser à l'industrie pétrolière, mais pas seulement puisque, outre le pétrole, le gaz, et la recherche de matériaux, on trouve dans ce nouveau cluster des entreprises spécialisées dans l'hydrolien et l'éolien naval.

 Des métiers très variés

 Dans la chaîne de valeur du secteur offshore et onshore, on retrouve des métiers très variés : de la métallurgie à la mécanique, en passant par la chimie, l'électronique, le numérique et bien sûr l'ingénierie.

 Les applications de l'industrie offshore et onshore sont multiples, mais impliquent toutes de la haute technologie et donc la recherche de pointe.

 C'est la CCI de Lyon qui a initié la création de ce nouveau Cluster.

 Selon un audit qu'elle a commandé, Rhône-Alpes compte dans ce secteur, près de 200 entreprises de toutes tailles, de la TPE à l'ETI.

 Les cent plus importantes entreprises de ce secteur réalisent à elles seules 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires dont 1 milliard sur le segment offshore avec un niveau d'exportation très important : de 50 % pour les PME à 80 % pour les ETI.

 Le secteur rassemble près de 12 000 emplois en Rhône-Alpes

 Il reste encore peu visible, d'où l'idée de la CCI de Lyon de créer ce nouveau Cluster permettant de mettre ce discret secteur en plein lumière.

 Une idée qui séduit : d'emblée RACE réussit à rassembler dès sa phase de lancement un total de 42 entreprises dont quelques poids lourds, tels que Total et Engie qui ont décidé d'accompagner le nouveau venu, intéressés par l'expertise high tech des entreprises de la région.

 Le ministère de l'Economie voit aussi d'un bon œil la création de ce Cluster, vu comme une réponse locale aux question de transition énergétique.

 Le tout premier président de RACE est Axel-Pierre Bois, patron de l'entreprise Curistec basée à Lyon.

 Comme d'autres clusters existants, RACE va donner la possibilité aux entreprises adhérents de créer des synergies, pour capter des marchés ; mais aussi mener des actions à l'international ; voire encore développer l'innovation collaborative ; et enfin encourager des pratiques environnementales et responsables.

 Si plusieurs initiatives se concrétisent à la fin du premier trimestre 2016, la CCI de Lyon et RACE prévoient de lancer l'année prochaine la première convention d'affaires de ce tout nouveau Cluster.



Publiée le 07 déc. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT